A301  A302  A303  A304  A305  A306 A307  A308  A309  A310 








 
 
 
E-Stat StatCan

E-Stat

IPMSH • Projets


Les effets du COVID sur le marché immobilier    

Julien Morier

Antoine Morissette

William Sévigny

    
157e mise à jour opérée dimanche 17 décembre 2023 sur la section enquête

.

DESCRIPTION   


Notre recherche à comme sujet les effets du COVID sur le marché immobilier. Depuis le début de la pandémie en novembre 2019, le problème du manque de logement abordable semble prendre de l'ampleur à Montréal, ce problème déjà présent de puis plusieurs années se nomme: la crise du logement. Avec la récente inflation, il n’y a pas juste les prix des loyers qui ont augmenté, le coût de la vie en est aussi affecté. Notre recherche se penchera particulièrement les changement démographique, économiques et sociologique sur le marché immobilier depuis le début du COVID et des mesures gouvernementales misent en place. 



RECENSION DES ÉCRITS   


Tout d'abord, cette source montre une possibilité d'un mode de vie alternatif dans le monde, en utilisant des témoignages de plusieurs communautés indépendantes, en abordant les problèmes sociaux et économiques en jeu.  

Dans la monographie « Vivre autrement: Écovillages, communautés et cohabitats » de Diana Leafe Christian, on montre qu’il y a des modes de vie alternatifs possibles à travers le monde. L’auteure utilisera l’expérience d’une dizaine de communautés différentes pour bâtir une sorte de guide qui permettra aux futurs habitants de communautés de répéter leur réussite, mais d’éviter leurs erreurs. Le texte commence par les principes fondamentaux par rapport à la création d’un tel projet de vie alternative. Puis elle parle des principales sources d’échec, la principale étant les conflits à travers la communauté. Ensuite elle continue avec des conseils plus techniques, par rapport à l’emplacement d’un tel village communautaire, ou sur les méthodes de financement et la contribution des gens dans la communauté. L’auteure réussit son objectif de montrer qu’il est possible et réaliste d’établir une communauté qui pourra perdurer, même en temps moderne. Cependant, cette monographie sera très peu utile à notre travail de recherche, puisque notre sujet à plutôt rapport avec les conséquences provenant du coût de la vie sur le choix du logement alors que ce texte ne se concentre pas sur l’aspect économique.

CHRISTIAN, Diana Leafe, Vivre Autrement. Écovillages, communautés et cohabitats, Montréal, Écosociété, 2015. 286 p.

Parlant de mode de vie alternatif, ce livre montre comment les habitations communautaires sont très importantes pour les habitations en général et qu'elles sont de très grands nids pour les interactions sociales et pour des logements à faibles coûts.

L’objectif des nombreux auteurs de ce livre était de promouvoir les avantages liés aux habitations communautaires. En effet, une grande partie du livre est basée sur l’explication de ce qu’est qu’une habitation coopérative. Nous apprenons à l’aide de différents graphiques les origines ethniques des gens venant habiter dans ce type de logement. Nous apprenons aussi que ces logements sont créés pour les ménages à faibles revenus, les personnes âgées ou même ceux qui ont des difficultés personnelles diverses. Ces habitations prennent vie à l’aide du gouvernement ou bien grâce à des OSBL (organisme sans but lucratif). Les différents auteurs semblent dire que ce type d’habitation est primordiale, car nous avons un problème d’offre et de demande au niveau du logement (plus particulièrement des gens qui n’ont pas un gros revenu), et que, donc, construire plus de ces logements pourraient sortir certaines personnes de la rue et régler bien des solutions d’endettements liés aux prix des loyers parfois trop élevés.

HUDON, Marcellin, Se loger autrement au Québec. Le mouvement de l'habitat communautaire, un acteur du développement social et économique, Anjou, Saint-Martin, 2008, 232 p.

En sommes, nous avons vu travers ces deux livres que les aspects sociaux sont fortement relié aux aspects économiques. Surtout dans le cadre de notre recherche.







PROBLÉMATIQUE   

La hausse des prix du logement est un vieux problème, souligné récemment par l’actualité, particulièrement depuis l'avènement de la COVID-19. Il est donc pertinent de se poser la question suivante: quel a été l’impact de la pandémie sur le marché immobilier? Pour répondre à cette question très actuelle, il faut retourner aux racines du marché locatif, de l’industrie de la construction. L’hypothèse que nous postulons serait que le confinement aurait dirigé davantage les dépenses des ménages vers leur logement. En effet, avec les règlements forçant les gens à passer plus de temps à la maison, investir dans un logement mieux adapté à leurs besoins serait intéressant. De plus, en ce temps de crise, le budget, avant réservé aux loisirs, se trouve réinvesti dans les logements de chacun. Notre recherche de type exploratoire nous permettra de mesurer les effets du COVID sur le marché immobilier. 



DESCRIPTION DES CONCEPTS   


-Par la mention de la "crise du Covid", on parle la pandémie mondiale ayant débuté en novembre 2019 à Wuhan, une ville en Chine. Cette crise semble avoir perdue de l'ampleur, mais le virus est toujours existant. À son apogée, le virus avait forcé les gouvernements à instaurer des mesures de confinement sur la population.

-Par la mention de la "crise du logement", nous abordons plutôt du inflation et du manque de disponibilité des logements. À préciser que ce problème date de plusieurs années, mais l'usage du mot fait allusion à sa prise d'amplitude depuis le début du Covid.

-Par loisir, nous voulons dire toutes les dépenses qui sont reliées au plaisir, tel que les voyages, les sorties au restaurant, des activités sportives et etc. 

-Par le mot budget, nous parlons de la division du revenu d’un ménage vers ces besoins primaires et secondaires, comme l’alimentation, logement, transport, santé et etc. 

-Par le mot confinement, nous parlons des règlements instaurer au Québec lors de la COVID, obligeant de rester dans sa bulle familiale.

-Par les mots logement plus adapté à leur besoins, nous parlons d’avoir un logement plus adapté à son ménage, comme la grandeur, la possession d’une cour extérieur, l'emplacement etc. 

-Par le mot ménage, nous parlons d’un ensemble d'individus qui partagent le même logement.

-Par les mots type exploratoire, nous parlons d’une recherche sur un sujet peu exploré et d’en découvrir des pistes potentielles ou à une réponse à la question. 




PLAN   

Hypothèses: Le confinement, résultant de la Covid 19, a orienté les ménages à investir davantage dans leur logement.


1. Le COVID-19

1.1 Le virus

1.2 L'émergence du virus

1.3 Réactions des gouvernements

2. Impacts du covid

2.1 Impacts sociaux

2.2 Impacts sur les dépenses personnels

2.3 Impacts sur l'économie

3. L'habitation

3.1 Les logements locatifs

3.1.1 L'offre et la demande

3.1.2  La construction de logement locatifs

3.2 Impacts du COVID sur l'immobilier



 



Les logiciels Projet, SuSu et Marion corrige! sont la propriété de Gilles Laporte et du cégep du Vieux Montréal. Toute adaptation ou reproduction du matériel qui y est diffusé est interdite sans le consentement formel du responsable du portail. © 2010-2020.