• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - Morisset, Jean
 BIOGRAPHIE 
MOD
Morisset, Jean
Article diffusé depuis le 20 mai 2000
 




Jean Morisset, né à Cap-Santé, à l'ouest de Québec, le 28 avril 1816 de François Morisset et Marie-Josephte Germain, est fait prisonnier par l'armée britannique en novembre 1838 lorsque 200 Frères chasseurs de New York et des rebelles canadiens envahissent le Haut-Canada et établissent une base au Moulin-à-Vent de Prescott pour capturer le Fort Wellington et l'utiliser comme point de ralliement contre les autorités britanniques.

La bataille commence le 11 novembre 1838 et se termine le 16 lorsque les rebelles américains et canadiens sont finalement battus par deux régiments réguliers de soldats britanniques aidés de 300 miliciens de la région de Prescott. Le chef Von Schoultz et cent-cinquante-neuf (159) rebelles sont faits prisonniers et transportés au Fort Henry de Kingston par bateau pour y être jugés; Nils Von Schoultz et 11 autres prisonniers monteront sur l'échafaud dès le 8 décembre 1838 alors que 60 autres, dont Jean Morisset, prendront le chemin de l'exil en Australie en septembre 1839.

Plusieurs questions nous viennent à l'esprit. Qui donc est ce Patriote? Que faisait-il au Haut-Canada? Faisait-il partie des "Frères chasseurs"? Quel acte a-t-il fait pour être ainsi déporté vers un pays si lointain? Comment a-t-il vécu en Australie? Est-il revenu dans son pays?

L'auteur, Roger Morissette, est ingénieur et président-fondateur de l'Association des familles Morissette inc.; il a fouillé l'histoire des Patriotes du Bas-Canada et des rebelles du Haut-Canada et a trouvé quelques réponses à ces questions.

L'ouvrage d'une soixantaine de pages résume d'abord les évènements qui ont précédé le début des révoltes dans les deux Canadas (chapitre 1), passe en revue les évènements arrivés au Bas-Canada et au Haut-Canada en 1837, 1838 et 1839 (chapitres 2 à 7), narre le voyage commun des Patriotes du Bas-Canada et des rebelles du Haut-Canada vers l'Australie (chapitre 8), raconte l'exil de 5 ans en Australie et le retour au pays des Patriotes du Bas-Canada (chapitre 9) et des rebelles du Haut-Canada (chapitre 10). L'auteur y fait sa propre conclusion des rebellions de 1837/1838 et termine l'ouvrage par deux annexes, une généalogie complète de tous les descendants du Patriote/rebelle (annexe 1) et une liste de tous les expatriés en Australie (annexe 2). Sa liste de références comprend 12 documents dont principalement ceux des Archives Nationales du Canada, Les PATRIOTES 1837-1838 par Laurent-Olivier David, La guerre des Patriotes le long du Richelieu par Réal Fortin, Québec mon pays, synthèse des rebellions par Martin Bélanger et Nicolas Houde, Les batailles des Patriotes québécois de 1837 et 1838 par Michel Faubert, Journal d'un patriote exilé en Australie, 1839-1845 par François-Maurice Lepailleur et annoté par Georges Aubin et Forgotten Patriots: Canadian Rebels on Australia's Convict Shores par Jack Cahill.

L'ouvrage a été publié le 20 mai 2000 lors du quatrième rassemblement annuel de l'Association des familles Morissette. Il est disponible au prix de $21 à l'adresse suivante: Association des familles Morissette inc., C.P. 222, Neuville (Québec), G0A 2R0.

 

Recherche parmi 16 491 individus impliqués dans les rébellions de 1837-1838.

 



Consulté 4232 fois depuis le 20 mai 2000

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca