• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - WALKER, William (conseiller) (~1790-1863)
 BIOGRAPHIE  Partager      
WALKER, William (conseiller) (~1790-1863)
Article diffusé depuis le 7 janvier 2001
 




Né en Écosse, vers 1790.

Arriva au Bas-Canada en 1815. Fut l'agent à Québec de la Forsyth, Richardson and Company, entreprise montréalaise engagée dans le commerce des fourrures. En 1821, avec un neveu de John Forsyth, forma la Forsyth, Walker and Company, société québécoise associée à celle de Montréal, qui s'occupa, jusqu'en 1838, de commerce, de transport maritime, d'assurances, de spéculation foncière et qui fut l'agent exclusif de l'East India Company. Propriétaire d'anses à bois à Sillery, marchand de bois, actionnaire de la Quebec and Halifax Steam Navigation Company, qui lança à Québec en 1831 le Royal William. Nommé administrateur de la Maison de la Trinité en 1824, en devint maître adjoint en 1827. Président de la Chambre de commerce de Québec (de 1841 à 1848 et en 1849-1850), de la succursale de la Banque de Montréal à Québec (1844), de la succursale de la Colonial Life Assurance Company (1847), de la Quebec Fire Insurance Company (1852), de la Compagnie du gaz de Québec, du chemin de fer de Québec et Rivière-du-Loup. Juge de paix et major dans la milice. Reçut un doctorat honorifique en droit du Bishop's College de Lennoxville, dont il fut chancelier. Fit partie du Conseil spécial du 2 avril 1838 jusqu'à la dissolution de ce conseil, en juin, et à nouveau du 2 novembre 1838 jusqu'à l'entrée en vigueur de l'Acte d'Union, le 10 février 1841. Membre du Conseil législatif à compter du 19 août 1842.

Décédé en fonction à Québec, le 18 mai 1863, à l'âge d'environ 73 ans. Après des obsèques célébrées en la cathédrale Holy Trinity, à Québec, fut inhumé dans le cimetière Mount Hermon, à Sillery, le 21 mai 1863.

Avait épousé dans l'église anglicane St. James, à Trois-Rivières, le 5 septembre 1836, Margaret Bell, fille de Mathew Bell et d'Ann MacKenzie, et veuve de Robert Dunn.

Beau-frère d'Edward Greive.

Tiré du Dictionnaire des parlementaires québécois (Septentrion, 1999) DIFFUSÉ SUR CE SITE POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 2269 fois depuis le 7 janvier 2

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca