• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - TURGEON, Abraham (1783-1851)
 BIOGRAPHIE  Partager      
TURGEON, Abraham (1783-1851)
Article diffusé depuis le 7 janvier 2001
 




Né à Saint-Michel, dans le comté de Bellechasse, et baptisé dans la paroisse Saint-Michel, le 14 février 1783, fils de François Turgeon et de Geneviève Bauché (Beauché).

Fit l'apprentissage du notariat auprès de Louis Turgeon, à Saint-Charles-de-Bellechasse (Saint-Charles); admis à l'exercice de sa profession le 15 décembre 1804.

Pratiqua comme notaire jusqu'en 1851, à Saint-Gervais. Fut officier de milice: servit pendant la guerre de 1812 à titre de capitaine et d'adjudant dans la division Saint-Vallier; accéda au grade de lieutenant-colonel commandant du 3e bataillon de milice de Bellechasse. Nommé juge de paix, le 17 juin 1814; commissaire des chemins dans le comté de Hertford, en avril 1817; commissaire chargé de faire le recensement du comté de Hertford, le 24 juin 1825.

Élu député de Bellechasse à une élection partielle le 6 juin 1842; membre du groupe canadien-français. Ne se serait pas représenté en 1844.

Décédé à Saint-Michel, près de Québec, le 2 août 1851, à l'âge de 68 ans et 5 mois. Inhumé dans l'église paroissiale, le 4 août 1851.

Avait épousé dans la paroisse de Saint-Gervais, le 23 août 1819, Monique Goulet, fille de Joseph Goulet et de Monique Lebrun.

Beau-frère de Louis Turgeon.

TURGEON, Joseph-Ovide (1797-1856) Né à Terrebonne et baptisé dans la paroisse Saint-Louis, le 17 décembre 1797, fils de Joseph Turgeon, notaire et juge de paix, et de Marguerite Lapailleur.

Fit des études au petit séminaire de Montréal, de 1806 à 1814. Voyagea ensuite aux États-Unis, puis s'établit à Terrebonne. Fut nommé commissaire chargé du prolongement du chemin Effingham jusqu'à Kilkenny, le 16 juillet 1830.

Élu député d'Effingham en 1824. Réélu en 1827. Élu dans Terrebonne en 1830. Appuya le parti canadien, puis le parti patriote. Ne s'est pas représenté en 1834. Nommé au Conseil législatif le 28 décembre 1848.

Décédé en fonction à Terrebonne, le 9 novembre 1856, à l'âge de 58 ans et 10 mois. Inhumé dans le cimetière de la paroisse Saint-Louis, le 12 novembre 1856.

Avait épousé dans la paroisse Saint-Louis, à Terrebonne, le 26 juin 1828, sa cousine Hélène-Olive Turgeon, fille de Michel Turgeon, colonel dans la milice, et d'Angélique Bouc.

Cousin de Louis Turgeon. Beau-père de Charles Laberge. Son fils épousa la fille adoptive d'Amable Berthelot.

Tiré du Dictionnaire des parlementaires québécois (Septentrion, 1999) DIFFUSÉ SUR CE SITE POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 2376 fois depuis le 7 janvier 2

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca