• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - RAYNAUD, dit BLANCHARD, Louis (1789-1868)
 BIOGRAPHIE  Partager      
RAYNAUD, dit BLANCHARD, Louis (1789-1868)
Article diffusé depuis le 7 janvier 2001
 




Né à L'Assomption et baptisé dans la paroisse Saint-Pierre-du-Portage, le 12 mars 1789, sous le prénom de Pierre-Louis, fils de Jean-Baptiste Blanchard, cultivateur, et de Magdeleine Payette. Baptisé et communément désigné sous le patronyme de Blanchard; dans les documents officiels, désigné sous le nom de Louis Raynaud (Rénaut, Reneau, Reneault) (dit) Blanchard; dans les sources secondaires, Louis Renault Blanchard et Louis Reynaud, dit Blanchard; à son premier mariage, signa L. Raynaud Blanchard, au second, L.R. Blanchard.

Fut cultivateur à Saint-Hyacinthe.

Élu député de Saint-Hyacinthe en 1830. Réélu en 1834. Appuya généralement le parti patriote. Le 23 octobre 1837, participa à l'assemblée des six comtés, tenue à Saint-Charles-sur-Richelieu; proposa l'une des résolutions adoptées à cette occasion. Un mandat d'arrêt ayant été lancé contre lui le 6 décembre 1837, se réfugia aux États-Unis, d'où il revint après l'amnistie du 28 juin 1838. Son mandat de député avait pris fin avec la suspension de la constitution, le 27 mars 1838. Nommé commissaire au tribunal des petites causes en 1844, n'exerça pas ses fonctions, ayant refusé de prêter le serment requis, et résigna sa charge en 1848. Fut au nombre des commissaires chargés de l'érection civile des paroisses du diocèse de Saint-Hyacinthe, établi en 1852. Accéda au grade de lieutenant-colonel dans la milice en avril 1856.

Décédé à Saint-Hyacinthe, le 9 août 1868, à l'âge de 79 ans et 4 mois. Après des obsèques célébrées en la cathédrale Saint-Hyacinthe-le-Confesseur, fut inhumé dans le cimetière de la paroisse Notre-Dame-du-Rosaire, le 11 août 1868.

Avait épousé dans la paroisse Saint-Marc, à Saint-Marc-sur-Richelieu, le 6 février 1809, Angélique Poulin, fille du cultivateur Étienne Poulin et d'Élisabeth Blanchard, dit Rainaud; puis, dans la paroisse Saint-Barnabé, à Saint-Barnabé-Sud, le 26 janvier 1857, Marie Evé (Hévey), veuve de Jean-Baptiste Turcot.

Tiré du Dictionnaire des parlementaires québécois (Septentrion, 1999) DIFFUSÉ SUR CE SITE POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 1920 fois depuis le 7 janvier 2

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca