• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - PERRAULT, Joseph-François (1753-1844)
 BIOGRAPHIE  Partager      
PERRAULT, Joseph-François (1753-1844)
Article diffusé depuis le 7 janvier 2001
 




Né à Québec et baptisé dans la paroisse Notre-Dame, le 2 juin 1753, fils de Louis Perrault, trafiquant de fourrures, et de Josephte Baby.

Fit des études au petit séminaire de Québec de 1765 à 1772.

Rejoignit son père en Louisiane en 1773. Se rendit ensuite à Saint Louis, au Missouri; y dirigea les affaires de son père en son absence. En 1779, s'embarqua pour la Virginie, mais, fait prisonnier par des Amérindiens au service de l'Angleterre, fut emmené à Detroit, où il travailla notamment comme précepteur jusqu'en mai 1780. Séjourna quelques semaines à Montréal et à Québec, puis retourna à Detroit. En 1781, fut envoyé à Montréal par son oncle Jacques Baby, dit Dupéront, qui le prit comme agent. Fit aussi des affaires à son compte, puis abandonna le commerce de détail en 1787. Se mit à l'enseignement, à la traduction et au droit. En 1795, fut nommé greffier de la paix et protonotaire à la Cour du banc du roi à Québec; exerça cette dernière fonction à cinq reprises, entre 1795 et 1830. Fut gardien des archives de l'état civil du district de Québec. Élu député de Huntingdon en 1796; ne prit part à aucun vote. Réélu en 1800; appuya tantôt le parti canadien, tantôt le parti des bureaucrates. Défait dans Huntingdon en 1804 et 1808. Défait dans Québec en 1810. Ne se serait pas représenté en 1814. S'occupa de théâtre à Montréal avec Pierre-Amable De Bonne vers 1787. Participa à la création du journal le Courier de Québec en 1806 avec De Bonne et Jacques Labrie; collabora aussi au Vrai Canadien dans les années 1810. Devint membre de la Société littéraire de Québec en 1808. Élu second grand surveillant de la Provincial Grand Lodge of Lower Canada en 1812, accéda au rang de grand maître provincial adjoint en 1820; fonda une loge à Québec en 1816. Fut à la tête de la Société d'éducation du district de Québec de 1821 à 1825 et de la Société de l'école britannique et canadienne du district de Québec de 1823 à 1828. Philanthrope, fit construire quatre écoles à Québec. En 1832, y publia une brochure intitulée Moyens de conserver nos institutions, notre langue et nos lois. Fit paraître son projet d'organisation scolaire pour le Bas-Canada dans la Gazette de Québec du 3 octobre 1833.

Décédé à Québec, le 5 avril 1844, à l'âge de 90 ans et 10 mois. Inhumé dans la cathédrale Notre-Dame, le 8 avril 1844.

Avait épousé à Montréal, le 7 janvier 1783, sa cousine Ursule Macarty, fille de Richard Macarty et d'Ursule Benoist.

Neveu de François Baby. Grand-père de Joseph-Xavier Perrault.

Bibliographie: Dictionnaire biographique du Canada.

Tiré du Dictionnaire des parlementaires québécois (Septentrion, 1999) DIFFUSÉ SUR CE SITE POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 1494 fois depuis le 7 janvier 2

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca