• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - NELSON, Robert (1794-1873)
 BIOGRAPHIE  Partager      
NELSON, Robert (1794-1873)
Article diffusé depuis le 7 janvier 2001
 




Né à Montréal, en janvier 1794, fils de William Nelson, instituteur d'origine anglaise, venu de New York après la Révolution américaine, et de Jane Dies, issue d'une famille loyaliste new-yorkaise.

Étudia la médecine chez un praticien montréalais, puis à la Harvard University de Cambridge, au Massachusetts. Admis à l'exercice de cette profession en 1814. Servit comme chirurgien militaire jusqu'à la fin de la guerre de 1812, notamment auprès des Amérindiens, pour lesquels il travailla bénévolement jusque vers 1826. Fut médecin et chirurgien à Montréal.

Élu député de Montréal-Ouest en 1827; appuya le parti patriote. Ne s'est pas représenté en 1830. Fit partie du conseil municipal de Montréal, à titre de représentant du quartier Est, de 1833 à 1836. Élu député de Montréal-Ouest en 1834; prit part aux votes à compter de janvier 1836 et appuya le parti patriote. Son mandat prit fin avec la suspension de la constitution, le 27 mars 1838.

Actif dans le mouvement de protestation contre les résolutions Russell, ne participa cependant pas à la rébellion de 1837, mais fut arrêté le 24 novembre et relâché le lendemain. S'en alla aux États-Unis où, avec Cyrille-Hector-Octave Côté, il prit la tête de la faction radicale des réfugiés patriotes. Mêlé à l'invasion manquée du Bas-Canada en février 1838 et à la mise sur pied de la société secrète des frères-chasseurs, qui tenta sans succès une seconde invasion en novembre 1838; s'enfuit aux États-Unis avant la fin de la bataille d'Odelltown. Après quelques autres actions infructueuses, se rendit en Californie, puis pratiqua la médecine dans l'Ouest américain et, à partir de 1863, à New York, où il publia, en 1866, Asiatic cholera [...]. Est également l'auteur d'une traduction d'un ouvrage de médecine et d'articles dans ce domaine.

Décédé à Gifford, Staten Island, dans l'État de New York, le 1er mars 1873, à l'âge de 79 ans et un mois. Inhumé à Sorel.

S'était marié probablement à Montréal avant 1837.

Frère de Wolfred Nelson.

Bibliographie: Dictionnaire biographique du Canada.

Tiré du Dictionnaire des parlementaires québécois (Septentrion, 1999) DIFFUSÉ SUR CE SITE POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 3677 fois depuis le 7 janvier 2
 Louise Charbonneau  (4 février 2008)
Je suis désolée de devoir vous contredire mais je crois que vous avez utilisé le dictionnaire biographique afin de rédiger cette biographie. Je vous ai fait parvenir par courriel l'acte de naissance de Robert Nelson qui provient directement des archives nationales (paroisse Christ Anglican Church de Sorel) Ce dernier est né en 8 août 1793 et baptisé en octobre dans la paroisse Christ Anglican Church de William Henry (Sorel)

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca