• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - MONDELET, Jean-Marie (ó1773-1843)
 BIOGRAPHIE  Partager      
MONDELET, Jean-Marie (ó1773-1843)
Article diffusé depuis le 7 janvier 2001
 




Né à Saint-Charles-sur-Richelieu, soit vers 1771, soit le 29 avril 1773 - mais, dans ce dernier cas, aurait été baptisé le 30, sous le prénom de François, dans la paroisse Saint-Charles -, fils de Dominique Mondelet, notaire, chirurgien et propriétaire foncier, et de Marie-Françoise Hains. Étudia au collège Saint-Raphaël de Montréal à compter de 1781, puis au petit séminaire de Québec de 1788 à 1790. Après un stage en notariat à Chambly, reçut en 1794 sa commission de notaire.

Exerça sa profession à Saint-Marc-sur-Richelieu, jusqu'en mai 1802 au moins, puis à Montréal jusqu'en juin 1842.

S'occupa d'administration municipale, à Montréal, après 1796. Élu député de Montréal-Ouest en 1804. Élu sans opposition dans Montréal-Est en 1808. Appuya généralement le parti canadien durant ces deux mandats. En 1809, retira sa candidature dans Montréal-Est, puis fut défait dans Montréal-Ouest. Défait de nouveau dans Montréal-Ouest en 1810. Nommé coprésident de la Cour des sessions trimestrielles de Montréal en 1810 et magistrat de police en 1811, perdit ces deux postes en 1824. Prit part à la guerre de 1812 en qualité d'officier de milice. Nommé coroner de Montréal en 1812; effectua, entre autres, l'enquête qui suivit les événements du 21 mai 1832, survenus au cours de l'élection de Daniel Tracey; en juin 1836, la Chambre d'assemblée demanda, sans succès, qu'il fût démis de ses fonctions pour mépris des privilèges de la Chambre. Reçut le titre de notaire royal en 1821, mais le perdit en 1827. Nommé au Bureau de santé de Montréal en 1832. Fut juge de paix et obtint de nombreux postes de commissaire.

Décédé à Trois-Rivières, le 15 juin 1843, à l'âge soit d'environ 72 ans, soit de 70 ans et un mois. Inhumé dans l'église de l'Immaculée-Conception, le 19 juin 1843.

Avait épousé dans la paroisse Sainte-Famille, à Boucherville, le 29 janvier 1798, Charlotte Boucher de Grosbois, fille de Charles Boucher de Grosbois et de Reine Boucher de La Perrière; puis, dans l'église anglicane Christ Church de Montréal, le 28 décembre 1811, Juliana Walker, fille du juge James Walker et de Margaret Hughes, et veuve du ministre anglican de William Henry (Sorel), James Sutherland Rudd.

Père de Dominique Mondelet.

Bibliographie: Dictionnaire biographique du Canada.

Tiré du Dictionnaire des parlementaires québécois (Septentrion, 1999) DIFFUSÉ SUR CE SITE POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 1658 fois depuis le 7 janvier 2

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca