• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - MONDELET, Dominique (1799-1863)
 BIOGRAPHIE  Partager      
MONDELET, Dominique (1799-1863)
Article diffusé depuis le 7 janvier 2001
 




Né à Saint-Marc-sur-Richelieu et baptisé dans la paroisse Saint-Marc, le 23 janvier 1799, fils de Jean-Marie Mondelet, notaire, et de Charlotte Boucher de Grosbois.

Étudia au petit séminaire de Montréal de 1806 à 1811. Fit l'apprentissage du droit chez Michael O'Sullivan; admis au barreau en 1820.

Exerça sa profession à Montréal; fut conseiller du roi à partir de 1832. Nommé major dans la milice en 1820, se vit retirer sa commission en 1827.

Élu député de Montréal à une élection partielle le 13 octobre 1831, sous la bannière du parti patriote; appuya tantôt ce parti, tantôt celui des bureaucrates. En raison de sa nomination au Conseil exécutif le 16 novembre 1832, fut expulsé de la Chambre et son siège fut déclaré vacant le 24 novembre 1832; siégea à ce conseil jusqu'à l'entrée en vigueur de l'Acte d'Union, le 10 février 1841. Fit partie du Conseil spécial du 2 novembre 1838 jusqu'à l'Union.

Nommé, en mai 1839, juge-avocat suppléant des tribunaux militaires et, en juin, juge résident de la Cour du banc du roi à Trois-Rivières, à titre provisoire pendant la suspension de Joseph-Rémi Vallières de Saint-Réal; désigné de façon permanente à ce dernier poste en 1842. Accéda à la Cour supérieure de Trois-Rivières en 1850. Propriétaire de biens seigneuriaux à Yamaska et à Boucherville.

Obtint quelques postes de commissaire. Fut président de l'Advocates Library and Law Institute of Montreal. Est l'auteur d'une traduction de Canadian Boat Song, de Thomas Moore, et d'un pamphlet intitulé Traité sur la politique coloniale du Bas-Canada [...], publié à Montréal en 1835, sous le pseudonyme de Un avocat. Décédé à Trois-Rivières, le 19 février 1863, à l'âge de 64 ans. Inhumé dans la cathédrale de l'endroit, le 24 février 1863.

Avait épousé dans la paroisse Notre-Dame de Montréal, le 18 février 1822, Harriet Munro, fille de Cornelius Munro, shérif dans le Haut-Canada, et de Frances De Lisle (Chabrand Delisle); puis, au même endroit, le 12 février 1838, Mary Woolrich, fille du négociant James Woolrich et de Magdeleine Gamelin.

Beau-père de Georges-Casimir Dessaulles.

Bibliographie: Dictionnaire biographique du Canada.

Tiré du Dictionnaire des parlementaires québécois (Septentrion, 1999) DIFFUSÉ SUR CE SITE POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 1468 fois depuis le 7 janvier 2

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca