• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - GAUVREAU, Louis-Honoré (1812-1858)
 BIOGRAPHIE 
MOD
GAUVREAU, Louis-Honoré (1812-1858)
Article diffusé depuis le 7 janvier 2001
 




Né à Rivière-du-Loup (Louiseville), le 28 septembre 1812, puis baptisé le 29, dans la paroisse Saint-Antoine-de-Padoue, fils de Louis Gauvreau, marchand de Québec, et de Marie-Félicité Lemaître (Le Maître-Bellenoix), qui épousa en secondes noces Étienne Mayrand.

Étudia au séminaire de Nicolet de 1828 à 1831. Ayant obtenu sa licence de médecin le 27 juillet 1835, fut admis à la pratique de son art le 19 juillet 1836.

Exerça sa profession à Rivière-du-Loup (Louiseville). En 1837, appuya la cause des patriotes et, en 1843, fut chargé, dans sa localité, de recueillir les souscriptions destinées à l'Association de la délivrance, formée à Montréal en vue de faire revenir les exilés de 1838.

Élu député de Maskinongé en 1858; bleu.

Décédé en fonction à Rivière-du-Loup (Louiseville), le 20 octobre 1858, à l'âge de 46 ans. Inhumé dans le cimetière paroissial, le 25 octobre 1858.

Avait épousé dans la paroisse de l'Immaculée-Conception, à Trois-Rivières, le 4 septembre 1839, Anne-Louise Dumoulin, fille de Jean-Emmanuel Dumoulin et d'Antoinette Doucet; puis, dans la paroisse Saint-Antoine-de-Padoue (à Louiseville), le 22 juillet 1850, Marguerite Boudon-Larivière, veuve de Léger Lambert.

Tiré du Dictionnaire des parlementaires québécois (Septentrion, 1999) DIFFUSÉ SUR CE SITE POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE

 

Recherche parmi 15772 individus impliqués dans les rébellions de 1837-1838.

 



Consulté 2024 fois depuis le 7 janvier 2

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca