• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - Le comt de Saguenay en 1837
 ATLAS 
     
Le comt de Saguenay en 1837
Article diffus depuis le 19-mai-01
 




Le comt de Saguenay en 1837 s'閠end le long de la rive nord du fleuve Saint-Laurent, au sud de la rivi鑢e Saguenay et au nord de la r間ion de Qu閎ec. La population se situe surtout aux abords du Saint-Laurent l'閜oque qui nous int閞esse, mais les limites du territoire s'閠endent jusqu'au 48 parall鑜e. Les lieux les plus importants en terme de population au XIXesi鑓le sont Baie-St-Paul, Petite-Rivi鑢e, les 蒪oulements et l'頻e aux Coudres. La Malbaie, qui compte pr鑣 de 3000 habitants en 1835, est, depuis sa fondation, la plus importante agglom閞ation de la r間ion [Perron, 2000 :118-120,tableau]. La fin du XVIIIesi鑓le et le d閎ut du XIXecorrespondent un fort accroissement d閙ographique qui cessera lorsque la disponibilit des terres diminuera. Les habitants sont dans l'ensemble des agriculteurs exploitant la bande de terre qui longe le Saint-Laurent et l'閏onomie locale est surtout bas閑 sur la culture du bl (25 40% de la production)[Letarte,1971 :carte pli閑]. Cependant, les conditions sont m閐iocres et soumettent souvent les agriculteurs une culture de subsistance. En p閞iph閞ie, l'閘evage du mouton et l'industrie foresti鑢e dans une faible mesure compl鑤ent les activit閟. [Perron, 2000 :125] Le transport et les communications se font surtout par le fleuve Saint-Laurent. La voie terrestre est plus probl閙atique qu'utile, mais seule une minorit de gens s'en plaignent [Perron,2000 :135].

Lors de la conqu阾e anglaise, tout sera d閠ruit La Malbaie et en 1760, il ne restait aucun habitant. En 1761, John Nairne et Malcolm Fraser, deux 閏ossais membres de l'arm閑 britannique, se sont fait offrir les terres de la seigneurie de La Malbaie par James Murray et l'ont divis en deux parties. Ce sont surtout eux qui d'abord favoris鑢ent la colonisation stable puisque, contrairement leurs pr閐閏esseurs, ils s'y impliqu鑢ent plus activement [2000 :82]. Le r間ime seigneurial fut maintenu et des b鈚isses publiques construites. Les pr閛ccupations politiques commencent se faire sentir surtout au d閎ut du XIXe si鑓le. Les habitants sont alors tr鑣 conscientis閟 puisqu'il s'y joue le d関eloppement de la r間ion puisque les sujets publics y sont d閎attus. Le choix des 閘us fait donc l'objet de chaudes luttes. Lorsque les habitants sont insatisfaits, ils utilisent la p閠ition qui sera un moyen fort populaire pour toutes sortes de causes [2000 :154-155].

En 1836, des 閘ections sont tenues dans le comt. Le d閜ut sortant Baie Saint-Paul est Robert-S.-M. Bouchette et Charles Drolet la Malbaie, tous deux proches du parti de Papineau l'Assembl閑. partir de ce moment, l'activit des deux hommes s'est surtout d閜loy閑 Qu閎ec et Montr閍l [Bouchette,1903 :40]. Le 25 juin 1837, une assembl閑 est tenue la Malbaie pour contester les R閟olutions Russell. Les 14 r閟olutions qui y sont vot閑s expriment bien l'esprit contestataire des habitants face au joug britannique ainsi que face leurs difficult閟 mat閞ielles. Outre l'opposition aux R閟olutions Russel, on en appel au boycott des produits britanniques et on offre un appui inconditionnel Louis-Joseph Papineau ainsi qu'aux membres de la Chambre des Communes d'Angleterre qui ont d閒endu les int閞阾s du peuple canadien[Bernard,1988 :105-110].

La situation g閛graphique du comt Saguenay fait en sorte que ses habitants demeurent 閠rangers aux troubles. Il demeure qu'ils 閠aient inform閟 des 関閚ements, qu'ils y participaient leur fa鏾n et qu'ils se pr閛ccupaient de ceux parmi les leurs pr閟ents sur les lieux d'affrontement tels les fils du colonel de milice Jean-Baptiste Tremblay [M閐閞ic,1975 :272-273].

Sinon, l'ann閑 1837 est celle du d閜loiement de la Soci閠 des Vingt-et-Un sous la direction d'Alexis Tremblay " Picot " et de leur projet d'aller coloniser le Saguenay sous pr閠exte d'exploitation foresti鑢e. Cette initiative exprime les probl鑝es d'ordre 閏onomique que vit alors le comt. Sinon, le d閜ut Robert-S.-M. Bouchette 閠ait dans la r間ion de Montr閍l au cours des soul鑦ements et il y participe activement. Il sera cependant arr阾, puis exil aux Bermudes en juillet 1838.[Bouchette,1903 :38-55] Le comt de Saguenay fut l'un de ceux qui amassa le plus de fonds afin de payer le retour des exil閟. Cet acte t閙oigne de l'existence d'une conscientisation importante des gens du comt aux enjeux bas-canadiens.

 

Recherche parmi 15772 individus impliqu閟 dans les r閎ellions de 1837-1838.

 



Consult 3695 fois depuis le 19-mai-01

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca