• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - La Mennais, F閘icit de (1782-1841)
 BIOGRAPHIE 
     
La Mennais, F閘icit de (1782-1841)
Article diffus depuis le 19-mai-01
 




F閘icit de La Mennais na顃 Saint-Malo le 19 juin 1782. Issu d'une famille bourgeoise enrichie par le commerce et la course, il est le quatri鑝e de six enfants. cinq ans, il perd sa m鑢e. C'est alors sa s渦r qui devra s'occuper de lui La Ch阯aie, propri閠 des La Mennais dix kilom鑤res de Dinan, o il passera son enfance. vingt ans, il re鏾it le sacrement de l'eucharistie. Son fr鑢e ain Jean-Marie, qui embrasse aussi la pr阾rise aura sur lui une influence importante tout au cours de sa vie.

En 1808, F閘icit de La Mennais publie son premier ouvrage : R閒lexions sur l'閠at de l'蒰lise en France en collaboration avec son fr鑢e Jean-Marie. F閘icit se pose en r閒ormateur et y pr閟ente une l'蒰lise revivifi閑. l'鈍e de vingt-sept ans, il re鏾it la tonsure et les ordres mineurs. En 1814, il part pour Paris o il se fixe aux Feuillantines. Apr鑣 une retraite Saint-Sulpice, il est 閘ev au sous-diaconat la fin de 1815. Quelques mois apr鑣, il est fait diacre Saint-Brieuc, o son fr鑢e Jean-Marie est vicaire g閚閞al. Le 9 mars 1816 il est ordonn pr阾re. Il fait alors l'apologie de l'ultramontanisme et de la libert religieuse, face l'蒰lise gallicane. (LAMENNAIS, 1834 : IX) L'Essai sur l'indiff閞ence en mati鑢e de religion qui assure sa gloire para顃 en 1817. Successivement en 1824, il publie une traduction de l'Imitation, puis un nouvel ouvrage de critique sociale et religieuse : De la Religion consid閞閑 dans ses rapports avec l'ordre politique et civil. En 1828, il r閐ige Des progr鑣 de la R関olution et de la guerre contre l'蒰lise. Il fait de La Ch阯aie un centre spirituel et un institut religieux et fonde l'Ordre de Saint-Pierre Malestroit, dans le Morbihan. En 1830, il regroupe la jeunesse lib閞ale catholique autour du journal l'Avenir. D閟avou par Gr間oire XVI (1832), il rompt avec Rome (1834) et incline vers un humanitarisme socialisant et mystique avec Paroles d'un croyant que plusieurs consid鑢ent comme le fruit m鹯i de sa pens閑 (LAMENNAIS, 1834 : XVIII). Ayant quitt l'蒰lise qui avait condamn son livre, Lamennais si鑗e l'Assembl閑 constituante de 1848. Il meurt Paris, le 27 f関rier 1854 et est enterr, sur son d閟ir, dans la fosse commune.

Les id閑s de Lamennais sont connues au Bas-Canada depuis la publication du premier volume de l'Essai sur l'indiff閞ence (1817), et surtout Saint-Hyacinthe, o demeurent des parents de Papineau. C'est par l'abb de Calonne qui le cite dans un article envoy La Gazette des Trois-Rivi鑢es du 9 novembre 1819, que F閘icit de Lamennais fait parler de lui au Canada. (LAMONDE,2000 : 98) Cet article inaugure le d閎at sur les orientations donner l'instruction publique en particulier et au lib閞alisme catholique en g閚閞al (LAMONDE, 2000 :98). De plus, on enseigne au s閙inaire les doctrines philosophiques mennaisiennes. Certains professeurs sont d'ailleurs abonn閟 la revue L'Avenir. (WHITE, 1983 :10)

la mi-d閏embre 1839, Lamennais publie un pamphlet sur " l'esclavage moderne ", dans un ton r関olutionnaire et proph閠ique. Papineau, qui se trouve alors Paris, admire et partage les th閛ries d閙ocratiques de Lamennais. Philippe-Eug鑞e Guillemot pr閟ente F閘icit de Lamennais Louis-Joseph Papineau lors de son exil Paris. Ils deviennent familiers pendant cette p閞iode (1839-1845). (WHITE, 1993 : 49) Le 26 d閏embre 1840, Lamennais est condamn un an de prison et deux mille francs d'amende, en plus de frais de proc鑣. Il entre Sainte-Pal間ie le 4 janvier 1841 et y restera un an. Louis-Joseph Papineau prend alors l'habitude de lui rendre visite toutes les semaines.

Nathalie Dubois

 

Recherche parmi 15772 individus impliqu閟 dans les r閎ellions de 1837-1838.

 



Consult 3493 fois depuis le 19-mai-01
 Marc Duport  (21 février 2005)
Bonjour Philippe-Henri, Vous confondez Victor Charles 1797-1850 p鑢e de Marie Sophie et son fr鑢e Charles Victor 1795-1878. Charles Victor n`閠ait donc que l`oncle de Jean Marie Narcisse Cl閙ent.
   (2 février 2005)
Bonjour, Excellent article.... Je suis piqu au vif.... Il se trouve que j`effectue des recherches g閚閍logiques sur Achille LATIMIER du CLESIEUX qui a 閠 tr鑣 proche de Jean-Marie de La Mennais et de F閘icit de la Mennais en tant que membre de l`Ecole de la Chenaie cr殚e par l`閏rivain catholique et ultra montain F閘icit de La Mennais. Vous 閏rivez " D閟avou par Gr間oire XVI il rompt avec Rome et incline vers un HUMANITARISME SOCIALISANT... Pensez-vous qu`il y ait eu une quelconque relation avec la FRANC-MACONNERIE ? Avez-vous des informations concernant Mr Achille Latimier du Cl閟ieux et plus pr閏isemment sur Victor Charles BESLAY Maire de ST-Malo en 1845 qui a jouer un role important pendant la Commune de Paris et qui r閜ondait les id閑s de PROUDHON..... Le lien entre les Latimier du Cl閟ieux et BESLAY 閠ant mat閞ialis par le mariage de Jean Marie Narcisse Latimier du Cl閟ieux et Sophie BESLAY, la fille de Charles Victor BESLAY en 1845. Charles Victor BESLAY a sauv sa tete in extremis....je ne suis pas certain que son gendre n`ait pas fait les frais d`une d閜ortation politique au bagne de Nouvelle-Cal閐onie...... C`est ce point que je souhaiterais 閠ablir.... A votre bon coeur !!!!! Merci et encore f閘icitations !!!! PHILIPPE-HENRI LATIMIER PHLDUCX@aol.com

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca