• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - DAY, Charles Dewey (1806-1884)
 BIOGRAPHIE  Partager      
DAY, Charles Dewey (1806-1884)
Article diffusé depuis le 18 octobre 2001
 




Né à Bennington, au Vermont, le 6 mai 1806, fils du capitaine Ithmar Day, probablement au service de la North West Company, et de Laura Dewey.

Étudia à Montréal, où son père tint, de 1812 à 1828 environ, un commerce de détail. Commença l'apprentissage du droit en 1822; admis au barreau en 1827.

Exerça sa profession à Montréal et surtout dans la vallée de l'Outaouais, notamment à titre d'avocat-conseil auprès de Philemon Wright. Très actif, dès 1834, dans l'Association constitutionnelle de Montréal. En 1838, nommé conseiller de la reine et juge-avocat suppléant du tribunal militaire chargé de juger les patriotes emprisonnés. Membre du Conseil spécial du 23 mai 1840 jusqu'à l'entrée en vigueur de l'Acte d'Union, le 10 février 1841; exerça les fonctions de solliciteur général depuis le 26 mai 1840. Fit partie du ministère Draper-Ogden: fut conseiller exécutif à compter du 13 février 1841 et solliciteur général à partir du 10 février 1841. Élu député d'Ottawa en 1841; unioniste et tory. Quitta le cabinet le 20 juin 1842, et son siège de député devint vacant le 21 juin, en raison de son acceptation du poste de juge de la Cour du banc du roi à Montréal, auquel il accéda le 29 juin 1842.

Devint juge puîné de la Cour supérieure le 1er janvier 1850; prit sa retraite en 1862. De 1859 à 1865, fut membre, avec René-Édouard Caron et Augustin-Norbert Morin, de la Commission de codification des lois civiles du Bas-Canada. En 1865, entreprit, en qualité d'avocat, de représenter la Hudson's Bay Company dans une cause qui opposa longtemps cette dernière au gouvernement des États-Unis. Nommé, en 1868, arbitre de la province de Québec dans la question du partage de l'actif et du passif de l'ancien Canada-Uni. Occupa d'autres postes de commissaire.

Engagé dans le domaine de l'éducation. Fut vice-président de la Church Society anglicane, de 1842 à 1852; président du comité protestant du Conseil de l'instruction publique de la province, de 1869 à 1875, dont il fut à nouveau membre en 1876; président du conseil d'administration de l'Institution royale pour l'avancement des sciences, de 1852 à 1884; directeur intérimaire du McGill College de 1853 à 1855 et chancelier de 1864 à 1884.

Décédé au cours d'un voyage en Angleterre, le 31 janvier 1884, à l'âge de 77 ans et 8 mois.

Avait épousé dans l'église presbytérienne St. Andrew, à Montréal, le 9 octobre 1830, Barbara Lyon; puis, dans l'église unitarienne (Church of the Messiah) de Montréal, le 10 novembre 1853, Maria Margaret Holmes, fille de l'homme d'affaires Benjamin Holmes et d'Élisabeth Arnoldi.

Bibliographie: Dictionnaire biographique du Canada.


Tiré du Dictionnaire des parlementaires québécois (Septentrion, 1999) DIFFUSÉ SUR CE SITE POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 1745 fois depuis le 18 octobre

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca