• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - CUVILLIER, Austin (1779-1849)
 BIOGRAPHIE  Partager      
CUVILLIER, Austin (1779-1849)
Article diffusé depuis le 18 octobre 2001
 




Né à Québec, le 20 août 1779, puis baptisé le 21, dans la paroisse Notre-Dame, sous le prénom d'Augustin, fils d'Augustin Cuvillier, commerçant au détail, et d'Angélique Miot, dit Girard.

Fit des études au collège Saint-Raphaël, à Montréal, en 1794.

Entré au service d'un encanteur de Montréal, prit la direction de l'entreprise en 1802. Par la suite, se lança à son propre compte dans la vente à l'encan, particulièrement celle de marchandises importées en gros et revendues en lots. Fonda, entre autres, la Cuvillier, Aylwin, and Harkness, la M.C. Cuvillier and Company et la Cuvillier and Sons. Lié à la mise sur pied et à l'administration de la Banque de Montréal (1817) et de la Compagnie d'assurance de Montréal contre les accidents du feu (1818). Dans les années 1830, fut membre du conseil d'administration de la Banque de l'Amérique septentrionale britannique, de Londres, et président du Committee of Trade de Montréal. Fut syndic et agent de change. Fit aussi affaire dans le Haut-Canada. Propriétaire foncier.

Défait dans Huntingdon en 1809. Élu député de cette circonscription en 1814; lié au parti canadien. Réélu en 1816, avril 1820, juillet 1820, 1824 et 1827. Fut l'un des trois délégués du parti patriote envoyés en Angleterre, en 1828, pour présenter des demandes de réformes. S'éloigna du parti patriote à compter de 1829. Élu dans Laprairie en 1830; n'appuya pas les Quatre-vingt-douze Résolutions. Défait en 1834. S'occupa d'administration municipale, à Montréal, avant 1833, puis entre 1836 et 1840. Servit en qualité d'officier de milice durant la rébellion de 1837 et fut un des fondateurs de l'Association loyale canadienne du district de Montréal en janvier 1838. Élu dans Huntingdon en 1841; était antiunioniste; élu orateur de l'Assemblée le 14 juin 1841, le demeura jusqu'au 23 septembre 1844. Défait dans Huntingdon et dans Rimouski en 1844.

Pendant la guerre de 1812, servit dans la milice d'élite et les renseignements. Obtint divers postes de commissaire.

Décédé à Montréal, le 11 juillet 1849, à l'âge de 69 ans et 10 mois. Inhumé dans l'église Notre-Dame, le 12 juillet 1849.

Avait épousé dans la paroisse Notre-Dame de Montréal, le 7 novembre 1802, Claire Perrault, fille de Joseph Perrault et de Marie-Anne Tavernier. Beau-père d'Alexandre-Maurice Delisle. Beau-frère de Joseph Perrault.

Bibliographie: Dictionnaire biographique du Canada.


Tiré du Dictionnaire des parlementaires québécois (Septentrion, 1999) DIFFUSÉ SUR CE SITE POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 1720 fois depuis le 18 octobre
 caca  (14 avril 2008)
c plate vous avez copierbun autre site

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca