• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - CHRISTIE, William Plenderleath (1780-1845)
 BIOGRAPHIE  Partager      
CHRISTIE, William Plenderleath (1780-1845)
Article diffusé depuis le 18 octobre 2001
 




Né en Angleterre, le 13 décembre 1780, fils de Gabriel Christie, colonel dans l'armée britannique, et de sa maîtresse Rachel Plenderleath. Porta le nom de William Plenderleath jusqu'en 1835.

Entreprit une carrière militaire en 1793 comme enseigne dans le régiment de son père; promu capitaine en 1803. Servit aux Antilles, en Italie et à Madère avant de démissionner en 1810. Par la suite, peut-être dès 1816, s'établit à Montréal, où son père s'était installé dans les années 1780. Acquit des propriétés, parmi lesquelles sa maison, Clifton Lodge, à Montréal, une ferme à Cornwall et des terres dans le canton d'Ascot. En 1835, hérita du patrimoine foncier des Christie, notamment six seigneuries qu'il administra et fit valoir; pour ce faire, prit et porta le nom et le blason des Christie à compter du 24 ou du 27 juin 1835. Favorisa la construction d'écoles et d'églises protestantes dans ses domaines; membre fondateur, bienfaiteur et vice-président de la Church Society. Actionnaire de la Bank of England, de la Banque de Montréal, de la Banque de la cité ainsi que de la British American Land Company. Pendant la rébellion de 1837-1838, se porta volontaire comme secrétaire militaire. Fit partie du Conseil spécial du 2 avril 1838 jusqu'à la dissolution de ce conseil, en juin, et à nouveau du 2 novembre 1838 jusqu'à l'entrée en vigueur de l'Acte d'Union, le 10 février 1841. Se rendit en Grande-Bretagne en 1843, pour des raisons de santé.

Décédé à Blackwood (en république d'Irlande), le 4 mai 1845, à l'âge de 64 ans et 4 mois.

Avait épousé, avant 1820, Elizabeth McGinnis, soeur d'un négociant qui faisait affaire entre Bristol et la Dominique; puis, dans l'église anglicane Christ Church, à Montréal, le 30 mars 1835, Amelia Martha Bowman.

Bibliographie: Dictionnaire biographique du Canada.


Tiré du Dictionnaire des parlementaires québécois (Septentrion, 1999) DIFFUSÉ SUR CE SITE POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 1756 fois depuis le 18 octobre

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca