• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - BALDWIN, Robert (1804-1858)
 BIOGRAPHIE  Partager      
BALDWIN, Robert (1804-1858)
Article diffusé depuis le 18 octobre 2001
 




Né à York (Toronto), le 12 mai 1804, fils de William Warren Baldwin, médecin et avocat d'origine irlandaise (fut aussi député à la Chambre d'assemblée du Haut-Canada), et de Margaret Phoebe Willcocks.

Étudia à l'école d'un ministre anglican d'York. En 1820, commença l'apprentissage du droit dans le cabinet de son père; admis au barreau en 1825.

Exerça sa profession à York; en 1848, confia à son associé la bonne marche de son cabinet. Hérita, en 1844, de nombreux biens fonciers et commerciaux, dans le Haut-Canada, notamment à Toronto.

Défait dans la circonscription d'York en 1828. Élu député d'York à la Chambre d'assemblée du Haut-Canada à une élection partielle en décembre 1829, mais l'élection fut annulée. Élu à nouveau dans la même circonscription, entra à l'Assemblée le 30 janvier 1830. Défait aux élections générales de 1830. Assermenté comme conseiller exécutif du Haut-Canada le 20 février 1836, démissionna le 12 mars. Se rendit en Angleterre et en Irlande; revint en février 1837. Accepta le poste de solliciteur général en février 1840, mais ne voulut pas faire partie du Conseil exécutif.

A l'entrée en vigueur de l'Acte d'Union, le 10 février 1841, fut nommé solliciteur général du Haut-Canada, puis accéda au Conseil exécutif le 13. Aux élections générales en 1841, retira sa candidature dans Toronto, mais fut élu dans 4th York et dans Hastings; opta pour cette dernière circonscription; antiunioniste et ultra-réformiste. De nouveau membre du Conseil exécutif et solliciteur général, mais, le 13 juin 1841, le gouverneur Charles Edward Poulett Thomson considéra qu'il avait démissionné de ses fonctions. Forma un ministère avec Louis-Hippolyte La Fontaine: conseiller exécutif du 16 septembre 1842 au 27 novembre 1843 et procureur général du Haut-Canada du 17 septembre 1842 au 11 décembre 1843; annonça sa démission comme chef du gouvernement le 27 novembre 1843.

A son entrée au cabinet, son siège de député était devenu vacant. Défait dans Hastings et dans 2nd York à une élection partielle tenue probablement le 17 octobre 1842, mais élu sans opposition dans Rimouski, au Bas-Canada, à une élection partielle le 30 janvier 1843. Élu dans 4th York en 1844 et dans York North en 1848; réformiste. Forma un ministère avec La Fontaine du 11 mars 1848 au 27 octobre 1851: conseiller exécutif et procureur général du Haut-Canada; avait annoncé sa démission de cette dernière fonction le 30 juin 1851, mais en resta le titulaire jusqu'à la nomination de son successeur. Défait dans York North en 1854. Candidat au siège de conseiller législatif de la division d'York, dans le Haut-Canada, en 1858, mais se retira de la course le 12 août, pour raison de santé.

Contribua à la création de la University of Toronto, dont il fut élu chancelier en 1852; déclina toutefois cette fonction. Refusa aussi d'être nommé juge et commissaire. Trésorier de la Law Society of Upper Canada de 1850 à 1858. Cofondateur du Canadian Institute de Toronto. Président de l'Upper Canada Bible Society. Fait compagnon de l'ordre du Bain en 1854. Décédé dans son domaine de Spadina, près de Toronto, le 9 décembre 1858, à l'âge de 54 ans et 6 mois. Inhumé dans le cimetière familial, le 13 décembre 1858.

Avait épousé à York, le 31 mai 1827, sa cousine germaine Augusta Elizabeth Sullivan, fille de Daniel Sullivan, marchand d'origine irlandaise, et de Barbara Baldwin.

Neveu d'Augustus Warren Baldwin, conseiller législatif du Haut-Canada, puis de la province du Canada. Beau-frère de Robert Baldwin Sullivan, maire de Toronto, conseiller législatif et exécutif du Haut-Canada, puis de la province du Canada. Beau-père de John Ross, conseiller législatif et exécutif de la province du Canada, puis sénateur. Parent de John Adams Dix, sénateur américain.

Bibliographie: Dictionnaire biographique du Canada.


Tiré du Dictionnaire des parlementaires québécois (Septentrion, 1999) DIFFUSÉ SUR CE SITE POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 1727 fois depuis le 18 octobre

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca