• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - FERRES, James Moir (~1813-1870)
 BIOGRAPHIE  Partager      
FERRES, James Moir (~1813-1870)
Article diffusé depuis le 18 octobre 2001
 




Né [à Aberdeen], en Écosse, le 3 septembre 1811 ou en 1813, [fils de John Ferres et de Christian Middleton]. Étudia à la grammar school et au Marischal College, à Aberdeen.

En 1833, arriva à Montréal, où il enseigna. Peu après, occupa le poste de directeur de l'académie de Frelighsburg, dans les Cantons-de-l'Est. Cofondateur, en 1835, de l'hebdomadaire Missiskoui Standard, dont il fut le rédacteur en chef jusqu'en décembre 1836. Exerçait la charge de registrateur adjoint, dans la paroisse de Saint-Armand, en 1838. L'année suivante, devint rédacteur en chef du Montreal Herald. Nommé secrétaire du Montreal Turnpike Trust en juin 1840, démissionna à l'arrivée au pouvoir des réformistes en 1842. Retourna au Montreal Herald, qu'il dirigea jusqu'en 1843. Nommé contrôleur des rentrées fiscales à la deuxième division du district de Montréal en 1844, fut démis de ses fonctions pour avoir participé aux élections dans Shefford en 1848. Rédacteur en chef et principal propriétaire de la Montreal Gazette, à compter de décembre 1848, s'en départit en 1854. Arrêté à la suite de l'incendie du Parlement en avril 1849, fut rapidement remis en liberté.

Élu député de Missisquoi-Est en 1854; d'abord opposé aux réformistes, se rangea bientôt de leur côté, puis fut de tendance conservatrice. Élu dans Brome en 1858; de tendance conservatrice. Ne s'est pas représenté en 1861. En 1861, obtint un poste au sein du Bureau d'inspecteurs des asiles et prisons, dont il fut président en 1868. Nommé directeur du pénitencier de Kingston, en Ontario, en mai 1869.

Décédé à Kingston, le 21 avril 1870, soit à l'âge d'environ 57 ans, soit à l'âge de 58 ans et 7 mois. [Inhumé à Lachine, près de Montréal.]

Avait épousé dans la cathédrale anglicane Holy Trinity, à Québec, le 23 octobre 1838, Sarah Jane Robertson, originaire d'Aberdeen, en Écosse, [fille de George Robertson et de Margaret Hannah Allshorn].

Bibliographie: Dictionnaire biographique du Canada.


Tiré du Dictionnaire des parlementaires québécois (Septentrion, 1999) DIFFUSÉ SUR CE SITE POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 1814 fois depuis le 18 octobre

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca