• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - DORION, Jacques (÷1797-1877)
 BIOGRAPHIE  Partager      
DORION, Jacques (÷1797-1877)
Article diffusé depuis le 18 octobre 2001
 




Né à Québec, vers 1797, fils de [Pierre Dorion, boucher, et de Jane Clarke].

Étudia au petit séminaire de Québec de 1810 à 1816. Fit sa médecine à Paris entre 1816 et 1822.

Exerça sa profession à Saint-Ours jusqu'à sa mort.

Élu député de Richelieu en 1830. Réélu en 1834. Appuya le parti patriote durant ses deux mandats; conserva son siège jusqu'à la suspension de la constitution, le 27 mars 1838. Accusé de haute trahison pour avoir pris part à la rébellion de 1837, fut emprisonné du 12 décembre 1837 au 3 mars 1838.

Obtint quelques postes de commissaire. Fut juge de paix et officier de milice. Fondateur et président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Saint-Ours.

Décédé à Saint-Ours, le 30 décembre 1877, à l'âge d'environ 80 ans. Inhumé dans le cimetière de la paroisse de l'Immaculée-Conception, le 1er janvier 1878.

Avait épousé dans la paroisse de l'Immaculée-Conception, à Saint-Ours, le 30 juin 1824, Catherine-Louise Lovell, fille de Jacques-Édouard Lovell et de Josephte-Catherine Murray, et nièce de Charles de Saint-Ours.

Père de Joseph-Adolphe Dorion.

Bibliographie: Dictionnaire biographique du Canada.


Tiré du Dictionnaire des parlementaires québécois (Septentrion, 1999) DIFFUSÉ SUR CE SITE POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 1314 fois depuis le 18 octobre

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca