• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - CHRISTIE, Robert (1787-1856)
 BIOGRAPHIE  Partager      
CHRISTIE, Robert (1787-1856)
Article diffusé depuis le 18 octobre 2001
 




Né à Windsor, en Nouvelle-Écosse, le 20 janvier 1787, fils de James Christie, cordonnier et propriétaire foncier d'origine écossaise, et de Janet McIntosh.

Étudia au King's College de Windsor, en Nouvelle-Écosse. Diplômé un peu avant 1803, se lança dans le commerce à Halifax, mais, en 1805, entreprit un stage en droit auprès d'Edward Bowen, à Québec. Reçut sa commission d'avocat en 1810.

Pendant la guerre de 1812, servit à titre de capitaine dans la milice de Québec. Fondateur et rédacteur du Quebec Telegraph (1816-1817). Nommé officiellement, en mars 1817, greffier en loi de la Chambre d'assemblée du Bas-Canada (poste auquel il avait été désigné le 26 janvier 1816 et qu'il occupa jusque vers 1827) et, en avril 1819, greffier d'une commission chargée de trancher les revendications foncières en Gaspésie. En 1827, accéda à la présidence de la Cour des sessions trimestrielles du district de Québec.

Élu député de Gaspé en 1827; appuya généralement le parti des bureaucrates; fut expulsé par la Chambre, pour avoir provoqué, en 1827, le non-renouvellement de la commission de magistrat de plusieurs députés opposés au gouverneur George Ramsay, et son siège fut déclaré vacant le 14 février 1829. Réélu à une élection partielle le 16 avril 1829; expulsé le 22 janvier 1830. Réélu en 1830; expulsé le 31 janvier 1831. Réélu à une élection partielle le 21 mars 1831; expulsé le 15 novembre 1831. Réélu à une élection partielle le 17 avril 1832; expulsé une cinquième fois, toujours pour le même motif, le 15 novembre 1832. Prit part, en 1833, à un mouvement qui visait à annexer le district de Gaspé au Nouveau-Brunswick. Élu dans Gaspé en 1841; antiunioniste. Réélu en 1844, 1848 et 1851. Indépendant. Défait en 1854.

De 1848 à 1850, fut rédacteur en chef du Quebec Mercury. Est l'auteur de plusieurs ouvrages d'histoire qui furent réunis et publiés en six volumes sous le titre de A history of the late province of Lower Canada (Québec, 1848-1855; 1866).

Décédé à Québec, le 13 octobre 1856, à l'âge de 69 ans et 8 mois. Après des obsèques célébrées dans la cathédrale anglicane Holy Trinity, fut inhumé dans le cimetière Mount Hermon, à Sillery, le 16 octobre 1856.

Avait épousé dans la cathédrale anglicane Holy Trinity, à Québec, le 24 février 1812, Monique-Olivier Doucet, [fille de Jean Doucet, boulanger de Trois-Rivières, et de Marie-Madeleine Mirault].

Bibliographie: Dictionnaire biographique du Canada.


Tiré du Dictionnaire des parlementaires québécois (Septentrion, 1999) DIFFUSÉ SUR CE SITE POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 1584 fois depuis le 18 octobre

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca