• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - BADGLEY, William (1801-1888)
 BIOGRAPHIE  Partager      
BADGLEY, William (1801-1888)
Article diffusé depuis le 18 octobre 2001
 




Né à Montréal, le 27 mars 1801, puis baptisé le 2 mai dans l'église anglicane Christ Church, fils de Francis Badgley, marchand, et d'Elizabeth Lilly.

Étudia à la Classical and Mathematical School de Montréal. Fit l'apprentissage des affaires durant quatre ans, puis s'orienta vers le droit. Admis au barreau en 1823.

Fonda le cabinet Badgley and Abbott. Tenta vainement, en 1826, d'obtenir la charge de protonotaire à Montréal. De 1830 à 1834, séjourna en Europe, pour raison de santé. Cofondateur en 1834 de l'Association constitutionnelle de Montréal, dont il fut secrétaire en 1837. Défendit le point de vue du parti des bureaucrates en Angleterre, avec George Moffatt, en 1837-1838. Exerça les fonctions de commissaire aux Faillites de juin 1840 jusqu'à sa démission en 1844. Nommé juge de la Cour de circuit du district de Montréal en 1844, quitta ce poste en avril 1847. Retourna à la pratique de la profession d'avocat.

Fit partie des ministères Draper-Papineau, Sherwood-Papineau et Sherwood: conseiller exécutif du 23 avril 1847 au 10 mars 1848 et procureur général du Bas-Canada du 23 avril 1847 au 9 mars 1848. Élu député de Missisquoi à une élection partielle le 10 juin 1847. Réélu en 1848. Élu dans la cité de Montréal en 1851; mis sous la garde du sergent d'armes le 5 octobre 1852, pour absence injustifiée, fut libéré le lendemain, après avoir fourni des explications. Tory. Défait dans Montréal en 1854.

Conseiller de la reine en 1847; bâtonnier du barreau de Montréal de 1853 à 1855; professeur de droit au McGill College de 1855 à 1857, et premier doyen de la faculté de droit. Juge puîné de la Cour supérieure du Bas-Canada à compter de janvier 1855, accéda à la Cour du banc de la reine en septembre 1863: fut juge adjoint pro tempore jusqu'au 31 décembre 1864, puis juge puîné d'août 1866 jusqu'à sa démission en mars 1874. Ouvrit un bureau de conseiller juridique.

Officier de milice. Franc-maçon. Président de la Société d'histoire naturelle de Montréal et de la St. George Society. Reçut un doctorat honorifique du McGill College en 1843 et un autre du Bishop's College en 1855. Est l'auteur de Remarks on the registrar's office (Montréal, 1837) et de Representation against the title of the seminary to the seigniory of Montreal [...] (Montréal, 1839). Décédé à Montréal, le 24 décembre 1888, à l'âge de 87 ans et 8 mois. Les obsèques eurent lieu dans la cathédrale anglicane Christ Church, le 27 décembre 1888.

Avait épousé à Londres, [le 22 avril] 1834, Elizabeth Wallace Taylor, [fille du colonel J.W. Taylor, de l'East India Company].

Bibliographie: Dictionnaire biographique du Canada.

Tiré du Dictionnaire des parlementaires québécois (Septentrion, 1999) DIFFUSÉ SUR CE SITE POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 1489 fois depuis le 18 octobre

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca