• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - Montréal en 1825: La carte de John Adams
 ATLAS  Partager      
Montréal en 1825: La carte de John Adams
Article diffusé depuis le 01 décembre 2000
 




Cliquez sur un une des tuiles pour obtenir une image plus détaillée

John Adams, Map of the City and Suburbs of Montreal, Département des livres rares et collections spéciales,Université McGill (détail)

Cette carte permet de constater les effets du démantèlement des fortifications de la ville après 1801. La ville est bien encore concentrée autour d'un centre, délimité par les rues McGill, Berri et Craig, mais les faubourgs prennent de l'ampleur tout autour. En 1837, ces derniers représentent déjà les trois quarts de la population de Montréal. Dans le sens des aiguilles d'une montre, ces faubourgs sont, à l'ouest, Sainte-Anne et Saint-Antoine, au centre, Saint-Laurent et Saint-Louis, et, à l'est, Saint-Jacques et Sainte-Marie. En particulier depuis la construction de la banque de Montréal (1817) et de la nouvelle cathédrale Notre-Dame (1827), la Place-d'Armes s'affirme comme le cœur de la ville et sépare généralement les franco-catholiques (est), des anglo-protestants (ouest) et des Irlandais (sud-ouest). Depuis 1832, la population de la ville est d'ailleurs majoritairement anglophone et le demeurera jusqu'à la Confédération, alors que progressivement l'industrialisation amènera de nombreux ouvriers francophones à immigrer à Montréal.

Pour mieux vous situer, la carte est cernée par les rues actuelles de McGill à l'Ouest, Sherbrooke au nord et Papineau à l'est. L'artère principale est la rue Notre-Dame qui s'étend vers l'est pour former le fameux chemin du Roy. Elle est coupée au centre par la rue Saint-Laurent qui s'affirme déjà comme une artère importante. Signalons en terminant que Adams a peint en noir foncé les édifices publics et les entrepôts afin de les distinguer des édifices résidentiels.

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 5099 fois depuis le 01 décembre

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca