• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - 蓀h閙閞ides ou anniversaires patriotes: le mois de NOVEMBRE
 CHRONOLOGIE 
     
蓀h閙閞ides ou anniversaires patriotes: le mois de NOVEMBRE
Article diffus depuis le 15 novembre 2011
 




2 novembre 1837
Assembl閑 du comit permanent de Qu閎ec, qui se d閏lare solidaire de la Conf閐閞ation des Six-Comt閟. 

3 novembre 1838
Les " Fr鑢es chasseurs ", mouvement clandestin qui poursuit la lutte des Patriotes, se mobilisent dans diff閞ents points de la Mont閞間ie (Beauharnois, Sainte-Martine, Saint-Mathias).

4 novembre 1837
Les Fils de la Libert annoncent la tenue d'une r閡nion monstre Montr閍l.

4 novembre 1838
Proclamation de la loi martiale par Colborne; une centaine de Patriotes Ch鈚eauguay, sous le commandement de Cardinal et Duquet, se rendant Caughnawaga dans l'intention d'obtenir des armes; Cardinal et Duquet sont faits prisonniers;
Terrebonne, la police arr阾e un Patriote;
Napierville, Robert Nelson proclame de nouveau l'ind閜endance du Bas-Canada devant 700Patriotes en rang.

5 novembre 1837
Les magistrats interdisent les parades Montr閍l.

5 novembre 1838
Les Patriotes de Beauharnois s'emparent du bateau vapeur Brougham.
Les Patriotes de Beauharnois se rendent au Camp Baker.
Terrebonne, on conclut un trait de paix entre les Loyalistes et les Patriotes; par la suite, les autorit閟 le renient et arr阾ent les Patriotes disperses. 300 Patriotes sous le commandement de C魌 se dirigent vers Lacolle ou ils rencontrent les troupes r間uli鑢es de Colborne, apr鑣 une demi-heure de combat, les Patriotes sont dispers閟, laissant 8 morts.

5 novembre 1837
Bagarre Montr閍l entre les Fils de la Libert et le Doric Club; les loyalistes saccagent les ateliers du journal patriote de langue anglaise, The Vindicator, et s'attaquent la maison de Andr Ouimet, pr閟ident des Fils de la Libert et cinq de ses lieutenants sont 閏rou閟. Mandement de l'蓈阸ue de Montr閍l contre les Patriotes.

7 novembre 1838
Six cents fr鑢es chasseurs, command閟 par le DrC魌, affrontent des corps volontaires Lacolle. Ils sont d閒aits et se dispersent rapidement.

8 novembre 1838
L'arm閑 patriote de 600 hommes marche vers Odelltown afin de r閠ablir les communications avec la fronti鑢e, on campe lacolle;quelques tra顃res essayent de capturer Robert Nelson un avant-poste sur la rivi鑢e, Lacolle, sans succ鑣.
L'habeas corpus est suspendu dans la province.

9 novembre 1838
Les Patriotes s'attaquent aux Loyalistes retranch閟 Odelltown mais ils doivent se retirer apr鑣 deux heures de combat cause de l'arriv閑 de troupes britanniques; on laisse plusieurs morts; Nelson se r閒ugie aux 蓆ats-Unis.

9-10 novembre 1838
Colborne arrive Napierville la t阾e de 8,000 soldats; Mailhot 閠ablit un camp patriote Boucherville et tente de regrouper les forces.

13 novembre 1838
Les Patriotes de Boucherville se dispersent aux nouvelles de l'arriv閑 des troupes.

17 novembre 1837
Une bande de Patriotes arm閟 r閡ssit lib閞er deux prisonniers, pr鑣 de Chambly.

18 novembre 1837
Brown, g閚閞al des Fils de la Libert, s'empare du manoir du seigneur Debartzch Saint-Charles et 閠ablit un camp; un d閠achement de troupes sous le commandement de Wetherall quitte Montr閍l et se rend Chambly.

22 novembre 1806 (publication du premier num閞o)
Les citoyens du Bas-Canada, sous la direction du Parti canadien, " fondent [ Qu閎ec] leur propre journal, Le Canadien (" tendance lib閞ale et nationaliste " [Laporte]), afin de r閜ondre aux attaques du Mercury " [Hare, p. 165.]. Sa devise : Fiat Justitia ruat c鎙us [Justice soit faite, Dieu descende vers nous].

22 novembre 1837
Gore quitte Montr閍l avec 500 hommes sur le vapeur Saint-Georges pour se rendre Sorel; ensuite ils se mettent en marche afin d'op閞er une jonction Saint-Charles avec Wetherall.

23 novembre 1837
Gore, la t阾e de six compagnies d'infanterie et d'un d閠achement d'artillerie attaque les Patriotes retranch閟 St-Denis et command閟 par Wolfred Nelson. Lors de la bataille de Saint-Denis, au terme de sept heures de combats, Gore se retire laissant plusieurs soldats bless閟 et tu閟 (apr鑣 le communique officiel - 6 tu閟 et 11 bless閟)- du c魌 des Patriotes, il y a 12 tu閟 et8 bless閟; un jeune officier anglais, fait prisonnier; George Weir, est abattu en essayant de s'閏happer. Un camp est 閠abli dans la paroisse de Saint-Beno顃, au nord de Montr閍l, sous le commandement d'Amury Girod.

vers le 24 novembre 1809
(蒷ection de 38 francophones et de 12 anglophones). Jean Antoine Panet est r殚lu orateur de la Chambre d'assembl閑 le 29 janvier 1810. Dans son discours inaugural du 2 f関rier 1810, le gouverneur Craig affirme : " Ayant re鐄 la volont de Sa Majest l-dessus, je me sentirais autoris [...] rendre, l'avenir, les juges des Cours du Banc du Roi in閘igibles dans la Chambre d'assembl閑 " [Lacoursi鑢e, 2:1995, p.114].

24 novembre 1837
Girod veut marcher sur Montr閍l, mais apr鑣 un conseil de guerre on d閏ide de se tenir sur la d閒ensive.

25 novembre 1837
Wetherall quitte Saint-Hilaire pour se rendre Saint-Charles, trois milles au sud, les Patriotes tentent de lui barrer la route sans succ鑣; les troupes britanniques attaquent les Patriotes retranches autour du manoir Saint-Charles; apr鑣 deux heures, les Patriotes doivent se rendre; on compte au moins 7tu閟 et 23 bless閟 du c魌 britannique et du c魌 des Patriotes, 28 tu閟 et une trentaine de bless閟.

27 novembre 1837
Apr鑣 un proc鑣 populaire, on ex閏ute Joseph Armand dit Chartrand l'Acadie, comme tra顃re.

27 novembre 1838
La cour martiale est institu閑 afin de juger les108 accus閟. Pendant la deuxi鑝e insurrection, on arr阾e 816 personnes Montr閍l, 18 Qu閎ec, 19 Sherbrooke et 2 aux Trois-Rivi鑢es. (L'arrestation de 855 Qu閎閏ois en 1838 par la suspension de l'habeas corpus, l'閝uivalent des mesures de guerre, serait l'閝uivalent d'au moins 10,000 en 1970! II est clair aussi que Montr閍l en 1838, comme en 1970, demeure le centre de la revendication nationaliste au Qu閎ec. Pour la seule ville de Montr閍l, les 816 arrestations en 1838 pour une population de 30,000 seraient l'閝uivalent de 40,000 arrestations en 1970!).

28 novembre 1837
Escarmouche Saint-Mathias, 2 Patriotes tu閟. 

30 novembre 1837
Wetherall et ses troupes rentrent triomphalement Montr閍l, ramenant une trentaine de prisonniers et comme troph閑 la colonne de la Libert 閞ig閑 Saint-Charles le 23 octobre. Girod et Ch閚ier accompagn閟 de 200hommes vont chercher des armes Oka le 28 d閏embre. Papineau traverse la fronti鑢e.

 

Recherche parmi 15772 individus impliqu閟 dans les r閎ellions de 1837-1838.

 



Consult 8807 fois depuis le 15 novembre 2011

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca