• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - Liste des toponymes officiels du Québec commémorant Alpha Leblanc, Joseph Papineau et Louis-Joseph Papineau
 MONUMENTS  Partager      
Liste des toponymes officiels du Québec commémorant Alpha Leblanc, Joseph Papineau et Louis-Joseph Papineau
Article diffusé depuis le 01 août 2000
 




À Laval

Ce nom rend hommage à Alpha Leblanc, propriétaire terrien et pionnier bien connu du secteur de Duvernay, né le 22 avril 1908 dans la paroisse de Saint-Martin. Il fut maraîcher de 1933 à 1955. Son implication, au sein de la communauté, tant au niveau politique que social, fut des plus diversifiée. Il est décédé en mars 1962 dans la paroisse de Notre-Dame-des-Écores à Duvernay. Le parc Alpha-Leblanc, situé le long du boulevard Lebalnc, rappelle également sa mémoire. Louis-Joseph-Papineau,

Boulevard

Saint-Eustache V


Louis-Joseph Papineau (1786-1871), né à Montréal, était avocat, seigneur et homme politique. Il fut élu président de la Chambre d'assemblée, en 1815, où il dirigea le groupe majoritaire sous le nom de Parti canadien puis de Parti patriote. À la suite de la Rébellion de 1837-1838, période de révolte et de conflits entre la population et l'administration coloniale britannique, il s'exila à Paris en 1839. Louis-Joseph Papineau ne revint au Canada qu'en 1845, après qu'une amnistie eut été prononcée en sa faveur. Il renoua avec la politique de 1848 à 1854 sans réussir à reprendre sa place d'antan.

Louis-Joseph-Papineau, Rue

Mirabel V


Homme politique québécois qui fut l'un des instigateurs de la Rébellion de 1837.

Louis-Joseph-Papineau, Rue

Lachenaie


Louis-Joseph- Papineau, homme politique et patriote.

Papineau

Duhamel M


Cette unité territoriale de l'Outaouais, désignée peu de temps avant 1916, est située à environ 50 km au nord de Papineauville. Elle est traversée dans sa partie nord par la rivière du Sourd, tributaire de la rivière du Lièvre. Les lacs Dumas, Kennedy, Portelance et Emmanuel, notamment, baignent ce canton inhabité. La seigneurie de la Petite-Nation ayant été la propriété de la famille Papineau, il était normal que le canton du même nom et ayant la même origine détermine un espace géographique voisin au nord de cette seigneurie. Louis-Joseph Papineau (1786-1871), avocat, seigneur et homme politique, fut élu président de la Chambre d'assemblée, en 1815, où il dirigea le groupe majoritaire sous le nom de Parti canadien puis de Parti patriote. À la suite de la Rébellion de 1837-1838, période de révolte et de conflits entre la population et l'administration coloniale britannique, il s'exila à Paris en 1839. Louis-Joseph Papineau ne revint au Canada qu'en 1845, après qu'une amnistie eut été prononcée en sa faveur. Il renoua avec la politique de 1848 à 1854 sans réussir à reprendre sa place d'antan. Proclamation : 1919.

Papineau

Chénéville M


Division de recensement inscrite dans le Fichier du code géographique du Bureau de la statistique du Québec depuis le 1er janvier 1991. Son territoire correspond à celui de la MRC du même nom, à cette date. Louis-Joseph Papineau (1786-1871), né à Montréal, était avocat, seigneur et homme politique. Il fut élu président de la Chambre d'assemblée, en 1815, où il dirigea le groupe majoritaire sous le nom de Parti canadien puis de Parti patriote. À la suite de la Rébellion de 1837-1838, période de révolte et de conflits entre la population et l'administration coloniale britannique, il s'exila à Paris en 1839. Louis-Joseph Papineau ne revint au Canada qu'en 1845, après qu'une amnistie eut été prononcée en sa faveur. Il renoua avec la politique de 1848 à 1854 sans réussir à reprendre sa place d'antan.

Papineau

Chénéville M


Municipalité régionale de comté de 2 979 km2 de superficie située dans l'Outaouais, entre la Communauté urbaine de l'Outaouais et la MRC d'Argenteuil, le long de la rivière des Outaouais formant la limite entre le Québec et l'Ontario. La mince bande d'une dizaine de kilomètres qui suit la rivière, où se concentre la plus grande partie de la population, appartient aux basses-terres du Saint-Laurent. Les sols fertiles et la douceur du climat expliquent que la population active compte trois fois plus d'agriculteurs que la moyenne québécoise de cette catégorie d'emploi. Les Laurentides méridionales recouvrent l'arrière-pays de la municipalité régionale de comté. Établie en janvier 1983, la MRC de Papineau se compose de 28 municipalités et d'un territoire non organisé. Avec moins de 3 000 habitants, Thurso est la plus populeuse d'entre elles. La MRC de Papineau a succédé à la municipalité du comté de Papineau, largement amputée de municipalités de cette dernière. Le nom, très utilisé dans la toponymie régionale, reprend celui de Louis-Joseph Papineau. La population de cette région parle très majoritairement le français et compte une minorité anglophone. Elle est en outre largement rurale. L'activité industrielle repose avant tout sur l'industrie du bois (pâtes et papier, bois de sciage), celle du meuble, de même que sur la fabrication de vêtements et de pièces pyrotechniques. Le tourisme de villégiature (Le Château Montebello à Montebello) est un autre pilier de l'économie régionale.

Papineau, Autoroute

Montréal V


Joseph Papineau (1752-1841). Conjugue les fonctions d'arpenteur, de notaire, d'agent seigneurial et d'homme politique. Député à l'Assemblée, il participe en 1793 au débat sur la langue qui obtient la transcription en français des résolutions s'appliquant au code français.

Papineau, Autoroute

Laval V


Joseph Papineau (1752-1841). Conjugue les fonctions d'arpenteur, de notaire, d'agent seigneurial et d'homme politique. Député à l'Assemblée il participe en 1793 au débat sur la langue qui obtient la transcription en français des résolutions s'appliquant au code francais.

Papineau, Avenue

Montréal V


Joseph Papineau (1752-1841) conjugue les fonctions d'arpenteur, de notaire, d'agent seigneurial et d'homme politique. Député à l'Assemblée, il participe en 1793 au débat sur la langue qui obtient la transcription en français des résolutions s'appliquant au code français. Ce nom est changé en 1838, pour le chemin Victoria pour marquer le désaveu par les autorités municipales du rôle de son fils, Louis-Joseph Papineau (1786-1871) dans la Rébellion. En 1844, cette dénomination est reprise. " Les rues de Montréal... ", 1995, p. 366.

Papineau, Avenue

Laval V


Louis-Joseph Papineau (1786-1871), homme politique canadien.

Papineau, Avenue

Shawinigan V


Le spécifique réfère à Louis-Joseph Papineau (1786-1871), orateur et homme politique qui sut, par ses discours enflammés, aviver et contribuer au soulèvement de 1837-1838; il fut aussi élu député de Saint-Maurice et de Deux-Montagnes ultérieurement (1848-1854).

Papineau, Avenue

Alma V


En souvenir de Louis-Joseph Papineau, l'homme politique et patriote qui défendit les droits des canadiens français et qui devint l'un des instigateurs de la Rébellion de 1837.

Papineau, Avenue

Candiac V


Système odonymique à base de noms commençant par la lettre " P ". Louis-Joseph Papineau, homme politique et patriote.

Papineau, Circonscription électorale de

Buckingham V


Limitée au sud par la rivière des Outaouais, la circonscription électorale de Papineau, un territoire de 3 799 km2, est bornée à l'est par la circonscription d'Argenteuil, à l'ouest par celles de Chapleau et de Gatineau et au nord par celle de Labelle. La population se concentre, pour presque la moitié, dans les villes de Buckingham et de Masson-Angers et dans la municipalité de Val-des-Monts, tandis que le reste est réparti dans 30 autres petites municipalités rurales. On y trouve également un territoire non organisé nommé Lac-des-Écorces. C'est un coin de pays forestier, parsemé de lacs et de rivières, pour le plus grand profit de l'activité touristique, de plein air et de villégiature. Les industries du bois de construction, des produits chimiques et des pâtes et papier occupent cependant un bon nombre de travailleurs de la région. Bien que l'agriculture traditionnelle de l'arrière-pays décline, de nouvelles cultures biologiques et de nouveaux élevages semblent stabiliser la zone agricole des basses-terres qui bordent sur quelques kilomètres les rives de l'Outaouais. Le nom Papineau est paru pour la première fois lors de la refonte électorale de 1922. Il identifiait alors un district électoral délimité à même le territoire de Labelle, dont la population électorale excédait de beaucoup la moyenne provinciale. En 1992, la circonscription électorale de Papineau a perdu la municipalité du canton d'Amherst récupérée par la circonscription voisine de Labelle. Louis-Joseph Papineau (1786-1871), évoqué par cette désignation, fut propriétaire de la seigneurie de la Petite-Nation dont les limites étaient comprises dans ce territoire électoral.

Papineau, Division d'enregistrement de

Buckingham V


Louis-Joseph Papineau (1786-1871), né à Montréal, était avocat, seigneur et homme politique. Il fut élu président de la Chambre d'assemblée, en 1815, où il dirigea le groupe majoritaire sous le nom de Parti canadien puis de Parti patriote. À la suite de la Rébellion de 1837-1838, période de révolte et de conflits entre la population et l'administration coloniale britannique, il s'exila à Paris en 1839. Louis-Joseph Papineau ne revint au Canada qu'en 1845, après qu'une amnistie eut été prononcée en sa faveur. Il renoua avec la politique de 1848 à 1854 sans réussir à reprendre sa place d'antan.

Papineau-Labelle, Réserve faunique de

Lac-Ernest NO


Établie par décret 2052-80 du 80-07-03, dans GOQ (2, 80-08-27, #43, p.5377). Origine : 2 divisions de recensement, d'où la présence du " de ". Louis-Joseph Papineau (1786-1871), né à Montréal, était avocat, seigneur et homme politique. Il fut élu président de la Chambre d'assemblée, en 1815, où il dirigea le groupe majoritaire sous le nom de Parti canadien puis de Parti patriote. À la suite de la Rébellion de 1837-1838, période de révolte et de conflits entre la population et l'administration coloniale britannique, il s'exila à Paris en 1839. Louis-Joseph Papineau ne revint au Canada qu'en 1845, après qu'une amnistie eut été prononcée en sa faveur. Il renoua avec la politique de 1848 à 1854 sans réussir à reprendre sa place d'antan.

Papineau, Lac

Notre-Dame-de-Bon-Secours-Partie-Nord P


Ce toponyme évoque le souvenir de la famille Papineau, plus particulièrement de Louis-Joseph Papineau (1786-1871), orateur et chef des Patriotes de 1837. Longueur de cinq milles. Peu en usage. Il était dans la municipalité de canton de Grenville (76060).

Papineau, Place

Candiac V


Système odonymique à base de noms commençant par la lettre " P ". Louis-Joseph Papineau, homme politique et patriote.

Papineau, Rue

Granby V


En l'honneur de Louis-Joseph Papineau (1786-1871), chef des patriotes et réformistes francophones du Bas-Canada qui conduisit la Rébellion de 1837 à laquelle il ne prit pas directement part, mais, à la suite de laquelle, il dut s'expatrier aux Etats-Unis.

Papineau, Rue

Aylmer V


Origine : Louis-Joseph Papineau, chef patriote, politicien canadien-français (1786-1871).

Papineau, Rue

Sherbrooke V


Origine : Louis-Joseph Papineau, chef patriote, politicien canadien-français (1786-1871).

Papineau, Rue

Saint-Césaire V


Nom paraissant sur le plan commun des deux municipalités de Saint-Césaire et qui se retrouve également sur la liste fournie par le Directeur général des élections. Origine incertaine : est-ce que la dénomination a été faite en rapport avec Louis-Joseph Papineau, qui s'arrêta une nuit à Saint-Césaire lors de sa fuite aux États-Unis en décembre 1837, ou d'un autre Papineau tel Armand, membre de la chorale en 1922?.

Papineau, Rue

La Prairie V


Ce nom rappelle Louis-Joseph Papineau (1786-1871), avocat et homme politique québécois.

Papineau, Rue

Hull V


Fait référence à Louis-Joseph Papineau (1786-1871), chef patriote de la Rébellion de 1837.

Papineau, Rue

Gatineau V


Origine : Louis-Joseph Papineau, chef patriote, politicien canadien-français (1786-1871).

Papineau, Rue

Saint-Bruno-de-Montarville V


Ce nom rappelle Louis-Joseph Papineau (1786-1871), avocat et homme politique, l'un des instigateurs de la Rébellion de 1837 dans le Bas-Canada.

Papineau, Rue

Longueuil V


Louis-Joseph Papineau (1786-1871), avocat, homme politique et ardent défenseur des droits des Canadiens français.

Papineau, Rue

Lac-Mégantic V

Origine : Louis-Joseph Papineau, chef patriote, politicien canadien-français (1786-1871).

Papineau, Rue

Boisbriand V


Cet odonyme évoque Louis-Joseph Papineau (1786-1871), chef de file des Patriotes.

Papineau, Rue

Drummondville V


Le spécifique rappelle l'orateur et le politicien québécois Louis-Joseph Papineau.

Papineau, Rue

Tracy V


Cet odonyme évoque Louis-Joseph Papineau (1786-1871), orateur, homme politique québécois, l'un des instigateurs des événements de 1837-1838.

Papineau, Rue

Joliette V


Origine : Louis-Joseph Papineau, chef patriote, politicien canadien-français (1786-1871).

Papineau, Rue

Trois-Rivières V


Louis-Joseph Papineau fut député du comté de St-Maurice en 1854.

Papineau, Rue

Québec V


Louis-Joseph Papineau (1786-1871), patriote. Il fut l'un des instigateurs de la Rébellion de 1837.

Papineau, Rue

Rouyn-Noranda V


Louis-Joseph Papineau.


Papineau, Rue

Jonquière V


Louis-Joseph Papineau (1786-1871), grand orateur et homme politique canadien.


Papineau, Rue

Chicoutimi V


La forme patronymique du spécifique rappelle Louis-Joseph Papineau, le chef des " Patriotes " réformistes francophones du Bas-Canada qui conduisit la Rébellion de 1837 à laquelle il ne prit pas directement part, mais à la suite de laquelle il dut s'expatrier aux État-Unis.

Papineau, Rue

Sept-Îles V


Origine : Louis-Joseph Papineau, chef patriote, politicien canadien-français (1786-1871).

Papineau, Rue de

Bromont V


Résolution 86-02-04, Fait référence au nom du canton du Québec. Louis-Joseph Papineau (1786-1871), né à Montréal, était avocat, seigneur et homme politique. Il fut élu président de la Chambre d'assemblée, en 1815, où il dirigea le groupe majoritaire sous le nom de Parti canadien puis de Parti patriote. À la suite de la Rébellion de 1837-1838, période de révolte et de conflits entre la population et l'administration coloniale britannique, il s'exila à Paris en 1839. Louis-Joseph Papineau ne revint au Canada qu'en 1845, après qu'une amnistie eut été prononcée en sa faveur. Il renoua avec la politique de 1848 à 1854 sans réussir à reprendre sa place d'antan.

Papineau, Rue de

Mascouche V


Circonscription électorale. Système odonymique à base de noms de circonscriptions électorales provinciales. Louis-Joseph Papineau (1786-1871), né à Montréal, était avocat, seigneur et homme politique. Il fut élu président de la Chambre d'assemblée, en 1815, où il dirigea le groupe majoritaire sous le nom de Parti canadien puis de Parti patriote. À la suite de la Rébellion de1837-1838, période de révolte et de conflits entre la population et l'administration coloniale britannique, il s'exila à Paris en 1839. Louis-Joseph Papineau ne revint au Canada qu'en 1845, après qu'une amnistie eut été prononcée en sa faveur. Il renoua avec la politique de 1848 à 1854 sans réussir à reprendre sa place d'antan.

Papineau, Ruisseau

Montebello VL


Le cours d'eau en question passe à proximité du manoir de Louis-Joseph Papineau qui fut propriétaire de la seigneurie de la Petite-Nation. Sur la carte du MEMR, 1977, le toponyme apparaît à l'endroit où se trouve, selon les informateurs rencontrés, le " Crique à Hébert ". Cette information nous semble imprécise du fait qu'elle laisse croire que l'embouchure du ruisseau Papineau se situerait aux coordonnés 45°40' 74°57' plutôt qu'aux coordonnées 45°39' 74°57'. Informations confirmées par la carte General Map of the Seignory Club Property. Nous déplaçons le toponyme de façon à ce que sa localisation corresponde à ce qui fut relevé sur le terrain.

Papineau, Station

Montréal V


Honore la mémoire de Joseph Papineau (1752-1841), notaire, arpenteur, homme politique et père de Louis-Joseph Papineau (1786-1871). Joseph Papineau, défenseur des droits du peuple et de la langue française, fut député de Montréal à 2 reprises (1792-1804 et 1809-1814). Il était aussi seigneur de la Petite-Nation. Source : Les stations de métro, dépliant toponymique édité par la Communauté urbaine de Montréal.

Papineauville

Papineauville VL


Ce toponyme évoque selon les sources, Joseph Papineau ou Louis-Joseph Papineau.

Papineauville

Papineauville VL


Dans la partie sud du territoire de Sainte-Angélique (1859) dont elle a été détachée en 1896, on retrouve une municipalité de village distante de 8 km de Montebello, plus au nord-est, et dont la limite sud, qui est constituée par la rivière des Outaouais, fait également office de frontière avec l'Ontario. Identifiée tout comme le bureau de poste créé en 1855 sous le nom de Papineauville, son origine donne lieu à une double interprétation. Suivant certaines sources, on aurait voulu honorer Joseph Papineau (1752-1841), père du célèbre Louis-Joseph Papineau, qui achète, en 1801, du Séminaire de Québec, la seigneurie outaouaise de la Petite-Nation où cette localité a été implantée. Selon une autre hypothèse avancée par James White, il faut plutôt y voir la reconnaissance populaire envers Denis-Benjamin Papineau (1789-1854), frère de Louis-Joseph, considéré comme le fondateur de l'endroit vers 1850. Commissaire des Terres de la couronne (1844-1847), député du comté d'Ottawa (1842-1847), il se fit le défenseur des droits du français au Parlement. Son épouse, Angélique-Louise Cornud, avait fait don du terrain sur lequel l'église et le presbytère ont été érigés. Aussi, pour ce motif, la paroisse de Sainte-Angélique, érigée canoniquement en 1853, a-t-elle immortalisé le prénom de cette bienfaitrice. Il convient peut-être, en définitive, d'y voir un hommage à toute la famille Papineau! Municipalité de village à la double vocation industrielle et agricole, on y retrouve notamment le siège d'une importante fabrique de pièces pyrotechniques. Papineauville a eu le privilège d'avoir comme premier maire Henri Bourassa, fondateur du Devoir et ardent nationaliste.

Papineauville, Quai de

Papineauville VL


En usage localement. Autrefois, ce quai servait au transbordement de marchandises pour l'arrière-pays, aujourd'hui son utilisation ne sert qu'au mouillage des embarcations de plaisance. Ce quai est situé sur le bord de la rivière des Outaouais, dans le village de Papineauville qui est dénommé, selon les sources soit en l'honneur de Joseph Papineau, soit en l'honneur de son fils, Louis-Joseph Papineau.

Réserve-Faunique-de-Papineau-Labelle, Chemin de la

Montpellier M


Résolution 86-08-04. Voie menant à la réserve faunique de Papineau-Labelle.

Louis-Joseph Papineau (1786-1871), né à Montréal, était avocat, seigneur et homme politique. Il fut élu président de la Chambre d'assemblée, en 1815, où il dirigea le groupe majoritaire sous le nom de Parti canadien puis de Parti patriote. À la suite de la Rébellion de 1837-1838, période de révolte et de conflits entre la population et l'administration coloniale britannique, il s'exila à Paris en 1839. Louis-Joseph Papineau ne revint au Canada qu'en 1845, après qu'une amnistie eut été prononcée en sa faveur. Il renoua avec la politique de 1848 à 1854 sans réussir à reprendre sa place d'antan.

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 7304 fois depuis le 01 août 200

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca