• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - Le Musée de Saint-Eustache et de ses Patriotes
 MUSEES  Partager      
Le Musée de Saint-Eustache et de ses Patriotes
Article diffusé depuis le 06 décembre 2000
 




La Société du musée de Saint-Eustache est composée de représentants de la Ville, de professionnels, d'administrateurs et de citoyens; elle veille à la gestion, au bon fonctionnement et à l'atteinte des objectifs du Musée depuis 1992. Au printemps 1996, suite à une demande du milieu, Il y a eu un arrêt des activités et la Ville a organisé une consultation publique sur l'avenir du Musée.  

 

Après avoir entendu et reçu les différentes interventions des citoyens, le comité a recommandé la conduite d'une étude de viabilité afin de mieux planifier les étapes de développement de l'institution.

Cette étude devait définir les orientations et la portée du Musée afin de bien l'enraciner dans son contexte. Parmi les paramètres de développement qui avaient été signalés par le conseil d'administration, la notion de consolidation et de complémentarité avec le réseau existant des attraits culturels de Saint-Eustache tenait une place importance.

C'est donc une démarche de réflexion globale sur l'utilisation des lieux et une analyse des contraintes et des opportunités qui ont été menées à partir de janvier 1998 afin d'élaborer un concept qui permette de maximiser le pouvoir d'attraction touristique et de rayonnement culturel du Musée.

La Mission qui s'est dégagée de cette démarche  intègre ces dimensions socioculturelles qui sont essentielles pour assurer la fréquentation et l'assiduité du public dans un lieu historique. Elle s'énonce comme suit:

Soutenir l'identité culturelle de la communauté de Saint-Eustache par la mise en valeur des spécificités de son histoire, de son rayonnement de son évolution, de son architecture, de son territoire et des événements qui s'y sont déroulés en les faisant connaître et apprécier du public par une programmation variée et dynamique dans un esprit de collaboration et de complémentarité avec le réseau existant.

La mission introduit les objectifs fondamentaux qui dictent le choix des actions a poursuivre et définit les fonctions qui seront développées selon les orientations de diffusion qui sont la mise en valeur, l'explication et l'illustration des thématiques spécifiques à Saint-Eustache ainsi que le développement de la fréquentation du lieu par le biais d'une programmation variée.

Dans le cas du Musée de Saint-Eustache, l'expérience souhaitée pour les visiteurs repose sur les caractéristiques susceptibles d'avoir conduit à l'attribution du titre de "Métropole miniature" qui réfère aux traits distinctifs qui différencient Saint-Eustache des autres localités du Bas-Canada à l'époque de la Rébellion.

Au plan thématique, Si la période des troubles de 1837-1838 demeure un point de repère chronologique majeur, elle n'en constitue pas pour autant une limite temporelle fixe. En effet, il faut aller puiser dans des faits antérieurs pour expliquer ou faire ressortir certains phénomènes et traits typiques. À l'inverse, l'impact et les conséquences de ces mêmes événements amènent un regard vers le présent.

C'est à la suite de cette étude de viabilité qu'un nouveau concept d'interprétation a été élaboré, il a été réalisé grâce à la contribution financière de la Ville de Saint-Eustache, du ministère de la Culture et des Communications, du Conseil Régional de développement des Laurentides et du Bureau du Canada pour le millénaire. Cette effort conjoint des trois gouvernements prouve bien l'importance de cet épisode marquant de l'Histoire du pays.

Le Musée, situé dans le Manoir Globensky se trouve à proximité des autres attraits historiques du Vieux Saint-Eustache et la mise en place du nouveau concept d'interprétation vient bonifier l'ensemble de l'offre touristique de la ville. Il sera accessible au public à partir du 21 mai 2000.

Par son nouveau concept, le Musée de Saint-Eustache propose aux visiteurs qui en franchiront le seuil de se mettre à l'écoute des différentes facettes de l'histoire de Saint-Eustache et d'en décoder les moments forts et les axes constants.

Cette découverte graduelle se fera à l'aide de différents moyens qui allieront l'innovation à l'émotion pour permettre la rencontre entre les visiteurs et le riche potentiel historique de Saint-Eustache.



Depuis la fin mai 2000, la Société du Musée de Saint-Eustache vous convie à un nouveau concept muséologique au rez-de-chaussée d'un manoir bâti en 1902-03.  Cet édifice prestigieux est classé monument historique en 1961 et devient l'hôtel de ville de 1962 à 1986.



Les thèmes de l'exposition permanente sont les suivants: le mouvement patriote, Unique Saint-Eustache et du seigneur au maire. En plus, une salle est réservée pour la présentation d'expositions temporaires.



Du seigneur au maire décrit le personnage qui fait bâtir le manoir. Co-seigneur et homme d'affaires Charles-Auguste-Maximilien Globensky demeure l'homme le plus influent de la région dans la seconde moitié du 19e siècle.

Le mouvement Patriote à Saint-Eustache

Le mouvement Patriote a connu une expression particulière à Saint-Eustache, à l'instar du comté de Deux-Montagnes qui fut à l'avant-garde du combat patriote dans les Basses Laurentides.

L'influence du parti Patriote a commencé à se faire sentir auprès d'une large proportion de la population des Basses-Laurentides à partir de 1834. Le comté des Deux-Montagnes est alors devenu l'un des principaux points de mire de la colonie et l'organisation patriote y a connu un développement inégalé. Ce climat conflictuel a atteint son point culminant lors de l'affrontement entre les troupes de Coîborne et les Patriotes dans la nuit du 14 décembre 1837.

À Saint-Eustache, le conflit a eu toutes les apparences d'une guerre civile et certains gestes qui y ont été posés ne se sont produits nulle part ailleurs au Bas-Canada. La flambée de terreur et le dénouement tragique propres à Saint-Eustache résultaient du cumul de plusieurs faits. Il s'agissait d'une lutte à finir depuis plusieurs années entre l'establishment local et l'élite issue des rangs de la bourgeoisie libérale personnifiés en 1827 par Eustache-Nicolas Lambert Dumont et le docteur Jacques Labrie et plus tard par Globensky contre Chénier, Girouard et Scott.

Un Musée des Patriotes dans la maison du fils du chef des Volontaires peut surprendre ou choquer. Pourquoi ne pas y voir un juste retour des choses où l'Histoire donne enfin un lieu de mémoire aux Patriotes de Saint-Eustache morts pour la justice et la démocratie qui sont aujourd'hui le fondement de notre société.         



Le mouvement patriote explique, depuis la fin du 18e siècle, la montée des tensions dans le Bas-Canada et certaines causes ayant conduit aux affrontements armés. Les principaux dirigeants patriotes de la région de Montréal vous parleront de leurs convictions et de leur engagement à la cause patriotique.  Vous y découvrirez le déroulement des événements jusqu'au 14 décembre 1937, tel que vécu tant par les Patriotes que par l'Armée britannique.  Les détails de cet affrontement inégal et les tristes conséquences sont évidemment illustrés.

Le nouveau concept

En faisant peau neuve, le Musée de Saint-Eustache et de ses Patriotes propose trois nouveaux  espaces d'interprétation permanents et une salle d'expositions temporaires.

"Du seigneur au Maire ", la première salle du Musée porte sur l'histoire du Manoir et de son propriétaire Charles Auguste Maximilien Globensky qui fut à la fois seigneur et maire de Saint-Eustache. Sobre et dégagé, cet espace servira aussi de lieu d'accueil pour les groupes et les événements protocolaires.

Par un spectacle audiovisuel, " Unique Saint-Eustache ", la deuxième salle présente certains phénomènes qui ont façonné les traits distinctifs de Saint-Eustache, que oe soit à titre de seigneurie, de paroisse ou de municipalité.

La salle " Le mouvement patriote " précise le contexte politique dans lequel s'est développé l'élan de rébellion qui a mené au massacre du 14 décembre 1837. On y comprend les tensions et le climat qui ont alors régné dans la population.

Le dernier espace d'interprétation permanente, " À feu et à sang, la bataille de Saint-Eustache " nous permet de revivre ces instants funestes qui ont modifiés pour toujours, le paysage de Saint-Eustache et toute notre histoire nationale. I Pour l'ouverture du Musée, "Légendes de l'Amérique française", du Musée de la Civilisation de Québec occupera la salle d'expositions temporaires. Cette exposition présente une série de tableaux de Jean-Claude Dupont illustrant la littérature orale.

Parmi ces récits d'origine française, la légende traduit l'imaginaire populaire à travers un univers merveilleux. Il s'agit là d'un héritage culturel qui contribue à la

définition du fait français et qu'il importe de sauvegarder et de mettre en valeur.



Au moyen de projections sonores, Unique Saint-Eustache illustre l'évolution de certains personnages, de l'activité économique et du bâti.  Pour ajouter une autre dimension à cet élément architectural, des gravures de certains bâtiments sont installées autour de la salle.

Le logo du Musée de Saint-Eustache et de ses Patriotes

Cette image est formée de quelques éléments graphiques simples permettant l'identification de l'institution. Le fond de l'image est composé de deux référents visuels très connus, soit la silhouette d'un patriote tel que représenté par Henri Julien et la bannière tricolore Patriote. Sur ce fond se détache le visage d'un Patriote qui pourrait être Chénier puisqu'il s'agit d'une interprétation d'un artiste basée sur les deux représentations déjà connues de ce Patriote.

Le logo est réalisé dans les couleurs de la bannière Patriote de 1832 dans laquelle le vert symbolisait l'espérance d'une justice à rétablir, le blanc, la pureté des intentions du peuple canadien et le rouge la loyauté à la couronne britannique.

La signature qui fait partie intégrante de ce logo met en évidence le mot Patriotes, profitant ainsi de la notoriété déjà acquise au Musée. L'identification de Saint-Eustache par ailleurs, permet de localiser rapidement l'institution.

235, rue Saint-Eustache,

Saint-Eustache (Qc)

J7R 2L8

(450) 974-7170

COURRIEL

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 6437 fois depuis le 06 décembre

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca