• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - Les 関閚ements de 1837-1838, par Denis Moni鑢e. Tir de <i>Le d関eloppement des id閛logies au Qu閎ec,des origines nos jours.</i> Qu閎ec-Am閞ique, 1977
 HISTORIOGRAPHIE 
     
Les 関閚ements de 1837-1838, par Denis Moni鑢e. Tir de Le d関eloppement des id閛logies au Qu閎ec,des origines nos jours. Qu閎ec-Am閞ique, 1977
Article diffus depuis le 20 mai 2000
 




Le peuple est exasp閞 par la crise 閏onomique, l'inflation, le ch鬽age, les 閜id閙ies, les mauvaises r閏oltes de bl et par le pourrissement de la situation politique. La session sp閏iale de 1836 dure 12 jours et ne r鑗le rien. L'impasse est totale. En 1837, les r閟olutions Russell jettent de l'huile sur le feu en contredisant les revendications des Patriotes: pas de Conseil l間islatif 閘ectif, pas de gouvernement responsable, contr鬺e du budget par le gouverneur, feu vert pour le pillage des caisses de l'Assembl閑, confirmation du titre l間al de propri閠 de la British American Land Co. Ces dix r閟olutions sont un coup de force de l'oligarchie et provoquent la r関olte des Canadiens fran鏰is.

Pour r閜ondre ces mesures coercitives, les Patriotes organisent des assembl閑s populaires dans les villes et villages de la province. A Saint-Ours, une assembl閑 de 1,200 personnes adopte douze r閟olutions d閚on鏰nt l'oppression coloniale 38. Gosford interdit les assembl閑s populaires, mais cet ordre est sans effet et elles se multiplient. A l'閠 de 1837, les 間lises se vident lorsque les cur閟 entonnent le Te Deum pour c閘閎rer l'arriv閑 sur le tr鬾e de la reine Victoria. Au mois d'ao鹴, Gosford dissout l'Assembl閑. Les jeunes Patriotes se constituent en association: les Fils de la libert. Les Patriotes poussent l'organisation d'institutions parall鑜es. Le comit des Deux-Montagnes d閏ide d'閘ire ses propres juges. Le m阭e ph閚om鑞e se produit Saint-Charles le 23 octobre, o une assembl閑 de 5,000 personnes demande aux citoyens des six comt閟 du Richelieu d'閘ire leurs juges et capitaines de milice. Elle affirme aussi le principe du droit du peuple de changer la forme du gouvernement selon son gr. A cette assembl閑, les radicaux prennent la direction du mouvement. Le docteur C魌, d閜ut de L'Acadie, conclut son discours en disant: "Le temps des discours est pass, c'est du plomb qu'il faut envoyer maintenant nos ennemis 39".

A Montr閍l, les Fils de la libert pr阾ent serment de fid閘it la patrie et jurent de vaincre ou de mourir. Dans leur manifeste, ils proclament leur intention "d'閙anciper notre pays de toute autorit humaine si ce n'est celle de la d閙ocratie 40". Le 6 novembre, il y a une bagarre entre le "Doric Club" et les Fils de la libert. Les Anglais fanatis閟 saccagent l'imprimerie du Vindicator et attaquent la maison de Papineau. Le 12 novembre toutes assembl閑s et d閒il閟 sont interdits. Le 16 novembre des mandats d'arr阾 sont lanc閟 contre 26 Patriotes accus閟 de trahison.

Le 22 novembre, les 500 hommes de Gore affrontent quelque 700 habitants qui arm閟 d'une centaine de fusils de chasse mettent en d閞oute l'arm閑 anglaise. C'est la victoire de Saint-Denis. Mais Papineau, sur les conseils d'amis, s'enfuit, ce qui affaiblit le mouvement. Le 24 novembre, c'est la d閒aite des Patriotes Saint-Charles. Ils 閠aient mal dirig閟, mal organis閟, peu arm閟 et sans strat間ie militaire. Les troupes anglaises font r間ner la terreur en pillant et br鹟ant les villages de la vall閑 du Richelieu. Le 14 d閏embre, c'est une autre d閒aite des Patriotes Saint-Eustache. Le caract鑢e improvis de la r関olte et l'irr閟olution des chefs sont les causes de cet 閏hec. Le 10 f関rier 1838, le Parlement britannique suspend la constitution et nomme Lord Durham gouverneur g閚閞al.

Le 28 f関rier, les Patriotes r閒ugi閟 aux 蓆ats-Unis avec Robert Nelson leur t阾e proclament la R閜ublique du Bas-Canada. Le document d閏r鑤e l'ind閜endance du Bas-Canada, la s閜aration de l'蒰lise et de l'蓆at, la suppression de la d頼e, l'abolition des redevances seigneuriales, la libert de la presse, le suffrage universel pour les hommes y compris les Am閞indiens, le scrutin secret, la nationalisation des terres de la Couronne et celles de la British American Land, l'閘ection d'une assembl閑 constituante et l'emploi des deux langues dans les affaires publiques. Robert Nelson est nomm pr閟ident du Gouvernement provisoire du Bas-Canada. Nelson et C魌 fondent aussi une arm閑 de lib閞ation appel閑 les Fr鑢es chasseurs qui s'organisent secr鑤ement dans les 蓆ats am閞icains frontaliers et pr閜arent l'invasion du Canada. Les 8 et 9 novembre, l'arm閑 de Colborne forte de 6,000 hommes, met en d閞oute les Patriotes au nombre de 1,000 et ne disposant que de 250 fusils.

Le 4 novembre, la loi martiale avait 閠 proclam閑 et l'Habeas Corpus suspendu. Colborne fait 753 prisonniers. On les passe devant la cour martiale o il n'y a pas d'avocats canadiens pour les d閒endre. 99 sont condamn閟 mort et sous la pression des journaux anglais qui r閏lament des ex閏utions imm閐iates, 12 Patriotes seront pendus au Pied-du-Courant l'angle des rues Notre-Dame et Delorimier, 58 d閜ort閟 en Australie, 2 bannis du pays et 27 lib閞閟 sous caution. Aucun des chefs de la r閎ellion n'est ex閏ut car pour la plupart ils se sont r閒ugi閟 l'閠ranger.

Selon Gilles Bourque, ces 関閚ements peuvent 阾re d閏rits la fois comme une guerre civile qui oppose des classes sociales dans le cadre d'un 蓆at colonial et comme une guerre nationale qui met en conflit deux structures sociales diff閞enci閑s par la nationalit et qui veulent affirmer leur h間閙onie politique 4l. Ils aboutissent finalement la victoire de la soci閠 canadienne-anglaise consacr閑 par l'Union.

------------------

38 Les orateurs expriment leurs regrets que le Canada n'ait pas fait cause commune avec les Am閞icains en 1775. Cette r閒閞ence la r関olution am閞icaine nous 閏laire sur la provenance des id閑s des Patriotes. Dans le discours qu'il prononce le 15 mai 1837 Saint-Laurent, Papineau fait aussi l'閘oge du syst鑝e politique am閞icain.

39 Cit par M. Wade, op. cit., p. 190.

40 lbid., p. 189.

41 Gilles Bourque, op. cit., p. 322. ...

 

Recherche parmi 15772 individus impliqu閟 dans les r閎ellions de 1837-1838.

 



Consult 4100 fois depuis le 20 mai 2000

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca