• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - O'Callaghan, Edmund Bailey (1797-1880)
 BIOGRAPHIE  Partager      
O'Callaghan, Edmund Bailey (1797-1880)
Article diffusé depuis le 20 mai 2000
 




Père: inconnu

Mère: inconnue

Naissance: Probablement le 27 février 1797 à Mallow en Irlande

Décès: 29 mai 1880 à New York aux États-Unis

Épouse: En 1830 il épouse Charlotte Augustina Crampe (1800-1835)

En 1841 il épouse Ellen Hawa

Professions: Médecin, député, journaliste et archiviste

Lors des rébellions: Il rédacteur pour le journal Vindicator

O'Callaghan débute ses études en médecine à Dublin et les termine à Paris. Il arrive à Québec en 1823. Sa carrière médicale au Québec n'y commence qu'en 1827.

On reconnaît O'Callaghan à l'ardeur avec laquelle il défend la cause irlandaise à Québec. Il est un membre actif de la Socety of the friends of Ireland et un des imminents fondateurs de la paroisse irlandaise de Québec. Il déménage plus tard à Montréal où il travaille avec la même fouge. Il devient rédacteur pour leVindicator and Canadian Advertiser tout en continuant à oeuvrer pour la cause irlandaise de la métropole.

En 1834, il est élu député dans le comté de Yamaska avec l'aide importante de Louis-Joseph Papineau. Une fois présent à la chambre d'Assemblée, il se joint aux défenseurs de la cause patriotique toujours en complicité avec Papineau. Il use, selon certains, pour se faire entendre, d'un discours vif et satirique. À l'automne 1837, il lance ainsi: " Agitation! Agitation ! Que l'on détruise le revenu, que l'on dénonce les oppresseurs ! Tout est légal quand les libertés fondamentales sont en péril."

Après la parution de ces propos, bien qu'il aurait probablement voulu prendre part aux rébellions, il doit fuir vers les États-Unis car le gouvernement britannique veut l'emprisonner. C'est aux États-Unis qu'il passe le reste de sa vie. Il pratique la médecine à Albany de 1839 à 1846. Il poursuit également ses activités de rédacteur cette fois, au sein d'un journal du peuple The Northen Light. En 1848, il devient archiviste pour l'État de New York. Son travail d'archiviste fut un apport considérable à l'histoire de New York. Parmi les ouvrages qu'il a édité on trouve notamment les 11 premiers volumes des Documents relative to the colonial history of the state of New York ( 1853-1861). En 1870 , il commence à travailler au conseil de la ville de New York, à l'édition des procès verbaux qui sont maintenant la propriété de la New York Historical Society, faute de publication

Bibliographie: J.-G. Barthe, Souvenirs d'un demi-siècle ou mémoires pour servir à l'histoire contemporaine ( Montréal, 1885), 386

Fauteux, Patriotes.

M. O'Callaghan et les "Relations" des jésuites, BRH, XXXI ( 1925) 256

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 2490 fois depuis le 20 mai 2000

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca