• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - Chauveau, Pierre-Joseph-Olivier (1820-1890)
 BIOGRAPHIE 
     
Chauveau, Pierre-Joseph-Olivier (1820-1890)
Article diffus depuis le 20 mai 2000
 




P鑢e: Pierre-Charles Chauveau

M鑢e: Marie-Louise Roy

Epouse: Marie-Louise-Flore Masse

Naissance: Charlesbourg, 30 mai 1820

D閏鑣: Charlesbourg, 4 avril 1890

Professions: Avocat, homme de lettres, homme politique, sh閞if, professeur

Fonction 1837-38: Stagiaire, patriote

Bibliographie:

"L'union des Canadas et P.-J.-O. Chauveau dans la tourmente" (J.-A. Pelletier)

"P.-J.-O. Chauveau, humaniste du XXe si鑓le" (Maurice Lebel)

"P.-J.-O. Chauveau et l'閐ucation" (L.P. Audet)

C'est une enfance abondamment choy閑 que conna顃 Pierre-Joseph-Olivier Chauveau, entour de sa m鑢e, de deux tantes et de son grand-p鑢e. Apr鑣 avoir fr閝uent une 閏ole 閘閙entaire situ閑 pr鑣 des plaines d'Abraham, il d閎ute ses 閠udes au s閙inaire de Qu閎ec l'鈍e de 9 ans. Il appara顃 alors qu'il est dou d'un certain talent litt閞aire. 17 ans, il choisit de faire son droit et devient stagiaire dans l'閠ude de ses oncles. Chauveau est tr鑣 troubl par l'閏hec des r閎ellions de 1837 et 1838 et il veut le faire savoir. Dans son 閐ition du 6 avril 1838, Le Canadien publie L'insurrection son premier po鑝e qui glorifie le d関ouement des Patriotes. Tout en continuant son droit, il 閏rit quelques articles manifestant son patriotisme. En 1841, il est accept au Barreau.

Chauveau pratique le droit de 1841 1849 avec son oncle Louis-David Roy, mais la litt閞ature et la politique occupent son esprit. M阭e s'il est contre l'Union, il appuie Louis-Hippolyte Lafontaine. Lorsqu'il se fait demander d'阾re candidat dans Qu閎ec aux 閘ections de 1844, il accepte. Il sort victorieux du vote et devient d閜ut dans l'opposition parmi les partisans de Lafontaine. Chauveau est r殚lu sans grande difficult en 1847 et 1851. Il est nomm solliciteur g閚閞al en 1850, puis secr閠aire provincial en 1853, pour ensuite redevenir un simple d閜ut en 1855. Le 2 juillet, il devient surintendant, ce qui l'oblige quitter la ville de Qu閎ec qu'il ch閞it pour venir s'installer Montr閍l, ville dont il se m閒ie.

En novembre 1866, Chauveau entreprend un voyage dans le but de perfectionner le syst鑝e d'閐ucation et en revient en juin 1867. Le premier juillet de la m阭e ann閑, il pr阾e serment et devient Premier ministre de la province de Qu閎ec. De plus, il occupe le poste de secr閠aire provincial et un an plus tard s'ajoute le r鬺e de surintendant l'instruction publique. la t阾e de la province, Chauveau conna顃 de multiples probl鑝es, son manque de leadership n'閠ant pas le moindre. En f関rier 1873, il remet sa d閙ission du poste de premier ministre et passe la t阾e du s閚at, qu'il n'occupe que pendant 11 mois. Apr鑣 avoir connu des jours de gloire Chauveau meurt seul, atteint de paralysie, l'鈍e de 69 ans. Il a consacr sa vie la politique, mais il a su y rester humain.

br>

Il sera autant po鑤e, journaliste, homme politique, 閏rivain et enseignant, jouera un r鬺e important dans l'histoire de la Province de Qu閎ec, qu'il marquera de son patriotisme, de son d閟ir de faire 関oluer les choses et son lib閞alisme (G. Magny:13).

Pierre-Joseph-Olivier Chauveau na顃 Qu閎ec le 30 mai 1820, fils de Marie Roy et de Pierre-Charles Chauveau. 蓆udiant en rh閠orique au S閙inaire de Qu閎ec jusqu'en 1835, il commence ses 閠udes en droit l'ann閑 suivante. Lorsqu'il est admis au barreau de Qu閎ec en 1841, il est d閖 mari Marie-Louise Flore Mass. De cette alliance naissent sept enfants: Pierre, Alexandre, Flore, Elisa Henriette, Olympe et Honorine. Pierre-Joseph-Olivier Chauveau commence sa vie politique l'鈍e de 24 ans en remportant les 閘ections pour le poste de d閜ut du comt de Qu閎ec. Cette victoire 閘ectorale vient marquer le d閎ut d'une carri鑢e politique remplie et dont l'ascension se fait tr鑣 rapidement. Il devient solliciteur g閚閞al pour le Bas-Canada du cabinet Hincks-Morin en 1851, non sans avoir 閠 r殚lu d閜ut du Comt de Qu閎ec en 1848. Il devient, en 1853, secr閠aire provincial dans le Conseil ex閏utif du Bas-Canada mais son exp閞ience se termine mal et il d閏ide, deux ans plus tard, de cesser la politique active pour devenir Surintendant de l'Instruction publique. Succ閐ant au docteur Meilleur ce poste, il va fonder les 蒫oles normales de Montr閍l(Jacques-Cartier et McGill) et Qu閎ec(Laval) et cr閑r le Journal de l'Instruction publique et The Journal of education. Sous pr閠exte que le milieu restreint de l'閐ucation ne permet pas la sp閏ialisation (...), il se propose de combiner dans des proportions voulues, tous les 閘閙ents qui doivent composer un journal de l'Instruction publique, r閜andre dans tout le pays sous une forme agr閍ble les connaissances utiles, inspirer la jeunesse le go鹴 des saines 閏ritures, compl閙ent des biblioth鑡ues paroissiales (Lemire, 1994: 531). Son oeuvre dans le domaine de l'閐ucation est 閚orme et il s'efforce, pendant les 18 ans qu'il y consacre, de donner aux Instructeurs et aux 閘鑦es les outils n閏essaires pour offrir un avenir prosp鑢e aux canadiens-fran鏰is. Il tente d'ouvrir de nouvelles voies pour les jeunes qui n'avaient acc鑣, pendant longtemps, qu'aux seules professions lib閞ales ou l'閏cl閟iat. Apr鑣 donc plusieurs ann閑s d'absence sur la sc鑞e politique, Chauveau devient, en 1867, premier ministre du nouveau gouvernement provincial, ainsi que pr閟ident du Conseil, secr閠aire de la Province et Ministre de l'Instruction publique. Pendant six ans, il met sur pied les bases du nouveau gouvernement provincial n de la Conf閐閞ation et se penche sur des sujets tels l'閐ucation, le colonisation et l'agriculture. Orateur et 閏rivain, l'honorable premier ministre jeta de l'閏lat sur notre gouvernement provincial et il lui imprima un caract鑢e fran鏰is. Il donna le ton aux d閎ats dans la Chambre locale et les emp阠hait de d間閚閞er en dispute (Magny, 1967: 33). Lors des 閘ections de 1871, le gouvernement de Chauveau est report au pouvoir, mais les d閜enses trop grandes de son gouvernement en mati鑢e d'閐ucation, de justice et de colonisation tout comme la question de l'administration des terres de la couronne animent les discours malveillants de l'opposition. Cette ambiance pousse le premier ministre, quitter son poste de premier ministre pour devenir membre et pr閟ident du S閚at en 1873. Il est nomm, deux ans plus tard, la pr閟idence de la Commission du Port de Qu閎ec et son dernier titre politique fut celui de sh閞if de Montr閍l, en 1877.

Malgr une carri鑢e politique bien remplie, Chauveau m鑞e aussi une carri鑢e litt閞aire importante. Initi d鑣 son jeune 鈍e la litt閞ature, il d閙ontre un grand int閞阾 pour celle-ci, et c'est d鑣 l'ann閑 1838 qu'est publi, l'Insurrection, dans le journal Le Canadien, un po鑝e qui vante les Patriotes de 1837-1838. La lutte des Canadiens fran鏰is anime chez Chauveau un sentiment patriotique tr鑣 fort et ses oeuvres le d閙ontrent bien. Ces nombreux po鑝es tels Adieux Sir John Colborne, l'Union des Canadas, la F阾e des Banquiers et Donnacona sont empreints de patriotisme et, comme le dit Huston propos de l'Insurrection, Chauveau ne fait pas ici que des vers; il exprime en po閟ie la pens閑 et l'angoisse de ses compatriotes (Huston, 1893: 67). Il s'int閞esse d閖 au journalisme en 1836 et devient correspondant parlementaire pour Le Canadien en 1848. En 1844, il est Pr閟ident de la Soci閠 litt閞aire et historique de Qu閎ec et il publie deux ans plus tard, une partie de son roman Charles Gu閞in dans l'Album litt閞aire et musical de la Revue canadienne. L'ouvrage sera ensuite publi dans sa totalit en 1853, sous le nom de Charles Gu閞in, roman de moeurs canadiennes. Il acc鑔e, en l'ann閑 1878, la chaire de droit romain de l'Universit Laval de Montr閍l o il enseigne et 閏rit et il devient doyen de la facult en 1884.

Selon Chauveau, le verbe canadien-fran鏰is doit 阾re un moyen d'expression qui puisse r閒l閏hir l'鈓e de la nation, ses aspirations, son comportement en face de la nature, en un mot, rev阾ir un caract鑢e local (Magny, 1967: 59). Ses oeuvres litt閞aires sont souvents t閙oins de ses 閠ats d'鈓es et de sa propre vie tel en t閙oigne le roman Charles Gu閞in, qui comporte certains 閘閙ents biographiques, notamment l'absence du p鑢e chez la famille G閞in et le fait que Charles se tourne vers le droit apr鑣 avoir 閠 fortement int閞ess par la religion. Le style de Chauveau, inspir par les oeuvres de Fran鏾is-Xavier Garneau, po鑤e qu閎閏ois n au d閎ut du dix-neuvi鑝e si鑓le, est appr閏i et plusieurs de ses oeuvres seront publi閑s: Souvenirs et L間endes en 1877, Sacr-Coeur en 1884 et Donnacona en 1889. Dans les derni鑢es ann閑s de sa vie,. Chauveau demeure Montr閍l et occupe son temps la traduction de textes bibliques comme le Dies Irae en 1887. Pierre-Joseph-Olivier Chauveau s'閠eint dans sa ville natale le 4 avril 1890, l'鈍e de 70 ans.

L'oeuvre de Chauveau, est empreint de patriotisme et, s'il a eu la chance de na顃re dans un milieu ais qui lui a permis de recevoir une bonne 閐ucation, il a su par la suite utiliser ses connaissances pour am閘iorer la qualit de vie des Canadiens fran鏰is du dix-neuvi鑝e si鑓le en mettant en place les bases du gouvernement provincial, en mettant de l'avant des programmes gouvernementaux pour aider le d関eloppement des terres et la colonisation de la province de Qu閎ec, en mettant sur pieds un syst鑝e d'閐ucation ad閝uat.

Julie Cantoro

__________________________________

MAGNY, Claudia, Pierre-Joseph-Olivier Chauveau, sa vie et ses oeuvres, Montr閍l, Presses de l'U. de M., 1967, 219 p.; HUSTON, Le r閜ertoire national, Montr閍l, Valois, 1893, tome 2, pp 66-70.; LEMIRE, Maurice, Les revues litt閞aires au Qu閎ec comme r閟eaux d'閏rivains et instance de cons閏ration litt閞aire (1840-1870) in La Revue d'Histoire de l'Am閞ique Fran鏰ise, vol 47, no 4, printemps 1994. Montr閍l. pp 531-532.; Plusieurs dates sont tir閑s de la CHRONOLOGIE pr閟ente au d閎ut du roman; CHAUVEAU, Pierre-J,-Olivier, Charles Gu閞in, roman de moeurs canadiennes, 2鑝e 蒬., Montr閍l, FIDES,1978, 392 p.

 

Recherche parmi 15772 individus impliqu閟 dans les r閎ellions de 1837-1838.

 



Consult 8208 fois depuis le 20 mai 2000
 R閖ean Pich  (19 novembre 2006)
Quel 閠ait le nom du premier ministre qui poss閐ait une r閟idence d`閠 St-Augustin de Desmaures dans les ann閑s 1800? Aussi, nous aimerions savoir o trouver les informations demand閑s? Merci l`avance de votre collaboration!!!

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca