• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - <i>The Canadian Vindicator.</i> Analyse d'un journal patriote anglophone
 ANALYSE 
     
The Canadian Vindicator. Analyse d'un journal patriote anglophone
Article diffus depuis le 20 mai 2000
 




Fond par Daniel Tracey en 1828, le Vindicator est " l'un des plus fougueux organes antigouvernementaux " (Chapais, 1923 : 151). Tracey, John Thomas et E.B. O'Callaghan se succ閐鑢ent au poste de r閐acteur en chef. Le journal parut sous plusieurs noms: The Irish Vindicator and Canada General Advertiser de sa fondation jusqu'en f関rier 1829, the Irish Vindicator and Canada Advertiser la m阭e ann閑, the Vindicator jusqu'en novembre 1832, puis finalement the Vindicator and Canadian Advertiser.

L'Irlandais Tracey, au Canada depuis 1825, fonde d'abord le Vindicator pour doter la Society of the Friends of Ireland d'une voix qui d閒endrait ses int閞阾s et parlerait en son nom. Cette soci閠 oeuvrait lever des fonds afin de soutenir le d閜ut Irlandais Daniel O'Connell au Parlement britannique. Avec l'abolition du serment de Test en 1829, l'utilit d'une telle soci閠 et de son journal fut remise en cause. La Society of the Friends of Ireland disparut donc, laissant le Vindicator orphelin d'une cause d閒endre. Cependant, la disparition du Canadian Spectator de Jocelyn Waller, cons閏utive au d閏鑣 de ce dernier, permit Tracey d'閘argir la vocation de son journal pour s'adresser enfin l'ensemble de la communaut irlandaise (Vernay, 1994 : 38). La disparition du Canadian Spectator privant le Parti patriote d'une voie d'entr閑 dans la communaut anglophone, ce dernier entreprit de faire du journal de Tracey son nouvel organe officiel de langue anglaise. C'est pourquoi, en mai 1829, l'appellation " Irish " fut abandonn et que Tracey vendit une partie de ses titres de propri閠 du Vindicator un groupe form de Ludger Duvernay, Denis-Benjamin Viger, 蒬ouard-Raymond Fabre, Jacob de Witt et quelques membres de la famille Perrault (Vernay, 1994 : 49). C'est ainsi que Tracey se consacra la politique canadienne, " pour d閒endre la cause irlandaise et appuyer les revendications des Canadiens fran鏰is " (Beaulieu, Hamelin, 1965 : 165).

Tracey fut 閘u d閜ut de Montr閍l-Ouest le 21 mai 1832 dans le cadre d'閘ections marqu閑s par l'intervention de l'arm閑 britannique qui fit trois morts chez les partisans patriotes. Dans son num閞o du lendemain, le Vindicator titrait West Ward Election : Horrible Massacre !! (The Vindicator, 22 mai 1832). L'閐itorial condamne les " meurtres militaires " et d閚once la fa鏾n dont le pouvoir public fut utilis par des int閞阾s partisans. Il ne s'agit pas l du premier texte acerbe de Tracey, un 閐itorial de janvier 1832 lui ayant d閖 co鹴 35 jours de prison (Beaulieu, Hamelin, 1973 : 65). Deux mois suivant son 閘ection, Daniel Tracey fut terrass par le chol閞a. .-R. Fabre se porte alors acqu閞eur du Vindicator. John Thomas est nomm au poste de r閐acteur, mais est remplac l'ann閑 suivante par le docteur Edmund Bailey O'Callaghan. Ce dernier, membre haut plac du Parti patriote, radical proche de Papineau, poursuit avec fougue l'渦vre de Tracey (Beaulieu, Hamelin, 1973 : 65). Son premier 閐itorial porte d'ailleurs sur la n閏essit d'obtenir le contr鬺e de la liste civile l'Assembl閑 l間islative et le principe d'閘ectivit des paliers sup閞ieurs de l'administration coloniale (Vernay, 1994 : 64-65). Le Vindicator joue un r鬺e important dans la mobilisation des Irlandais de Montr閍l en vue des 閘ections de 1834. Il d閒end les Quatre-vingt-douze R閟olutions et les pr閟ente la communaut irlandaise comme 閠ant la seule voie envisageable pour la d閒ense de leurs int閞阾s. C'est donc gr鈉e cette presse partisane et articul閑 que Papineau et Nelson furent 閘us dans Montr閍l-Ouest par une majorit de 32 voix (Vernay, 1994 : 87). Jusqu'en 1837, le Vindicator joua le r鬺e d'organe anglophone officiel des positions Patriotes, dans le m阭e esprit que La Minerve de Duvernay. Adversaire du Montreal Gazette et du Quebec Gazette de John Neilson, ils se livr鑢ent de nombreux d閎ats 閐itoriaux tournant autour des Quatre-vingt-douze R閟olutions et des abus de pouvoir des bureaucrates de Qu閎ec, mettant en doute les propos de l'autre (The Vindicator, 17 octobre 1834). Il existe une collaboration officieuse entre le Vindicator d'O'Callaghan et le Constitution de Mackenzie au Haut-Canada. Les deux r閐acteurs s'adonnent une correspondance r間uli鑢e et un 閏hange d'articles d'閐itoriaux (Vernay, 1994 : 135). Au printemps 1837, le Vindicator condamne les r閟olutions Russell et prend une part active dans les 関閚ements de l'閠 1837. Il se fait le porte-parole des assembl閑s anticoercitives et en publie des comptes-rendus (The Vindicator, 16 mai); il fait de m阭e pour les r閡nions du Comit central et permanent. Dans son 閐itorial du 1er septembre, O'Callaghan lance un appel la mobilisation et affirme que " Lord Gosford has not yet see the end of the storm he has aroused ", faisant ici r閒閞ence la proclamation faite le 15 juin interdisant les assembl閑s patriotes. Le Vindicator couvre en octobre l'Assembl閑 des Six-Comt閟 et d閒end la Conf閐閞ation qui en d閏oule. Finalement, O'Callaghan endosse le mouvement des Fils de la Libert et annonce la r閡nion du 6 novembre.

Le 6 novembre 1837, suite aux affrontements entre les Fils de la Libert et le Doric Club, des membres de ce dernier, apr鑣 avoir assi間 la maison de Papineau, prirent d'assaut les locaux du Vindicator, saccageant les bureaux, les divers DOCUMENTS s'y trouvant et brisant les presses (Vernay, 1994 : 134). Un dernier num閞o sera imprim le 9 novembre sur les presses de La Minerve de Duvernay.

Fran鏾is Bellemare

BEAULIEU, Andr et Jean Hamelin. Les journaux du Qu閎ec de 1764 1964, tome 6, Qu閎ec, PUL, 1965.; BEAULIEU, Andr et Jean Hamelin. La presse qu閎閏oise des origines nos jours, tome premier 1764-1859, Qu閎ec, PUL, 1973.; CHAPAIS, Thomas. Cours d'histoire du Canada, tome IV 1833-1841, Qu閎ec, Librairie Garneau, 1923.; TRACEY, Daniel et Edmund Bailey O'Callaghan, The Vindicator.; VERNEY, Jack. O'Callaghan; the Making and Unmaking of a REBEL, Ottawa, Carleton University Press, 1994..

 

Recherche parmi 15772 individus impliqu閟 dans les r閎ellions de 1837-1838.

 



Consult 9273 fois depuis le 20 mai 2000

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca