• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - Pour l’application de la loi 101 au cégep
 DEBAT 
MOD
Pour l’application de la loi 101 au cégep
Article diffusé depuis le 26 février 2011
 




Par M. Bruno Forest

Lu le 24 fvrier 2011 au cgep du Vieux Montral en ouverture une confrence de M. Pierre Curzi, dput de Borduas et porte-parole officiel de l'opposition en matire de langue.
.

Bonjour, je me prsente, Bruno Forest, tudiant au cgep du Vieux-Montral.

Je vous souhaite la bienvenue au nom du Mouvement des cgepiens pour le franais, ou MCF, qui a pour mission de mobiliser les tudiants pour la cause du franais au Qubec et dajouter leur voix dans le dbat public sur cet enjeu fondamental pour notre avenir en tant que peuple.

Le MCF a t lanc en mars 2010 avec lappui dune douzaine de regroupements de jeunes souverainistes, comme le Forum jeunesse du Bloc qubcois, le Comit national des jeunes du Parti qubcois, le Mouvement tudiant pour le franais de luniversit de Montral et de lUQAM, le Conseil jeunesse de la Socit Saint-Jean-Baptiste de Montral et le Rseau de Rsistance du Qubcois, qui ont tous appuy notre revendication principale : lapplication de la loi 101 au cgep.

La loi 101 dtermine la langue des coles finances par le gouvernement et oblige tout francophone ou allophone dont aucun parent na tudi en anglais au Qubec faire ses tudes en franais au primaire et au secondaire. Pour le cgep par contre, rien nest dit.

Les adversaires de la loi 101, reprenant largument des dfenseurs du Bill 85, du Bill 63 et de la loi 22 lpoque, ont toujours prsent cette loi 101 comme une enfreinte aux liberts individuelles. Jaurais beaucoup de mal les dmentir. Je dirais mme que les enfreintes de ce type foisonnent dans nos lois. Elles sappellent limpt, lducation obligatoire, le code de la route, le code du travail, les normes environnementales. Elles forment ce quon appelle une socit et sont mises au service de la libert collective. Parce que lducation est une institution collective. Choisir dtre citoyen du Qubec, cest bnficier dun ensemble de droits, mais aussi dun bagage de responsabilits. Cest participer activement au destin dune socit francophone et respecter son histoire, sa culture et ses lois. En Amrique du Nord, les choix ne manquent pas pour qui veut tudier et faire carrire en anglais. Ici, cest en franais que a se passe. Cest un devoir, et pour nous cest un droit. Un droit collectif.

Le cgep, particulirement, est un lieu dintgration culturelle, politique et sociale. Cest l que se dveloppent beaucoup dopinions citoyennes, de rseaux sociaux. Cest l quon choisit son mtier, souvent. Le cgep vise former des citoyens et les inscrire dans le projet de la socit qubcoise. Et cette mme socit qubcoise accepte prsentement de subventionner ladhsion des nouveaux arrivants une culture anglophone qui, de facto, les exclut de la population qubcoise et les rapproche de nos voisins canadiens et amricains. Moi, jappelle a du masochisme identitaire.

Le combat du Qubec franais sinscrit dans un mouvement universel pour la protection des cultures et des particularismes nationaux. Comme le disait Pierre Bourgault, en dfendant le franais au Qubec, ce sont toutes les langues de la Terre que nous dfendons contre lhgmonie dune seule.

Et puis Montral sanglicise une vitesse alarmante. Que les francophones soient devenus minoritaires dans la mtropole du Qubec, a fait peur. Oh! Ne paniquons pas, a a la vie dure, une langue. Avant quon oublie la saveur dun je taime, le soulagement dun tabarnak bien plac ou la posie dun jardin de givre, bien de leau aura coul la claire fontaine. Parlez-en aux Acadiens avec leur fiert maritime, parlez-en aux franco-ontariens, aux franco-manitobains, tous les francos de la grande anglophonie canadienne. Ils lont garde, leur langue. Elle rsiste hroquement dans les bastions imprenables de la salle manger, du salon, de lcole de quartier, de lpicerie du coin. But one day, youll be a man, my son. Parlez-moi de travailler en franais l-bas. Parlez-moi dtre citoyen en franais. Parlez-moi dtre adulte en franais. a cest une autre histoire. Jamais je naccepterai quici, le franais devienne une sympathique option. Et dans notre situation, au cur du Canada anglais, au nord des puissants Etats-Unis et au milieu dun Montral de plus en plus bilingue, nimporte quel immigrant non-francophone optera pour lducation anglaise sil en a le choix, moins dun sotrique attachement spontan pour la culture qubcoise. La seule faon de contrer langlicisation de notre socit par lentremise de son march du travail, de ses services et de son ducation, cest davoir le courage dappliquer la loi 101, entre autres au cgep.

Il existe un rve qui sappelle Qubec, un rve porteur damour et davenir, le rve dune nation accomplie dans lhistoire o tous les humains du monde seront bienvenus. Et ce rve se fait en franais.

Mesdames et messieurs, je vous invite accueillir un homme qui sest fait dfenseur de ce rve, le porte-parole de lopposition officielle en matire de langue, Monsieur Pierre Curzi.

Pourquoi appliquer la loi 101 au collgial selon M. Pierre Curzi :  


 

Recherche parmi 15772 individus impliqus dans les rbellions de 1837-1838.

 



Consult 4469 fois depuis le 26 février 2011

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca