• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - Trois monuments consacr閟 aux Patriotes en Australie
 MONUMENT 
     
Trois monuments consacr閟 aux Patriotes en Australie
Article diffus depuis le 12 février 2011
 




Reproduit du site du gouvernement du Canada.  Minist鑢e des affaires 閠rang鑢es, Le Canada et l'Australie, une histoire commune.
http://www.canadainternational.gc.ca/.../commune.aspx?lang=fra

Monuments aux exil閟 Canadiens  HobartL掗chec des r閎ellions de 1837 et 1838 au Canada ont conduit l抏xil en Australie de deux groupes de prisonniers canadiens. Ces 関閚ements constituent cependant un des liens historiques les plus int閞essants unissant le Canada et l扐ustralie, car ils ont men l掗tablissement d抲n gouvernement responsable dans les deux pays. Les rebelles, un groupe du Haut‑Canada (anglophone) et l抋utre du Bas‑Canada (francophone) se sont insurg閟 en faveur de l抜nstauration d抲n gouvernement repr閟entatif et la f in de la domination du Conseil l間islatif britannique, dont les membres n掗taient pas 閘us. La r閎ellion a 閠 閏ras閑 et de nombreux prisonniers ont 閠 exil閟 en Australie. Quatre-vingt-douze partisans de William Lyon Mackenzie dans le Haut‑Canada ont 閠 envoy閟 dans la dure colonie p閚itentiaire de la Terre de Van Diemen (aujourd抙ui la Tasmanie). Deux monuments Hobart rappellent l抋rriv閑 de ces exil閟 canadiens. Le texte sur le monument d関oil en 1970 se lit comme suit :

En 1840, quatre-vingt-douze exil閟 de langue anglaise qui avaient particip au soul鑦ement de 1837-1838 dans le Haut-Canada 閠aient incarc閞閟 pr鑣 d抜ci dans la Baie Sandy, avant d掙tre affect閟 au travail disciplinaire sur la route reliant Hobart Launceston. Lib閞閟 conditionnellement par la suite, ils ont f ini par 阾re graci閟 et autoris閟 rentrer au Canada. De m阭e, cinquante-huit prisonniers de langue fran鏰ise ont 閠 exil閟 en Nouvelle‑Galles du Sud dans le secteur de la rivi鑢e Parramatta, pour avoir particip au soul鑦ement dans le Bas-Canada. Les mesures prises la suite des soul鑦ements qui ont eu lieu la fois dans le Haut‑Canada et le Bas‑Canada ont constitu des 閠apes importantes dans l掗volution du gouvernement responsable et de la d閙ocratie parlementaire au Canada et en Australie.

L抙onorable Douglas Harkness, C.P., M.P., ancien ministre de la D閒ense nationale du Canada, a d関oil cette plaque le 30 septembre 1970 pour souligner le cent trenti鑝e anniversaire de l抋rriv閑 des exil閟 canadiens sur la terre de Van Diemen et pour comm閙orer les sacrifices accomplis par de nombreux Canadiens et Australiens pour h鈚er au sein du Commonwealth l掗volution de nations libres, 間ales et autonomes.

Un deuxi鑝e monument, cr殚 par Bob Jennings du centre des arts de l扷niversit de la Tasmanie, fut d関oil en 1995. Le texte du monument de Prince抯 Park, Battery Point, se lit comme suit:

Ce monument honore la m閙oire des 92 exil閟 transport閟 du Canada la terre de Van Diemen en 1840. Leur lutte fut un facteur important dans l掗volution d抲n gouvernement responsable tant au Canada qu抏n Australie.

D関oil par M. Brian Schumacher, haut‑commissaire du Canada, le 12 d閏embre 1995, pendant l抋nn閑 du centenaire des relations commerciales officielles entre le Canada et l扐ustralie. En m阭e temps, 58 partisans du chef rebelle Louis-Joseph Papineau, du Bas‑Canada francophone, 閠aient exil閟 en Nouvelle‑Galles du Sud dans le secteur de la rivi鑢e Parramatta. En 1970, le Premier ministre du Canada, Pierre Elliott Trudeau, d関oilait un monument dans le parc Carabita rappelant l抋rriv閑 des exil閟 canadiens en Australie. Le texte de ce monument se lit comme suit:

Ici, pr鑣 de l抏stacade de Longbottom, cinquante‑huit prisonniers canadiens‑fran鏰is qui avaient particip au soul鑦ement de 1837-1838 dans le Bas‑Canada ont 閠 incarc閞閟 du 11 mars 1840 jusqu抏n novembre 1842, avant d掙tre lib閞閟 conditionnellement, graci閟 et autoris閟 rentrer au Canada. Les noms de Exile Bay, France Bay et Canada Bay rappellent leur s閖our dans le secteur de la rivi鑢e Parramatta. De m阭e, quatre‑vingt‑douze prisonniers de langue anglaise captur閟 dans le Haut‑Canada en 1838 ont 閠 exil閟 sur la terre de Van Diemen. Les mesures prises la suite des soul鑦ements qui ont eu lieu la fois dans le Bas‑Canada et le Haut‑Canada ont constitu des 閠apes importantes dans l掗volution du gouvernement responsable et de la d閙ocratie parlementaire au Canada et en Australie. Le tr鑣 honorable Pierre Elliott Trudeau, Premier ministre du Canada, a d関oil cette plaque le 19 mai 1970 pour souligner le 130e anniversaire de l抋rriv閑 des exil閟 canadiens en Australie et comm閙orer les sacrif ices accomplis par de nombreux Canadiens et Australiens pour h鈚er au sein du Commonwealth l掗volution de nations libres, 間ales et autonomes.

Monument aux exil閟 canadiens  SydneyUn autre monument, plus modeste, se trouve sur les terrains des casernes Victoria Sydney. D関oil pendant le bicentenaire de l扐ustralie, en 1988, il comm閙ore la contribution des patriotes la construction de ces casernes en 1840. la m閙oire des patriotes canadiens exil閟 en Nouvelle-Galles du Sud de 1840 1844 et dont certains particip鑢ent la construction des Victoria Barracks. Inaugur閑 par l抙onorable Don Mazankowski Vice-Premier ministre du Canada Le 6 juillet 1988. Monument des exil閟 canadians, Sydney Les r閎ellions de 1837 et 1838 ont amen le gouvernement britannique de l掗poque adopter des mesures correctives qui ont acc閘閞 l抋v鑞ement d抲n gouvernement responsable et de la d閙ocratie parlementaire au Canada. Ces principes ont 閠 ench鈙s閟 dans la constitution des deux pays, et ont men la cr閍tion de la Conf閐閞ation canadienne en 1867, et de la F閐閞ation australienne en 1901. Dans son Journal d抲n patriote exil en Australie, Fran鏾is-Maurice Lepailleur relate ce remarquable exploit colonial. La version anglaise de ce journal, Land of a Thousand Sorrows, fait partie de la collection de la biblioth鑡ue nationale de l扐ustralie. Co飊cidence int閞essante, le haut‑commissaire du Canada en Australie entre 2000 et 2004, Jean T. Fournier, est un descendant de Lepailleur.

 


Chercher dans les ouvrages consacr閟 aux patriotes.





Consult 7109 fois depuis le 12 février 2011
 Robert Desrosiers  (19 mai 2019)
Belle pr閟entation de NOS Patriotes.
 Michel L閛nard  (22 mai 2011)
Je suis arriv sur le site par `La route de Parramatta`, roman de Mme Louise Simard. Je souhaiterais d'autres images ou carte pour me situer.
 Louise  (22 février 2011)
Tr鑣 int閞essant.

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca