• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - Extrait de La complainte des hivers rouges (1974), pice de thtre de Roland Lepage
 DOCUMENTS  Partager      
Extrait de La complainte des hivers rouges (1974), pice de thtre de Roland Lepage
Article diffus depuis le 28 juin 2010
 




FEMME 2 Les Anglais voulaient prend monsieur Girourd, pis dautes quy appelaient les chefs dla rbellion.

FEMME 3 Y arrtaient pas doffrir des rcompenses tous ceux qui voudraient dire o cest quy taient.

FEMME 4 Y avaient placard partout quy promettaient cinq cents lives, deux mille piasses! nimporte qui quies aidrait pour les rtrouver.

[]

FEMME 1 Y ont pris toues hommes de Saint-Benot.

FEMME 2 Yes ont toutes renfarms danune cour.

FEMME 3 Y sont vnus avec des soldats pour les questionner.

FEMME 4 Yes ont tsss cont elmur, y ont braqu deux gros canons sus eux autes, pis y ont dit quy allaient 'es tuer si y parlaient pas.

4 FEMMES Yes ont insults, y ont crach dssus. Y ont ri deux autes, yes ont humilis.

Pendant ces rpliques des femmes, lclairage a commenc monter travers le bas des chafaudages. Les hommes sont debout, plaqus contre les tiges de fer, faisant face aux canons, la horde des soldats.

5 HOMMES, encore plus fort
On lsait pas!
On sait rien!
Ones a pas vus!
On peut pas rien dire!
On sait pas o cquy sont!

[]

FEMME 1 Pies Anglais sont rests avec les deux mille piasses de rcompense pis les placrds, pis y ont pu sles mett dans ltrou!

FEMME 2 Y avaient promis deux mille piasses aussi pour arrter Chnier, mais y a personne quinn a voulu. A fallu quy ltusent!

FEMME 3 Y ont offert quat mille piasses, mille lives anglaises, pour la tte Papineau. Y a pas un chat qui est a;; 'es charcher!

FEMME 4 Pis lheure quy est, Papineau a encre sa tte sues paules. Y strouve labri, saine et sauf, danes tts.

4 FEMMES Pis y est pas tout seul savor sauv, Papineau. Ynn a ben dautes de mme, qui sont partis comme lui. Pis y ont pus besoin davor per des Anglais!

La dernire rplique des quatre femmes a t lance sur un ton de satisfaction triomphante. Mais les hommes vont se mettre apparatre un un dans les chafaudages. mesure quils commencent parler, ils surgissent diffrents niveaux, rampant entre les barres de fer, comme des fugitifs, des proscrits, qui se glissent dans des greniers, qui se terrent dans des trous.

HOMME 1 Parc quynn a qui ssont sauvs!

HOMME 2 Y ont russi ssauver, eux autes!

HOMME 3 Des cheufs, qui nous ont embarqus dana galre, pis qui ssont dpchs ddsarter sitt qula coque sest mis prend leau!

HOMME 4 Des beaux parleux, qui ont pss le temps cracher en lair dans toutes les grands discours, mais qui ont trouv moyen dpus t l, quant les crachts ont commenc nous rtomber sus lnez!

HOMME 5 Des faiseux dpolitique, ben bons pour attiser lfeu dans lpole, mais qui ont pas tran pour sacrer lcamp sus lvosin, quand y ont vu que ctait en train dbrler dans ltuyau!

5 HOMMES Pis y nous ont laisss l, pendant quy sont alls sauver le peau danes tts!

HOMME 1 ctheure quy faut sfaire brler nos maisons

5 HOMMES Y nous laissent l!

4 FEMMES, en cho douloureux Yes ont laisss l!

HOMME 2 ctheure quy faut sfaire gler pis crever dfaim dans lfond des bois

5 HOMMES Y nous laissent l!

4 FEMMES Yes ont laisss l!

HOMME 3 ctheure quy faut essayer de scacher en dssours des greniers cause dla bande Comeau qui nous charche dans toues coins

5 HOMMES Y nous laissent l!

4 FEMMES Yes ont laisss l!

HOMME 4 ctheure quy faut rester crapoutis dans des trous, pendant des smaines, pour pas qules soldats nous trouvent pis nous arrtent

5 HOMMES Y nous laissent l!

4 FEMMES Yes ont laisss l!

HOMME 5 ctheure quon a toujours les Anglais qui nous courent sues talons, pour nous traner danes prisons

5 HOMMES Y nous laissent l!

4 FEMMES Yes ont laisss l!

FEMME 1 Les chefs sont partis, pis nos hommes sont arrts!

FEMME 2 Les soldats fouillent dans toues coins!

FEMME 3 Les chiens dla bande Comeau rnif dans toues trous!

chacune des rpliques des femmes, un des hommes est tomb des chafaudages, dbusqu par les soldats. Les deux derniers sauteront la rplique suivante. Ils sont trans, pousss, bousculs coups de pieds, sur un mme ct du plateau. Ils se tiennent comme sils avaient les mains lies derrire le dos, avec la corde au cou pour les attacher.

FEMME 4 Quand y trouvent les hommes, yes prennent, yes attachent ensemb comme du btail, pis yes tranent Montral.

FEMME 1 L y a des bandes denrags quies attendent au Pied-du-Courant.

FEMME 2 Y le tirent des roches pis dla terre.

FEMME 3 Y le tirent des pluchures pis des ufs pourris.

FEMME 4 Y le tirent toutes sortes daffaires sales!

4 FEMMES Pis tout le monde crie : Shoot them! Hang them! Shoot them! Hang them!

Les hommes ragissent comme si on leur lanait divers projectiles la tte. Les femmes slancent vers eux, pareilles des mgres en furie, continuant hurler : Shoot them! Hang them! Elles les bousculent, elles les frappent. Mais aprs un moment, redevenant les femmes du chur, elles simmobilisent, se tournent vers le public et entonnent un nouveau couplet de la complainte. Tout en chantant eux aussi, les hommes enchans dfilent lentement autour du plateau, pour aller se perdre au fond, sous les chafaudages.

CHUR Arrachs dles foyers, accbls sous les chanes,
Y sen vont en prison de par tout le pays.
Y pss en fac du mond, qui le crach tout sa haine,
Y raval les affronts, le cur a pas failli!

Mise en texte : Mlanie Plourde

 


Chercher dans les ouvrages consacrs aux patriotes.





Consult 3418 fois depuis le 28 juin 2010

   Ragir ou complter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca