• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - Les anc阾res patriotes de Madonna
 ACTUALITE 
     
Les anc阾res patriotes de Madonna
Article diffus depuis le 2 juillet 2006
 




Suite la parution dans La Presse de Montr閍l d'un article propos des anc阾res patriotes de la chanteuse am閞icaine, Louise Veronica Ciccone, nous avons demand l'historien Jonathan Lemire de produire un texte plus approfondi en exclusivit pour le site Les Patriotes de 1837@1838. Pour ceux et celles qui n'ont pas eu acc鑣 l'article d'蒻ilie C魌 paru dans La Presse du jeudi 29 juin 2006.   http://www.cyberpresse.ca/

Jonathan Lemire,  historien

C'est lors de sa premi鑢e tourn閑 au Qu閎ec en 1987, Who's That Girl Tour, que la plus c閘鑒re madone du monde a dit publiquement que sa m鑢e avait des racines canadiennes-fran鏰ises. Ce n'est donc pas d'hier que les g閚閍logistes et les historiens d'ici sont au courant de cette nouvelle.

En fait, pour nous, la question 閠ait de savoir si certains de ses anc阾res (directs et indirects) avaient jou un r鬺e dans les 関閚ements de 1837-1838. Eh bien c'est en effet le cas! C'est 関idemment la visite de Madonna Montr閍l les 21 et 22 juin dernier qui nous a pouss閑 fouiller le sujet. Voici donc le r閟um de nos recherches:

Louise Veronica Ciccone na顃 Bay City dans le Michigan (蓆ats-Unis) le 16 ao鹴 1958. Elle est la fille de Sylvio Anthony Ciccone et de Louise Fortin. Il va de soit que la cl de la g閚閍logie canadienne-fran鏰ise de Madonna est du c魌 de sa m鑢e. Celle-ci est issue de l'union de Willard Fortin et d'Elsie Fortin; deux familles du m阭e nom ayant immigr閑s au Michigan vers la fin du XIXe si鑓le. Il faut cependant remonter l'arri鑢e-arri鑢e-grand-m鑢e maternelle de Madonna, une certaine Louise Masse, pour v閞itablement saisir l'importance historique de ses anc阾res.



1) Jean-Baptiste Masse

D'abord, il faut souligner l'importance ind閚iable du marchand Jean-Baptiste Masse. Il est le grand-p鑢e paternel de l'arri鑢e-arri鑢e-grand-m鑢e maternelle de Madonna. Jean-Baptiste Masse na顃 en 1769 et est le fils d'Antoine Masse et de Marie-Ang閘ique Legris dit L閜ine. Forgeron de m閠ier venu de Qu閎ec, il s'閠ablit dans la petite paroisse de Saint-Denis en 1791. Il devient rapidement un important marchand de la r間ion se faisant aussi construire une imposante maison de pierre, la hauteur de ses affaires fleurissantes. Cette b鈚isse abrite depuis 1988 l'incontournable Maison nationale des Patriotes qui contient une exposition permanente sur l'histoire des r閎ellions de 1837-1838 au Qu閎ec. C'est en troisi鑝e noces que Masse 閜ouse Marie-Jos鑠he Hodgins en la paroisse Notre-Dame de Montr閍l le 13 octobre 1814. Ensemble, le couple a dix enfants, dont Antoine, le p鑢e de Louise Masse.

Jean-Baptiste Masse est sans contredit l'un des personnages les plus en vue du village de Saint-Denis dans la premi鑢e moiti du XIXe si鑓le. En 1836 et 1837, le marchand de l'endroit participe quelques rassemblements patriotes. Le 12 octobre 1837, il est d'ailleurs signataire de l'invitation en vue de la grande assembl閑 des Six Comt閟 pr関ue Saint-Charles le 23 octobre suivant. De plus, Masse lui-m阭e aurait avou avoir pris part la bataille de Saint-Denis le 23 novembre 1837, si l'on se fie son examen pass devant la premi鑢e commission d'enqu阾e charg閑 d'閠udier la question des pertes subies en 1837-1838. Ainsi, il se trouve aux c魌閟 du docteur Wolfred Nelson lors de cette journ閑 historique alors que les insurg閟 de l'endroit repoussent les troupes britanniques de Sir Charles Gore.

Selon certains historiens, dont Elinor Kyte Senior, Masse aurait donn deux pistolets charg閟 Louis-Joseph Papineau au matin du 23 novembre 1837 afin de le prot間er dans sa route vers Saint-Hyacinthe. Lors du retour de l'arm閑 anglaise Saint-Denis le 2 d閏embre 1837, la maison de Jean-Baptiste Masse est occup閑 par les soldats qui se font probablement une joie de piller les caves du marchand pleines de rhum. D'ailleurs, la suite de la r閎ellion, Masse r閏lame la Commission des Pertes de 1837-1838 la somme de 63 "pour logement de troupes et pour effets pill閟 et d閠ruits par elles". Toutefois, sa r閏lamation n'est pas prouv閑 d'apr鑣 la commission d'enqu阾e, et puisqu'il aurait 閠 clairement d閙ontr que Masse aurait particip au combat de Saint-Denis le 23 novembre 1837, il n'a droit aucun remboursement. Masse s'閠eint en 1841.

2) Marie-Rosalie Cherrier

Le second personnage cl de la g閚閍logie de Madonna est sans contredit son arri鑢e-arri鑢e-arri鑢e-arri鑢e-grand-m鑢e maternelle qui a des ramifications politiques importantes avec le fameux clan Papineau-Cherrier-Viger. Il s'agit ici de la c閘鑒re chouayenne Marie-Rosalie Cherrier, aussi surnomm閑 "Madame Saint-Jacques". Elle est la cousine du chef patriote Louis-Joseph Papineau et de l'関阸ue de Montr閍l Jean-Jacques Lartigue, et plus directement la soeur cadette de C鬽e-S閞aphin Cherrier.

La quatri鑝e arri鑢e-grand-m鑢e maternelle de Madonna na顃 Repentigny en 1800 et est la plus jeune fille de Joseph-Marie Cherrier et de Marie-Josette (ou Marie-Josephte) Gat dit Bellefleur. Note: c'est la soeur de son p鑢e, aussi nomm閑 Marie-Rosalie Cherrier, qui est la m鑢e de Louis-Joseph Papineau. Tante et ni鑓e ayant donc le m阭e nom. C'est lors de son premier mariage qu'elle 閜ouse Louis Cheval dit Saint-Jacques Saint-Denis le 31 juillet 1821, et de cette union sera issue Madonna... beaucoup plus tard 関idemment.

Contrairement son fr鑢e et son c閘鑒re cousin, Cherrier est une bureaucrate reconnue. ce sujet, il faut absolument lire l'ouvrage de Ren閑 Blanchet, La Chouayenne, r閏its de 1837-1838 (蒬itions Varia, 2000). Elle collabore aussi notamment au Populaire, un journal constitutionnel dirig par Cl閙ent Sabreuvois de Bleury.

Dans la trempe d'Hortense Globensky dans le comt des Deux-Montagnes, Marie-Rosalie Cherrier semble mener une vie sociale des plus controvers閑 Saint-Denis, surtout la suite de son divorce d'avec Louis Cheval dit Saint-Jacques. Elle demeure ensuite avec un Am閞icain (beaucoup plus jeune qu'elle) nomm William Southwick afin, selon l'historien Allan Greer, "de satisfaire ses app閠its d閜rav閟". Enfin, Cherrier est victime au moins deux reprises des actes perp閠r閟 par les Septenbriseurs (charivaristes patriotes du Richelieu) en septembre 1837. Sa maison est d'ailleurs litt閞alement prise d'assaut et incendi閑 la deuxi鑝e fois.

3) C鬽e-S閞aphin Cherrier

Parall鑜ement au loyalisme de Marie-Rosalie Cherrier, il convient de souligner le patriotisme in閎ranlable de son fr鑢e a頽 C鬽e-S閞aphin Cherrier. N Repentigny le 22 juillet 1798, il est aussi le fils de Joseph-Marie Cherrier et de Marie-Josette Gat dit Bellefleur. Avocat de profession, il est rapidement initi la politique, 閠ant un membre important de l'influent clan Papineau-Cherrier-Viger. Par son mariage avec M閘anie Quesnel en 1833, il devient le gendre de l'avocat et c閘鑒re d閜ut Fr閐閞ic-Auguste Quesnel. En 1834, il est 閘u d閜ut dans le comt de Montr閍l. Par la suite, il participe inlassablement plus de cinquante rassemblements politiques entre 1834 et 1837. Cependant, en raison de sa sant fragile, il participe peu aux assembl閑s anticoercitives de 1837. Arr阾, puis incarc閞 au Pied-du-Courant en d閏embre 1837, Cherrier est n閍nmoins lib閞 en mars 1838. Il est ce moment consign sa r閟idence. En 1840, il prend position contre le projet d'Union. En 1853, on le retrouve la pr閟idence de la Soci閠 Saint-Jean-Baptiste de Montr閍l. Au cours de sa longue existence, Cherrier occupe plusieurs postes de directions tr鑣 importants, que ce soit par exemple la Soci閠 Saint-Vincent-de-Paul ou sur le Conseil de l'instruction publique du Bas-Canada.

4) Louis-Joseph Papineau

Enfin, il faut tout de m阭e mentionner le nom de Louis-Joseph Papineau (1786-1871), le leader patriote, qui est donc le cousin de l'arri鑢e-arri鑢e-arri鑢e-arri鑢e-grand-m鑢e maternelle de Madonna. Avocat de profession form aupr鑣 de son cousin Denis-Benjamin Viger, il est d'abord 閘u d閜ut dans le comt de Kent en 1808 pour le Parti canadien. Son leadership au sein de cette coalition de d閜ut閟 ne fait aucun doute; en 1815, il devient l'orateur de l'Assembl閑 l間islative du Bas-Canada. Il est aussi l'origine des fameuses 92 R閟olutions. N'ayant jamais pr鬾 la r閟istance arm閑, il favorise plut魌 le boycott des produits britanniques. En 1837, Papineau est vraisemblablement d閜ass par les 関閚ements politiques et militaires qui se bousculent. la suite de la publication des mandats d'arrestation vers la mi-novembre 1837, Papineau quitte Montr閍l pour rejoindre Nelson Saint-Denis. Le jour de l'affrontement, le 23 novembre, il "fuit" vers Saint-Hyacinthe (avec les fusils que lui aurait donn閟 Masse), puis vers les 蓆ats-Unis, et enfin vers la France jusqu'en 1845. son retour au Canada, sa r閜ution de politicien 閠ant relativement entach閑, il se retire son manoir de Montebello, dans sa seigneurie de la Petite-Nation, o il s'閠eint en 1871.

En 2006, Madonna, avec la parution de son dernier album Confessions on a Dance Floor, "devient l'artiste f閙inine ayant vendu le plus d'album dans l'histoire de la musique, derri鑢e les Beatles, Michael Jackson et Elvis, avec plus de 275 millions d'albums vendus". Qui aurait cru que la plus grande artiste pop de l'histoire avait des anc阾res aussi importants dans l'histoire du Qu閎ec?

 

Recherche parmi 15772 individus impliqu閟 dans les r閎ellions de 1837-1838.

 



Consult 9193 fois depuis le 2 juillet 2006

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca