• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - Fonds André Ouimet aux <i>Archives nationales du Québec</i>
 BIBLIOGRAPHIE 
     
Fonds André Ouimet aux Archives nationales du Québec
Article diffusé depuis le 11 février 2006
 




Ce fonds contient le manuscrit des mémoires d’André Ouimet dans lesquels il relate son arrestation et son incarcération à la Prison de Montréal à l’occasion de la rébellion des patriotes de 1837. L’existence de ce manuscrit était connue des historiens puisque L.-O. David le mentionne brièvement dans son ouvrage Les patriotes de 1837-1838 publié en 1884. Le texte fait aujourd’hui surface après une « disparition » de plus de 120 ans. Son contenu est d’une grande richesse et peut probablement permettre de confirmer ou d’infirmer certaines hypothèses.

L’intégralité du document sera disponible en ligne prochainement dans la banque Pistard via le portail de BAnQ (http://www.banq.qc.ca). En attendant une copie sera disponible au centre d’archives de Montréal de la BAnQ (535 Viger est).

Fonds André Ouimet (P737).- 1837-1838

- 0,04 m de documents textuels

[Merci à M. François David des ANQ pour l'information]

NOTICE BIOGRAPHIQUE/HISTOIRE ADMINISTRATIVE

Né à Sainte-Rose le 11 février 1808, André Ouimet, quinzième enfant d'une famille de 26, est le fils de Jean Ouimet et de Marie Beautron-Major. Après des études classiques au Collège de Montréal, il exerce la fonction de commis chez Joseph Roy, un marchand de Montréal. Pendant ce temps, il consacre ses loisirs à l'étude du droit, apprenti de Charles-Elzéar Mondelet. Il est admis au barreau le 25 avril 1836 et il fonde une société avec son ami Charles-Ovide Perrault.

En 1835, à la Librairie d'Édouard-Raymond Fabre, il rencontre des gens comme Louis-Joseph Papineau et Denis-Benjamin Viger. Il participe avec eux à la fondation de l'Union patriotique (1835) et au Comité central et permanent (1837). Lors de la formation de l'Association des Fils de la Liberté, il est choisi pour en être le Président. Il est malheureusement blessé au genou le 6 novembre 1837 lors d'une rencontre des Fils de la Liberté avec le Doric Club. Au moment des troubles, il est l'un des premiers arrêtés en novembre 1837 sous l'inculpation de haute trahison. Incarcéré près de 8 mois, il est libéré le 8 juillet 1838 à la suite de l'aministie accordée par Lord Durham et du paiement d'une caution de mille Livres. Une fois les troubles apaisés, il reprend sa profession d'avocat qu'il exerce jusqu'à sa mort.

En 1841, il se range du côté de Louis-Hippolyte Lafontaine et de Robert Baldwin pour l'obtention du gouvernement responsable. Par la suite, il est élu conseiller du quartier Est avec son compagnon Édouard-Raymond Fabre.

Il épouse à Montréal, le 29 avril 1839, Charlotte Roy, veuve de Toussaint Brosseau et fille d'Étienne Roy. Trois enfants naissent de cette union, dont Marie-Odile-Charlotte qui épouse à Montréal, le 19 novembre 1872, le docteur Daniel Legault de Valleyfield. Il meurt le 10 février 1853 à l'âge de 45 ans.

HISTORIQUE DE LA CONSERVATION/SOURCE IMMÉDIATE D'ACQUISITION

Ce fonds a été remis aux Missionnaires Oblats de Marie-Immaculée par le père Raoul Legault, petit-fils du patriote André Ouimet. Par la suite, ce fonds a été donné aux Archives nationales du Québec à Montréal par les Missionnaires Oblats de Marie-Immaculée en février 2006.

PORTÉE ET CONTENU

Ce fonds d'archives porte sur les mémoires d'André Ouimet à la suite de son arrestation et de son incarcération à la prison de Montréal à l'occasion de la Rébellion des patriotes de 1837. Le fonds se compose de deux manuscrits. Le premier, de la main d'André Ouimet, comprend 42 feuillets non reliés. Le second est une transcription incomplète du premier et contient 200 pages reliées.

Tout au long de ses mémoires qu'il a divisées en actes de pièces de théâtre, André Ouimet nous entetient de son arrestation, de sa rencontre avec ses compagnons d'infortune (dont Georges Boucherville, John Dubuc et François Tavernier), de sa première nuit en prison, de sa famille, de sa lecture d'un roman de Victor Hugo, de son interrogatoire, du pouvoir civil versus le pouvoir militaire, du crime de haute-trahison, de la providence terrestre, des permissions accordées en prison, dont celle d'écrire, des soldats anglais, du Doric Club.

Nous retrouvons finalement dans les dernières pages (pages 71 à 80) de ce registre, tirée du Pontiac Herald (Michigan, États-Unis d'Amérique) la transcription (par André Ouimet) d'une lettre du 12 juin 1838 d'Elisabeth Lount, veuve du malheureux juge Samuel Lount, exécuté à Toronto (Haut-Canada) adressée à l'Honorable John Beverly Robinson, juge en chef du Haut-Canada.

COMPLÉMENT D'INFORMATION

SOURCE DU TITRE COMPOSÉ PROPRE : Titre correspondant au contenu de l'unité de description.

SOURCES COMPLÉMENTAIRES : Consulter également ici au Centre de Montréal les fonds et unités de description suivants relatifs à la rébellion de 1837 : Fonds Famille Papineau (P7); Fonds Louis-Joseph-Amédée Papineau (P28); Collection Élisée Choquet (P60); Fonds Joseph-Louis Cartier (P68); Fonds Famille Mercier (P74); Fonds Armour Landry (P97); Collection rébellion de 1837-1838 (P224); Fonds question des biens des Jésuites (P230); Fonds Famille Bourassa (P266); Fonds Jean-Marie Beauregard (P274); Fonds Jean Bruchési (P292); Fonds Léon Trépanier (P305); Fonds Léon Trépanier et Édouard-Zotique Massicotte (P308); Fonds Adrien Venne (P311); Collection initiale (P318); Fonds journal Le Jour (P348); Fonds Richard Hubert (P566); fonds Jean-Marc Phaneuf (P575); Fonds Huguette Lapointe-Roy (P656); Fonds André Jobin (P658); Fonds Famille Émard (P667); Fonds Ludger Duvernay (P680); Edwin M. Snow (P1000,D345); Charles-Auguste-Maximilien Globensky (P1000,D637); Jean-Baptiste-Henry Brien (P1000,D1229); Joseph-Narcisse Cardinal (P1000,D1240); Fonds Cour du banc du roi/de la reine du district de Montréal (TL19,S1,SS1).

 

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 7867 fois depuis le 11 février 2006

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca