• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - Lactance Papineau, un compte-rendu de Gilles Rh閍ume
 HISTORIOGRAPHIE 
     
Lactance Papineau, un compte-rendu de Gilles Rh閍ume
Article diffus depuis le 25 octobre 2004
 


Un livre disponible aux 閐tions Varia http://www.varia.com/medias.asp

Lactance PAPINEAU Correspondance (1831-1857), Texte 閠abli avec introduction et notes par Ren閑 Blanchet, Comeau & Nadeau, Montr閍l, 2000, 249 pages.

L抜ntroduction de cette correspondance sign閑 Ren閑 Blanchet est en elle-m阭e une pi鑓e d抋nthologie de l掗criture historique consacr閑 aux Patriotes. En quelque vingt pages, 閏rites serr閑s et combien lumineuses, en quelques tours de main pour le lecteur, c抏st toute l抙istoire patriote qui foisonne sous ses yeux tellement la vie de Lactance est un microcosme de toute l抋ffaire. L抋uteur de cette correspondance est un membre de la famille Papineau, ce qui implique que son 閐ucation, ses mani鑢es, sa morale sont celles de sa classe, de son milieu et de sa culture. La famille Papineau, c抏st Louis-Joseph, bien s鹯, dont le nom lui seul fut 玹oute une 閜oque dira Louis-Fr閏hette, mais ce fut avant lui son p鑢e, Joseph, le notaire et le chef politique qui dirigera le Parti canadien (fran鏰is) jusqu掄 ce que son fils prenne le relais et dirige le Parti patriote. Les Papineau, ils furent nombreux, suffisamment pour qu抩n puisse dire les 玃apineau comme on dit les Rougon-Macart, pratiqu鑢ent l掗criture avec avidit. Ce qu抜ls ont pu noircir comme papier d閜asse l抏ntendement et ce, pour notre plus grand plaisir Il y a eu des politiciens, des notaires, des journalistes, des femmes tr鑣 d閘ur閑s, des enfants, bref ils ont 閏rit ! Leurs textes rempliront des dizaines et des dizaines de rayons de biblioth鑡ue lorsque leur 閐ition sera achev閑, ce qui prendra encore des dizaines d抋nn閑s. Il y a des lettres, des articles, des essais, des journaux intimes, d抜nnombrables commentaires politiques, des t閙oignages sur le quotidien, des conf閞ences et des ouvrages parmi les plus engag閟 de l抙istoire parlementaire de notre peuple. Il y a de tout et plus encore dans ces archives qui sont nos tr閟ors. Ren閑 Blanchet a fait l une 渦vre remarquable de p閐agogie tout en faisant avancer le savoir et les connaissances sur toute cette p閞iode. Sa connaissance de cette 閜oque et de ces DOCUMENTS rel鑦e du prodige. Puisons donc pleines mains dans cette source de connaissances que l掗diteur nous offre sous la plume 閏lair閑 de ce Papineau et de sa pr閟entatrice.

Lactance Papineau (1822-1862), c抏st le fils de Louis-Joseph, le chef des Patriotes de '37-38. Il est mort bien jeune ce brillant jeune m閐ecin qui a re鐄 Paris une formation m閐icale de la plus haute qualit dans les circonstances que pouvaient 阾re celles v閏ues, par le fils fragile d抲n chef national en exil et sans autre ressource que celle que lui procure encore son nom, qui est synonyme d抜nd閜endance et de libert. C抏st un peu la hasard qui l抋 conduit dans la Ville Lumi鑢e. Lactance ne devait pas accompagner ses parents (p鑢e, m鑢e, ses deux s渦rs et un de ses fr鑢es) en Europe; il devait vivre aux 蓆ats-Unis chez des amis de son p鑢e dont plusieurs 閠aient de hauts dignitaires am閞icains. Le hic c抏st que le g閚閞eux bienfaiteur est mort imm閐iatement apr鑣 le d閜art de sa famille pour le Havre et qu抜l d鹴 d抋bord se rendre Londres, qu抜l visita et o il rencontra, car il y en a eu, des parlementaires anglais vou閟 la cause des Canadiens (fran鏰is). Ses pages sur la capitale de l抏mpire britannique r関鑜ent un 閏rivain de grande valeur (il n抋 pas encore dix-huit ans). Ensuite, il se rend en France, il va rejoindre les siens Paris. Ce qui est heureux, c抏st qu抜l a beaucoup 閏rit sur toutes ses aventures europ閑nnes. Un feu d抋rtifices de donn閑s animent son 閏riture. Ce qu抜l en a des choses dire et redire, toujours sans lasser le lecteur. Il tenait une correspondance vivante comme les lettres priv閑s en contiennent g閚閞alement, il a aussi pris soin aussi d掗crire un journal que Ren閑 Blanchet a aussi travaill et qui est publi aux 蒬itions Varia et sur lequel nous nous penchons dans une autre compte rendu. Cette correspondance constitue une source extraordinaire de renseignements sur l抙istoire, la vie et les difficult閟 des Patriotes, particuli鑢ement ceux qui ont d prendre le chemin de l抏xil, aux 蓆ats-Unis et aussi en Europe. Ses notes sur la ville de Paris de ces ann閑s 1840 constituent elles seules d抜mp閞issables ambiances, notamment sur la vie 閠udiante (y compris celles de quelques autres qu閎閏ois de leurs connaissance. Il y est naturellement souvent question de politique, ce qui jette un regard singulier sur la conjoncture qui fut celle qui suivit imm閐iatement l掗crasement de tout un mouvement national par un empire qui ne recula devant rien pour 閞adiquer les aspirations naturelles du Canada-Fran鏰is. Lactance ne porte pas les Anglais dans son c渦r bien qu抜l sache reconna顃re les quelques alli閟 qui en sont. Il a v閏u dans sa chair la r閜ression. Comme bien d抋utres, il restera marqu de tous ces 関閚ements violents. Le s閙inaire de Saint-Hyacinthe avait 閠 r閝uisitionn par l抋rm閑 anglaise alors que les professeurs et les 閠udiants habitaient la m阭e maison Et la fuite aux 蓆ats etc.



C抏st inou tout ce qu抩n peut apprendre sur toutes sortes de sujets en les 閜顃res de Lactance. C抏st comme un almanach, l抋lmanach d抲n jeune et prometteur patriote. Et c抏st admirablement bien 閏rit, bien construit, avec le rythme de son 閜oque et un style parfois d閏oncertant de splendeur, certaines pages sont 閎louissantes. Il fait preuve d抲ne intelligence hors du commun, d抲n s閞ieux 閠onnant et l抩ccasion aussi de scrupules troublants. Quel personnage ! Un drame humain que la vie de cet homme. Il ne devait pas 阾re facile tout le temps d掙tre le fils de Papineau, de vivre avec lui Ce fils de Papineau est scrupuleux question morale. Le quotidien des proches d抲n monument est peupl de pressions souvent lourdes et encombrantes, ombrageuses et d閟tabilisatrices. Un jour viendra o la vie de Lactance sera port閑 l掗cran et cette 渦vre cin閙atographique conna顃ra une vif succ鑣 d抋udience universelle car son histoire est essentiellement dramatique; c抏st du romantisme, c抏st aussi du naturalisme avant la lettre. Il y a la fois des plongeons dans le drame et aussi une esp鑓e de fatalisme, comme si le malheur faisait la loi. Apr鑣 tout, les Papineau sont dans la d鑓he. Louis-Joseph est banni du Canada. Sa t阾e est mise prix. C抏st le chef des Patriotes et il vit en exil tandis que ses disciples, les cadres du mouvement, les militants qui ont pris les armes pour se d閒endre contre la barbarie anglaise. Certains lui reprochent d抋voir fui. D抋utres affirment qu抜l fallait qu抜l parte. Son absence m阭e p鑣e lourd dans le d閟arroi apr鑣 la temp阾e. Paris, les choses ne sont pas simples non plus pour lui et les siens. Ils sont sept avec la bonne. Le train de vie co鹴e cher. L抋rgent n抋rrive du Canada que parcimonieusement. En fait, ils vivent au jour le jour et d閙閚agent souvent.



Lactance veut se faire m閐ecin mais il n抋 pas d抋rgent pour payer ses 閠udes. Il suivra donc des cours comme 閠udiant libre, ce qui lui assure une bonne formation mais sans examens patent閟. Il a appris des grand ma顃res de la m閐ecine et de la science de son temps. En plus, il connaissait parfaitement la langue anglaise ce qui le rendit pr閏ieux dans une France qui ignorait cette langue et laquelle il put traduire les ma顃res anglais. Ces quelques francs, il les d閜ense en bouquins qu抜l ach鑤e sur les quais de la Seine o nous le suivons pas pas. Apr鑣 des 閠udes solides et diversifi閑s, il reviendra Montr閍l o il sera re鐄 m閐ecin. Sa fragilit le sollicita de nouveau et il emprunta la route de la d閞aison. Il avait de ces m閘ancolies qui d閏hirent, il pouvait devenir violent en paroles et en actes et cela datait de longtemps. Les lettres le montrent parfois troubl, inquiet et fabulateur. Ce fut progressif, mais lui qui enseignait Mc Gill, dut cesser sa pratique et quitter sa chaire universitaire de botanique. Ses parents l抏nvoy鑢ent en Europe, o il mourra dans un d閘ire mystique selon l抩fficial et o sa d閜ouille mortelle fut mis en terre, pr鑣 de Lyon. Il avait quarante ans ! En fait de d閚ouement dramatique, il y aurait sujet tout un livre quand quelqu抲n le fera. Si nous ne sommes pas encore dans le sanctuaire d抲ne biographie, nous en sommes dans le portique qui annoncent la suite des choses.



Quiconque parcourt attentivement cette correspondance et prends bien soin de lire les annotations de Ren閑 Blanchet, se fera une image claire et une id閑 pr閏ise de ce qu掗tait l掗tat des lieux au temps des Patriotes. Ce m閞ite est sans prix pour la gent qui aime l抙istoire. C抏st aussi un portrait et des bouts de lettres de Julie Papineau qui sont pr閟ent partout dans les lettres de Jactance ainsi que d抋utres femmes membres de sa famille ou de l抏ntourage patriotique. Ce petit bijou est serti de perles qui ne manqueront pas de satisfaire celles et ceux qui liront ce bouquin qui devrait se retrouver dans toutes les biblioth鑡ues qu閎閏oises qu抏lles soient priv閑s ou publiques.

Gilles Rh閍ume

 

Recherche parmi 15772 individus impliqu閟 dans les r閎ellions de 1837-1838.

 



Consult 9757 fois depuis le 25 octobre 2004
 Isabelle Papineau Aprile  (11 décembre 2006)
J`ai vraiment aimer de la facons don vous parler de mon arri鑢e, arri鑢e grand pere vraiment merci beaucoup ce la ma bien aider pour mon travail !!! Merci beaucoup oxoxox .... encore merci !! :)

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca