• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - Le drapeau patriote traduit-il un projet d'indépendance politique ?
 ANALYSE 
     
Le drapeau patriote traduit-il un projet d'indépendance politique ?
Article diffusé depuis le 30 mai 2004
 




Par Simon Landry, bacc en sciences politiques, UQAM

Pendant les rébellions de 1837-1838, plusieurs drapeaux flottent lors d'événements patriotes, la plupart sont fabriqués spécialement pour l'occasion (Roy; 1965 :14-15). Cependant, lorsque les Patriotes créent les comités de comté à compter de 1833, leurs membres adoptent un drapeau montrant trois bandes horizontales aux couleurs (de haut en bas) verte, blanche et rouge (Archambault; 1978 : 15). Celles-ci faisant référence aux peuples irlandais, français et anglais (Patriotes; 2000). Pour sa part, Raoul Roy, dans Pour un drapeau indépendantiste, (1965 : 15) affirme que «les trois couleurs de la Révolution de 1789 [en France] ont inspiré nos Patriotes dans le choix de leur drapeau national. Le droit à l'autogouvernement de tous les peuples proclamé par les révolutionnaires français, de même que les principes de liberté dont ils se réclamaient avaient enflammé nos ancêtres victimes de l'oppression colonialiste».

 

Ce tricolore, considéré comme le drapeau officiel des Patriotes, flotte vraisemblablement à la plupart des assemblées, dont celle des Six-comtés, le 23 octobre 1837. Ainsi, plusieurs emblèmes ou symboles furent représentés sur le drapeau . Par exemple, lors de l'assemblée de Sainte-Scholastique, le 1er juin 1837, le tricolore est orné d'un castor, d'une feuille d'érable, d'un maskinongé ou d’un aigle à tête blanche avec ses ailes ouvertes sur une étoile blanche ou d'autres, avec un aigle canadien en vol, tenant une branche de feuilles d'érable dans son bec et se dirigeant vers une étoile sur fond bleu, surmontée des mots «Notre Avenir» (Roy; 1965 : 15).

 

Après les troubles, le tricolore est repris en 1843 par la Société Saint-Jean-Baptiste de Québec. On y inclut une image de Jean-Baptiste et d'un castor. Cependant, le tricolore rappelle trop les événements des dernières années et l'on se doit de le remplacer. Le nouveau drapeau est blanc et vert sur bandes verticales. Ce drapeau devient l'étendard officiel de la société jusqu'en 1888, alors qu'il est remplacé par le tricolore français (Archambault; 1978 : 17-18).

Parmi tous les drapeaux créés pendant les rébellions, un se détache plus particulièrement, soit le drapeau dit de «Saint-Eustache» ou de «Deux-Montagnes», qui flotta au moment de la bataille de Saint-Eustache, le 14 décembre 1837. Il a été conçu par la mère des Patriotes Luc-Hyacinthe et Damien Masson ainsi que par madame Dumouchel; pour la couleur, c'est un dénommé Girouard qui l'aurait peinte (Reeves-Morache; 1951 : 102). Le champ du drapeau contient de nombreux symboles aux couleurs brune, verte et bleue. On peut y voir de haut en bas un maskinongé au centre d'une couronne d'aiguilles et de pommes de pin. À l'intérieur de celle-ci, on voit les lettres "C" au-dessus du poisson et "J = Bte" sous celui-ci. En bas de ce groupe d'icônes, un dernier symbole est présent, soit une branche de feuilles d'érable (Archambault; 1978 : 16). Ces symboles sont dessinés sur une toile blanche ; bien que d'autres croient qu'elle était rose. Par ailleurs, une autre version de ce drapeau aurait été aperçue à l'assemblée de Saint-Charles par le docteur Jean-Olivier Chénier. Cet étendard aurait arboré un érable, un chêne et un castor (Roy; 1965 : 16).

 

Il y a plusieurs interprétations à propos du drapeau de mesdames Masson et Dumouchel. Ainsi, la lettre "C" signifierait "Canada" et "J = Bte" : Jean-Baptiste, le patron des Canadiens français. Donc, on peut interpréter cette iconographie comme "le Canada aux Canadiens" (Reeves-Morache; 1951 : 102). Par contre, Roy mentionne que ces lettres sont présentes sur le temple de Salomon et qu'elles seraient ainsi des symboles maçonniques. De plus, il ajoute que le poisson faisait partie d'un blason aux couleurs des Francs-Maçons ayant une loge à Deux-Montagnes. D'autres part, une deuxième interprétation veut que le maskinongé soit une représentation de la religion catholique exprimant ainsi le désir des Patriotes de la région d'affirmer leur foi puisque le poisson est le symbole de «l'Église primitive». Fait à noter, il ne semble pas y avoir d 'interprétation pour la branche aux feuilles d'érable. On peut enfin toujours voir le drapeau de Saint-Eustache au Château Ramezay à Montréal (Archambault; 1978 : 16).

 

Un autre drapeau qui ne peut être ignoré est celui de la République du Canada, dont les restes sont exposés au «Vancouver Museum» dans le cadre de l'exposition «All About Blue». Le texte sous le drapeau se lit comme suit (traduction libre): «Ce drapeau au fond indigo vola pendant les Rébellions de Mackenzie-Papineau en 1837-1838. Le champs est chargé de deux étoiles blanches à cinq pointes hypothétiquement accompagnées d'une deuxième couleur et du mot liberty». On interprète les étoiles comme étant les représentations du Haut et du Bas-Canada. De plus, on signale que ce drapeau semble dans la même lignée, du moins dans sa couleur, que d'autres drapeaux datés du XIXe siècle et symbolisant l'indépendance. D'ailleurs, il serait la première tentative de création d'un drapeau national sans que les Britanniques y soient représentés avant 1965 alors que l'unifolié est adopté comme le drapeau officiel du Canada. Le drapeau de la République du Canada, exposé à Vancouver, en est le dernier exemplaire reconnu. Il proviendrait du mât de la goélette "Anne" d'où il fut arraché lors de sa capture par les forces britanniques à Amherstburgh en janvier 1838.  Lors de son procès pour trahison, le commandant du bateau, Edward Theller, avance que le drapeau du gouvernement provisoire et indépendant du Canada avait été planté en terre canadienne par des Canadiens (Braverman; 2000 : 8).

Finalement, à la question de recherche : le fait que les Patriotes possèdent un drapeau prouve-t-il qu’ils aspirent à un pays, nous pouvons répondre oui. Les nombreuses utilisations du drapeau tricolore dans les assemblées anti-coertitives, lors de la Déclaration d’indépendance du Bas-Canada et à l'occasion des batailles de 1837 et de 1838 tendent à confirmer l’hypothèse avancée. Par contre, les nombreux drapeaux régionaux et les divers symboles placés sur les drapeaux peuvent signifier les grandes différences entre les multiples régions du Bas-Canada. Ici, je fait référence notamment au drapeau de Saint-Eustache qui pourrait refléter l’esprit de frontière de l’endroit à l’époque. Donc, on peut conclure que le fait que les Patriotes possèdent un drapeau est une preuve de leur volonté de faire un pays mais rien n’indique qu’ils auraient pu concrétiser le tout s’ils avaient gagné contre les loyalistes. Le Bas-Canada est très grand, les mentalités sont assez différentes d’un endroit à l’autre et les Patriotes disposent de très peu de moyens financiers et techniques à l’époque.

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 22234 fois depuis le 30 mai 2004
 rebout@gmail.com  (29 juin 2011)
Ce qui me frappe en venant sur cette page, c'est l'aperçu des drapeaux interactifs suggérés peut être en haut de la page à gauche... N'est-il pas temps de renouveller le drapeau en lien avec le renouveau patriote qui s'opère un peu partout... Le tricolore vert blanc et rouge horizontal pourrait faire place à au vert-blanc rouge vertical ! Et avec une bande noire peut-etre au milieu pour souligner l'apport anarcho-syndycaliste sans pour autant éclipser l'apport patriotique et indépendantiste.. Pensez-y !.. Et même une étoile jaune en haut à gauchesur la portion verte, quoi de mieux pour faire écho à notreAcadie voisine ! Et voilà que nous avons unité de couleurs !! Récrivez-moi svp je veux débattre de la chose sur l'a tribune publique ...
 Ouhgo  (12 mai 2009)
Et la silhouette du patriote, quand apparaît-elle? Et l'étoile jaune, au coin supérieur gauche?
 Ouhgo  (12 mai 2009)
Des recherches m'informent que le "Vieux de '37" oeuvre de Henri Julien, a été apposée jadis par la SSJB pour aider les badauds à distinguer le drapeau des patriotes du italien. Quant à l'étoile, elle aurait été populaire de 1930 à 40 comme étoile de Marie, qui guide les patriotes. On l'aurait utilisée dans les périodes plus militantes. SSJB en aurait distribué. FLQ l'a ramenée, sous prétexte de "étoile socialiste". Son successeur MLNQ de Villeneuve pour raisons similaires?
 sylvain michaud  (18 septembre 2006)
J`aimerais savoir ou me procurer le drapeau des patriotes , car j`habite en estrie.plus exactement à weedon . et sur ma rue il y a des gros chien de capitaliste qui m`écoeure avec leur drapeau du canada alors faite ça vite de me le dire au plus chrisse ! Fraternellement vôtre Sylvain Michaud 376 rue roy nord Weedon , Québec J0B3J0
 Karl Payant  (3 juillet 2006)
Vous pouvez vous procurz le drapeau des patriotes sur la rue St-Catherine, à l`ouest de l`UQAM ( environ 500 mêtres), du côté de la Place des Arts
 Robert Hotte  (4 décembre 2005)
Le peuple québécois a toujours eu un symbole de rassemblement et le fleur de lys d`aujourd`hui joue ce rôle à merveille
 oscar  (24 novembre 2005)
bravo! les moindres detailles de notre histoire sont importants, ce drapeau devrais etre present lors de tous evenement populaire.merci!
 j.brunet  (22 novembre 2005)
ou acheter le drapeau des patriotes je demeure dans Mercier-Hoche.-maisonneuve
 André D`Ulisse  (21 octobre 2005)
Madame, Monsieur, Cet article de Landry est intéressant. Mais il serait judicieux, afin de permettre aux lecteurs d’approfondir certains aspects conceptuels, de fournir les notes bibliographiques complètes. Cela est bien entendu valable pour tous les textes diffusés sur votre site. Salutations distinguées, André D’Ulisse
 André D`Ulisse  (21 octobre 2005)
Madame, Monsieur, Cet article de Landry est intéressant. Mais il serait judicieux, afin de permettre aux lecteurs d’approfondir certains aspects conceptuels, de fournir les notes bibliographiques complètes. Cela est bien entendu valable pour tous les textes diffusés sur votre site. Salutations distinguées, André D’Ulisse
 soulouka ulrich  (15 septembre 2005)
pouvez-vous pas parler de l`histoire du drapeau dans le sens de l`extention du concept
 soulouka ulrich  (15 septembre 2005)
pouvez-vous pas parler de l`histoire du drapeau dans le sens de l`extention du concept
 Marie-Eve Bourassa  (3 septembre 2005)
tres interessant, merci! Je pourrais en parlé a des gens du Bénin.. expliquer lorigine du drapeau et une partie de ntre histoire.
 forest  (22 août 2005)
Comment, on peut commander un drapeau des patriote
 Annie  (1 août 2005)
Moi aussi j`aimerai bien men procurer un. Mais a mon avis, c`est plus facile et plus interressant s`en faire un soi-meme.
 j.c. cousineau  (25 juin 2005)
Ou peut - de procurer un drapeau des patriotes.
 M. Denis Tarko  (29 mars 2005)
Très intéressant. Le drapeau des patriotes, nous pouvons procurer cela où? Et pour combien? Je vous agréer, mes sentiments distingués.
 Andre Regnier  (18 février 2005)
A ce je vois il y avait un desacord, un manque se coordination

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca