• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - Lettre de Papineau sa femme ( A P Q P - B : 4 2 h ) (Copie dactylographi閑.) Qu閎ec 17-- 9bre 1832
 CORRESPONDANCE 
     
Lettre de Papineau sa femme ( A P Q P - B : 4 2 h ) (Copie dactylographi閑.) Qu閎ec 17-- 9bre 1832
Article diffus depuis le 28-mars-04
 




Ch鑢e amie, Mon voyage a 閠 heureux, puisque nous sommes arriv閟 ici mardi deux heures et demi. Comme de coutume, les premiers jours de la Session sont perdus pour les affaires et absorb閟 par les visites. Un bon nombre de personnes me sont venus voir; des amis, aux heures ou ils savaient me rencontrer. C'est une singularit qu'il y ait plus de militaires que jamais qui m'aient fait visite. La garnison est longue n'en jamais finir. L'on ne peut interpr閠er cette circonstance en bonne part et dire qu'ils donnent une preuve de leur regret de l'intervention du militaire au 21 Mai Mais ils sont n閍nmoins de ceux qui n'ont que laiss leurs cartes. J'ai 閠 voir son Excellence, dont les Secr閠aires et les aide de Camp me sont venus visiter, avec un empressement qui me laisse deviner qu'ils sentent que je suis d閏id accuser et quereller leur maitre, et que d'avance ils se pr閜arent dire que malgr toutes les politesses et les attentions possibles, ce m閏hant homme a tant d'humeur et de bile qu'il n'y a pas avoir la paix avec lui. Pour Milord, son secret est 関ent: tout le monde est universellement convaincu qu'une commission de sa Majest est de la plus grande insuffisance pour donner son gouverneur l'esprit qu'il n'a pas. Il est, parmi les Canadiens, aussi impopulaire qu'il est possible de l'阾re. La chambre est bien mont閑. Si la requ阾e de Montr閍l 閠ait rendue, nous serions entr閟 de suite en mati鑢e et en enqu阾e sur les 関鑞emens du 21 Mai--au premier jour cela viendra & l'examen de son discours la cloture de la derni鑢e Session. Celui d'ouverture est infiniment mince. Une couple de passages sont m閏hants, les autres niais. Si justes louanges au clerg sont 閠endues et d閘ay閑s avec la pieuse intention de le s閜arer du peuple et de l'attacher de plus en plus une administration qui lui est si d関ou閑. C'est un malade l'agonie qui se recommande son Cur ont dit les m閏hants: ce qui ne l'emp阠hera pas de partir pour l'autre monde. Les autres semences de divisions qu'il cherche faire na顃re, c'est sa pr閐ilection marqu閑 pour la population favoris閑 des townships dont il s'occupe exclusivement. Nous ne pouvons manquer de lui r閜ondre que celle des Seigneurries ne demande pas moins de soins, il demande des lois d'exception pour eux, nous en demandons de g閚閞ales et de communes pour tous. Hier Matin, M(r) Mondelet a 閠 asserment comme Conseiller Ex閏utif. Hier soir Mess(rs) Bourdages, Lafontaine, Morin ont annonc en Chambre qu'au premier moment ou M(r) Mondelet viendrait en cette qualit avec un Message, ils proposeraient de le renvoyer ses Electeurs qui d閏ideraient, par une nouvelle 閘ection, s'ils voulaient de lui ou s'ils n'en voulaient pas, comme Conseiller Ex閏utif.--Il s'est r閏ri beaucoup contre cette menace, a dit que ce serait une grande injustice d'en agir envers lui, autrement que l'on avait fait envers M(r) Panet. Que, par respect pour la chambre, le gouverneur voulait envoyer ses Messages par un membre, qu'il fallait qu'il fut du Conseil; mais qu'il 閠ait aussi libre apr鑣 qu'avant sa nomination qu'il n'閠ait point li soutenir ni les actes pass閑s, ni les actes futurs du gouv(r) qu'il ne recevrait pas les 閙olumens de sa charge, et ne si鑗erait pas en Cour d'appel. Les autres ont repliqu que le Gouvr n'avait pas le droit de cr閑r des amphibies, pour moiti Conseillers de l'administration, et pour moiti oppos閟 l'administration; qu'il n'avait pas le droit de les dispenser de l'ex閏ution de leurs devoirs dont l'un des plus importans 閠ait d'阾re Juge d'Appel &(ca) Sous peu de tems il y aura d'assez s閞ieuses mati鑢es de discussions & probablement des rapports plus amples que de coutume des d閎ats vu qu'il y aura au moins trois rapporteurs; le Canadien ayant le sien. Sera-ce une raison suffisante d'阾re dispens d'閏rire souvent & amplement ? Un bon Citoyen de la haute-Ville a fait annoncer au pr鬾e du Dimanche que jeudi, le 15 novembre, sept heures & demi, il y aurait une grand'messe de chant閑 la paroisse pour qu'il plut Dieu de b閚ir les travaux de la L間islature; je suppose que c'est pour faciliter la passation du Bill en faveur des Notables. Nous avons dit que puisque l'on publiait ainsi au pr鬾e le grand besoin que nous avions des pri鑢es des bonnes 鈓es, nous cotiser pour en faire chanter une seconde sp閏ialement en faveur du Conseil L間islatif ou le bon Bill avait 閏hou.--Quand l'enqu阾e de Montr閍l nous la ferons probablement devant toute la chambre la barre-- Que le voisin Jacques Viger se tienne pr阾 venir aussit魌 que les chemins seront horriblement mauvais, c'est le moment que nous choisirons pour l'entendre. Nous avons l'air un peu de demander plaies et bosses contre ceux qui ont des notions aussi aristocratiques que lui. Je viens de recevoir l'instant le paqueton contenant des chaussons, je ne m'閠ait pas apper鐄 qu'ils manquaient, ainsi je n'ai pas maugr. Je n'ai fait que regretter l'absence de ma ch鑢e amie et de nos chers enfants & fais des souhaits pour la conservation de leur sant--et leurs progr鑣 dans leurs 閠udes. J'ai h鈚e de savoir ta m鑢e arriv閑 aupr鑣 de toi. Comme il y aura j'esp鑢e moins de maladie dans la famille et plus de commodit閟 dans la maison pour vous loger, vous auriez plus des agr閙ens de la soci閠 et moins des fatigues du m閚age que l'an dernier. Je recommande de nouveau Th閛phile l'enterrement de mes vignes qui pourriront si elles ne sont pas mises en terre. A mon Cher P鑢e mes respects, vous tous sant et contentement. Tout toi ton bon ami & fid鑜e 閜oux. 323

 

Recherche parmi 15772 individus impliqu閟 dans les r閎ellions de 1837-1838.

 



Consult 1505 fois depuis le 28-mars-04

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca