• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - Lettre de Papineau sa femme ( A P Q P - B : 4 2 b ) (Copie dactylographi閑.) Qu閎ec 8 Mars 1831
 CORRESPONDANCE 
     
Lettre de Papineau sa femme ( A P Q P - B : 4 2 b ) (Copie dactylographi閑.) Qu閎ec 8 Mars 1831
Article diffus depuis le 28-mars-04
 




Ma ch鑢e amie, Je t'閏ris au milieu des distraction infinies r閟ultant de l'importance et de la vari閠 des sujets de discussion qui s'accumulent vers la fin des Sessions, et dans celle-ci, plus que dans aucune autre. Cela n閏essite des recherches qui ne me laissent pas de loisir. Je trouverais peine le court intervalle o je me distrais des affaires pour m'imaginer un instant que je suis dans cette heureuse Situation o, m'entretenant avec ma ch鑢e Maman et mes chers enfans, je puis me livrer un sentiment aussi doux, celui de les aimer, que sont p閚ibles et amers les sentimens qu'inspirent la consid閞ation de la conduitte des affaires et des hommes publics. C'est une haine passionn閑 contre les Canadiens, et un amour effr閚 de l'argent, le plus odieux 間o飐me, qui expliquent les votes et les d閙arches de chaque jour adopt閟 par les Conseillers, et l'imp閞itie la plus honteuse, l'asservissement le plus object leurs ordres, de la part du Gouverneur; qui les rendent plus hardis qu'ils n'ont encor paru l'阾re. D'un autre c魌, l'ignorance de ces hommes est si notoirement constat閑 par la publication de leurs d閎ats dans le Conseil, qu'il est impossible qu'ils ne finissent pas par sortir tous sales & tous noircis du lit de repos sur lequel ils se vautrent depuis si longtems, de l'or dur dont ils ont fait leur dieu, dont ils se sont gorg閟, et qu'ils veulent continuer dig閞er sans frein ni contr鬺e. Que c'est d閟agr閍ble d'阾re toujours entra頽 penser des hommes si odieux. J'esp鑢e que les conseils de la raison, mon avis souvent contraires ceux de la d関otion, ne te laisseront faire aucune sortie nuisible une sant qui m'est moi et nos chers enfans si n閏essaire. Embrasse les bien tendrement pour moi comme je t'aime, aussi mes bons parents. Si tu ne communiques pas mes lettres mon cher P鑢e quand il te va voir tu aurais tort. J'ai re鐄 dans son tems les papiers qu'il m'avait envoy閟 par M(r) M(c)Cord. J'ai voulu bien souvent lui 閏rire sans en trouver le tems. Nous veillons, nous sommes fatigu閟. Puis une repr閟entation de quatre vingt personnes qui s'entendent, se voient parlent d'affaires tous les jours fait perdre plus de tems entre les s閍nces que celles-ci n'en absorbent... J'ai quelque regret d'avoir c閐 la proposition de boiser la maison je crains que ce n'ait pas grand mine, mais bah, allez toujours, allez vite, 閏rivez moi plus de d閠ails que vous ne faites. Surtout ayez de la sant et soyez sans inqui閠ude pour la mienne, elle est tr鑣 bonne. Mes amiti閟 Benjamin et Toussaint. J'esp鑢e qu'il m'閏rira d'amples d閠ails de la Petite Nation. Je ne veux pas recommander de nouveau Juge de Paix parceque je ne veux pas avoir de rapport 317 avec M(r) Factotum Glegg, et que je ne connais pas personnellement M(r) Cook mais que, lui le fasse, la bonne heure Adieu Tout toi.

 

Recherche parmi 15772 individus impliqu閟 dans les r閎ellions de 1837-1838.

 



Consult 1541 fois depuis le 28-mars-04

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca