• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - Lettre de Papineau sa femme ( A P Q P - B : 1 6 o ) (Copie dactylographi閑.) Qu閎ec 25 Mars 1826
 CORRESPONDANCE 
     
Lettre de Papineau sa femme ( A P Q P - B : 1 6 o ) (Copie dactylographi閑.) Qu閎ec 25 Mars 1826
Article diffus depuis le 28-mars-04
 




Ma ch鑢e Amie. Bien tristement je m'assois pour t'閏rire aujourd'hui, parce que j'avais esp閞 devoir m'empaqueter en voiture, pour m'acheminer vers toi et que cet heureux moment est retard de quelques jours. Mardi dernier, avant la discussion dont le result鈚 閠ait pr関u, Mr Cochran avait dit qu'il pensait que le Parlement serait prorog aujourd'hui, mais le Conseil n'a pas fini ses proc閐閟 et nous ne serons cong閐i閟 que Mardi ou mercredi. Apr鑣 cela, il me faudra faire de Longues d閜阠hes en Angleterre, pour faire conna顃re tout ce qui s'est pass durant la Session, et comme j'aurai besoin de copies certifi閑s que je ne pourrai avoir qu'apr鑣 la Session, parce que les 閏rivains sont occup閟 pendant qu'elle dure, cela me retardera probablement une couple de jours. J'ai 閠 indispos ces jours derniers; j'avais un violent mal de gorge. L'int閞阾 public 閠ait si vivement excit sur les d閎ats qui devaient s'閘ever au sujet de la d閜阠he de Lord Bathurst, que la foule remplissait non seulement toutes les galeries et, dans le Bas de la Chambre, l'endroit ou le public est admis, mais aussi les appartemens voisins, de sorte que la chaleur 閠ait accablante et que je craignais que mon indisposition ne devint plus grave. Malgr cet 閠鈚 de malaise j'ai cru que je ne pouvais, sans m'exposer 阾re blam donner un vote en silence 245 sur cette question. J'ai commenc dans l'intention de ne dire que quelques mots et sans m'en apercevoir j'ai prolong la discussion depuis une heure Jusqu' trois. Ce rem鑔e violent m'a occasionn une si forte transpiration qu'elle a assur ma gu閞ison sur le champ -- Ce que c'est! parler, c'est une maladie pour les femmes, un rem鑔e pour nous, parce que nous n'en avons pas fait une habitude. Apr鑣 cela, Mr Bourdages et les Messrs Stuart ont parl et il 閠ait cinq heures pass quand la question a 閠 mise au vote. C'est bien la voix de tout le pays--Car il ne faut compter pour rien les voix des trois Membres, ayant des emplois durant plaisir int閞ess閟 personnellement dans la question. Quand Andrew Stuart il avait d'abord vot avec la majorit. Il avait dit, sur la 1鑢e r閟olution, qu'il 閠ait tr鑣 embarass, parcequ'il approuvait ce que la Chambre avait fait les autres ann閑s et ne concourait pas dans la derni鑢e partie des proc閐閟 de cette ann閑, parcequ'il n'閠ait pas prudent de s'engager en une lutte avec le Minist鑢e pour lui disputer la distribution d'un peu d'argent, et la-dessus avait fini par voter avec le grand nombre. Mais, les noms ayant 閠 demand閟, Son fr鑢e, qui se serait trouv bless de le voir en opposition avec lui, a alors dit qu'il suffisait qu'il d閟approuv鈚 une partie de la r閟olution, quoiqu'il en approuv鈚 la plus grande partie, pour qu'il ne d鹴 pas voter en sa faveur; et A. Stuart, bless comme il aurait du l'阾re, a n閍nmoins par faiblesse pour son fr鑢e, demand s'il pouvait passer de l'autre c魌, et quoique, r間uli鑢ement, il ne le p鹴 pas les membres lui ont dit ""qu'il fit comme il voudrait, que c'閠ait indiff閞ent"". Cette unanimit de la Chambre ne laisse pas que de persuader qu'il n'y aura pas l'avenir beaucoup de facilit閟 et de moyens de la maitriser dans le pays. Ils ne peuvent que Solliciter quelques Actes de violence, par l'intervention du parlement en Angleterre, mais il est douteux qu'ils soient 閏out閟. Puis, apr鑣 tout il faudrait mieux souffrir un mal que nous ne pourrions d閠ourner, qu'阾re nous m阭es les instrumens de la tyrannie contre notre Pays. Les amis du Gouverneur cherchent l'excuser par mille Menteries qu'il faut changer d'un jour l'autre; personne n'y est tromp. Demain je dine avec Mr Viger chez Plamondon, nous serions mieux chacun chez nous. J'ai grand h鈚e d'y arriver. Les deux S閍nces que nous avons par jour ne me laissent aucun loisir de receuillir assez mes id閑s pour 閏rire quelque chose qui ait rime ou raison. Hier, Vendredi Saint, nous n'avons pas Si間. J'ai gard le lit jusqu' midi et cela a achev de me reposer et r閠ablir. Si mon cher Papa est de retour, pr閟entes lui mes respects et l'embrasse pour moi. Je t'embrasse de tout mon coeur et mes chers enfans. Ton bon ami & fid鑜e 閜oux. 25 Mars 1826.

 

Recherche parmi 15772 individus impliqu閟 dans les r閎ellions de 1837-1838.

 



Consult 1592 fois depuis le 28-mars-04

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca