• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - Lettre de Papineau sa femme ( A P Q P - B : 1 6 g ) (Copie dactylographi閑.) Qu閎ec 9 f関rier 1826
 CORRESPONDANCE 
     
Lettre de Papineau sa femme ( A P Q P - B : 1 6 g ) (Copie dactylographi閑.) Qu閎ec 9 f関rier 1826
Article diffus depuis le 28-mars-04
 




Ma lettre Papa dat閑 de lundi n'a 閠 mise la Poste que Mardi dernier. Ma Ch鑢e Julie, J'ai grand h鈚e de recevoir une belle bonne et longue lettre dans laquelle tu me donneras la preuve que ta sant est meilleure et tous les d閠ails le (plus) amples sur ce qu'auront fait & fit mes chers petits enfans, sois assur閑 que rien ne peut m'阾re aussi agr閍ble, qu'il n'est pas d'enfantillages et de babil frivole de leur part qui n'acqui鑢ent de plus vif int閞阾 quand leur bonne Maman prendra la peine de me les adresser. Ta Maman est St Denis, que s'y est-il pass, quand viendra-t-elle te voir, Quels amusements t'es tu donn pour faire un peu de distraction la sollitude dans laquelle t'a jett la n閏essit de te bander les yeux -- de te rendre aveugle pendant quelques jours -- C'est une forte incommodit et cela est d閖 un grand mal; c'en est un des plus grand encore si tu ne cherches pas un peu te dissiper. Je te reproches quelque fois le penchant que tu as regarder les 関閚emens plut魌 sous le point de vue le plus lugubre que sous le juste. s'il faut mal viser, l'erreur de ceux qui esp鑢ent toujours, qui pr関oient plus de bien qu'il n'en arrive est plus sage que ne l'est l'erreur de ceux qui craignent trop, qui s'effrayent de plus de maux qu'il n'en arrivera. Une disposition habituelle la m閘ancolie est la plus funeste disposition que la Providence puisse mettre dans notre temp閞amment; quand on l'a, la raison commande de chercher les compagnies, les occasions honn阾es de la combattre. Je m'閠ends un peu sur ces r閒lexions parce que vraiment j'aimerais que deux des personnes qui me sont les plus ch鑢es au Monde Ma bonne Julie mon bon Papa esp閞assent un peu mieux de l'avenir qu'ils ne le font. Il est vraie que ce n'est que la politique qui attriste trop mon cher p鑢e. Il y a quelques momens o il est content o la gai閠, quand il est entour de ses amis, les rend tous heureux, mais toi, ma pauvre amie tu n'as pas assez souvent de ces intans. Le voyage de Monseigneur de Tellemesse n'a pu que lui 阾re agr閍ble. Tous ceux du Clerg qui l'ont vu l'aiment & le respectent de plus en plus. Quelques uns m阭es que leur vieille inititi contre feu l'Ev阸ue de Qu閎ec, tel que Mr Deschenaux, avaient un peu refroidi contre Mr Lartigue se sont d閜ouill閟 de leurs pr関entions et sont ses amis. Il a pr阠h Qu閎ec avec la sup閞iorit de talents en ce genre qui le distingue, son 233 閘oge de Monseigneur Plessis a tir des larmes de plusieurs des Assistans, il est tr鑣 populaire aupr鑣 des Messieurs de Qu閎ec et ce sentiment a gagn des personnes tr鑣 閘ev閑s en rang. J'esp鑢e donc de plus en plus que les chagrins et contradictions qu'il a 閜rouv閟 s'aplaniront. Il n'y avait pas encor eu de d閎ats en Chambre, ils n'ont commenc qu'avant hier et ont 閠 assez vifs pour le d閎ut. Avant hier il ne s'agissait que du Bill en faveur des M閠hodistes pour leur permettre de c閘閎rer leurs mariages par leurs Ministres qui en tiendraient des registres &ca. Mr le procureur g閚閞al, par sa situation forc閑 de soutenir les vues de l'administration, s'est vu contraint de devenir l'apologiste du Juge en Chef. Je ne dis pas qu'il ne soit pas entr quelques grains de malice dans la direction que j'ai donn閑 aux d閎ats sur cette question, pour le pla鏴r dans la n閏essit de d閒endre ceux qu'il n'aime pas du tout. Apr鑣 m'阾re 閠endu sur les consid閞ations g閚閞ales de l'avantage de la tol閞ance religieuse qu'il faut assurer tous les Citoyens paisibles 間alement, qui soumis aux m阭es charges doivent jouir des m阭es droits, j'ai fait le proc鑣 avec plus de s関閞it qu'il n'閠ait peut 阾re absolument n閏essaire pour le succ鑣 de la cause que je d閒endais, la d閏ision des Juges de Qu閎ec qui, en Opposition celle de ceux de Montr閍l et des Trois-Rivi鑢es, ont refus des registres aux Protestans S閜aratistes de l'Eglise anglicane. Le fait est qu'il y avait alliance offensive et D閒ensive entre Mr Mountain et Mr Sewell, Dirig閑 contre les droits politiques et Religieux des Canadiens Catholiques et de tous autres protestans que de ceux qui voulaient suivre Mr Mountain. Dans un tems ils ont attaqu l'Eglise d'Ecosse ils ont ensuite fait alliance avec elle contre les dissidens. Mr Mountain appuyait en Angleterre tous les plans d'aggrandissement de Mr Sewell qui appuyait dans le pays tous les plans d'agrandissement de Mr Mountain, ensemble et de concert ils ont maitris les gouverneurs les Conseil qu'ils ont rempli de cr閍tures d関ou閑s. J'ai montr que les Statuts d'Angleterre ne parlaient jamais de l'Eglise d'Angleterre que par l'expression de l'Eglise 閠ablie et des dissidens que par l'expression de congr間ations protestantes et comme notre loi s'閠ait servie de cette expression, que dans un tems r閏ent apr鑣 sa passation les juges de toute la province leur avaient donn des registres le Jugement de la Cour d'appel 閠aient une interpr閠ation 閠roite & illib閞ale de la loi. Stuart a 閠 oblig de repousser des bottes si directes et violentes, mais Vali鑢es, Berthelot, Viger Neilson tous 閠aient contre lui et la premi鑢e division demand閑 dans la Chambre a montr les Champions de l'Administration sur ce point r閐uits nombrer deux contre tous, Hier c'a 閠 encor pire, Nous avons dit qu'il fallait rendre le Receveur g閚閞al comptable la Chambre pour n'阾re pas expos une seconde Banqueroute. Mais ne d関eloppant pas toutes nos vues nous avons commenc par louer la tr閟orerie d'Angleterre sur sa disposition nous indemniser de la perte que nous avions faite. Mr Stuart a dit que nous nous trompions parceque nous avions toujours eu un contr鬺e l間al sur cet officier, que nous ne l'avions pas exerc, que nous devions souffrir la perte. Alors nous avons dit qu'il fallait donc user d'un droit que l'administration par son organe ne nous niait plus comme elle l'avait ci-devant fait, et obliger le receveur g閚閞al et tous les comptables publics une surveillance qui n'exposait plus l'assembl閑 au reproche de n'avoir pas emp阠h comme elle l'aurait pu une si grande perte, exiger de plus fortes cautions, soumettre l'officier de fortes amendes s'il d閜ensait sans autorit de la loi. Que les gouverneur & Conseil Ex(s) nous avaient tromp閟, connaissaient le vide dans les coffres que l'on nous repr閟entait comme pleins: laissaient Mr Caldwell tirer de l'argent pour son usage parce qu'il leur en laissait prendre pour le leur. Il a dit que nous voulions une surveillance trop directe, que nous demandions plus que n'avions droit d'obtenir. Il a 閠 pouss vivement; les Juges ont 閠 attaqu閟 parce qu'ils ont rendu un Jugement en Cour contre la loi pour justifier leurs ordres dans le Conseil. Il lui a fallu chercher pallier. Les Vices de l'administration ont 閠 tels qu'il n'y a pas d'homme, quelque soit son talent, qui, charg de la d閒endre ne courre le plus grand risque de se perdre de r閜utation. Mon cher Papa a raison de dire que les Juges veulent nous rentre Dupes, mais j'esp鑢e qu'il se trompe quand il 閏rit que nous le serons. Hier, Stuart n'a pas os demander division sur la question du Receveur g閚閞al mais c'est lui et Vali鑢es qui sont charg閟 d'amener celle sur l'ind閜endance des Juges lundi prochain. Nous avons nous d閒ier et demanderons plus que l'on ne voudra nous donner. L'administration a gagn des hommes du premier talent c'est mieux qu'elle ne fesait lorsqu'elle n'employait que la b阾ise & la violence pour tout maitriser. J'esp鑢e que nous saurons 閏happer aux pipeaux comme nous avons 閏happ aux chaines, mais nous aurons des difficult閟 et de bien grandes. Adieu ma ch鑢e amie tous ces d閠ails int閞esseront plus mon p鑢e que toi. Je vous embrasse et les enfans de tout mon coeur. Ton bon ami.

 

Recherche parmi 15772 individus impliqu閟 dans les r閎ellions de 1837-1838.

 



Consult 1587 fois depuis le 28-mars-04

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca