• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - Lettre de Papineau sa femme ( A P Q P - B : 1 6 b ) (Copie dactylographi閑.) Qu閎ec 10 Mars 1825
 CORRESPONDANCE 
     
Lettre de Papineau sa femme ( A P Q P - B : 1 6 b ) (Copie dactylographi閑.) Qu閎ec 10 Mars 1825
Article diffus depuis le 28-mars-04
 




Ma bonne Amie. Je n'ai rien de bien nouveau mander et quand je t'aurais je ne trouverais gu鑢e le loisir de le faire pr閟ent que nous avons deux s閍nces par jour du moins les avons nous eues toute cette Semaine. Nous avons quelqu'esp閞ance d'acheter au prix de beaucoup de sacrifices la paix avec les autres autorit閟 Constitu閑s. Comme d'ordinaire l'esprit des derniers jours de la Session n'est plus le m阭e que celui des premiers; la fermet et l'ind閜endance du Pays n'est pas la l間閞et, la faiblesse, l'avidit de Qu閎ec qui domine en ce moment. Ce sont les derniers tems, qui chaque ann閑 donnent ceux des membres d'en haut qui sont constans jusqu' la fin de la Session le plus de fatigues et de d間outs. Mr Vali鑢es pour prot間er son bon ami comme il l'appelle dans les d閎ats. Mr Leblond, Sergent d'armes, appuy par tous ceux de Qu閎ec, dont les uns font la d閎auche avec lui et les autres se guident par piti pour sa famille, nous fait passer par dessus toutes les r鑗les de la Chambre pour lui voter et plusieurs autres personnes la suite, des argens qui avaient 閠 pr閏閐ement refus閟 -- et ces intrigues nous font perdre un tems infini qui fait durer la Session beaucoup plus que de raison. Je ne sais si le Lt Gouverneur verra ses esp閞ances se r閍liser--il se flatte beaucoup d'avoir gagn Mrs Richardson et Ryland consentir au Bill d'appropriation pour une seule ann閑 -- C'est une grande victoire qu'il donnerait au Pays et dont nous lui devrions avoir obligation -- Si ces deux hommes lui sont fid鑜es et ne le jouent pas, il faut que les instructions d'Angleterre soient pr閏ises de faire la paix avec l'Assembl閑. Encor cinq six jours et nous saurons ce qui en sera--et nous pourrons voir quand finira la Session ce que le ne vois pas aujourd'hui. C'est de la Chambre et en Chambre que j'閏ris, sans avoir bien la facilit de me receuillir pour parler d'autre chose que ce dont j'ai les oreilles assourdies. Mon cher Papa, dans une lettre que j'ai re鐄e hier, me dit qu'il est enclin vivre plutot en Campagne qu'en Ville. Comme j'esp鑢e 阾re avant quinze jours d'ici, la maison nous en parlerons alors. Le d間el dure depuis huit ou neuf jours sans gel閑s dans la nuit; des Outardes, annonces d'un printems pr閏oce ont 閠 vues, et le mal de l'ennui nous dispersera bient魌; si la fin des affaires ne le fesait pas. Adieu ma bonne amie, dis mon Cher Papa que je n'ai pas le loisir de lui 閏rire 229 aujourd'hui--Embrasse ta Ch鑢e Maman ta Soeur & nos enfans pour moi, --J'ai hate, bien qrand h鈚e de ne le plus faire par commission mais bien et dument mon compte. Avec affection ton meilleur ami & fid鑜e 閜oux.

 

Recherche parmi 15772 individus impliqu閟 dans les r閎ellions de 1837-1838.

 



Consult 1514 fois depuis le 28-mars-04

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca