• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - Lettre ouverte au chef du PQ, M. Bernard Landry à propos de la Journée des Patriotes
 DEBAT  Partager      
Lettre ouverte au chef du PQ, M. Bernard Landry à propos de la Journée des Patriotes
Article diffusé depuis le 23-nov-2003
 


M. Bernard Landry lors de la Journée des Patriotes, édition 2002, alors qu'il était toujours Premier ministre du Québec

[Cette lettre a été reçue le 23 novembre. Elle constitue une réaction à chaud de l'un des participants à la Journée des Patriotes à Saint-Denis. Compte-tenu de son caractère constructif et de la qualité de la réflexion qu'on y retrouve, nous l'avons jugée opportune pour la section «débat» de notre site. Diffusée avec l'aimable autorisation de l'auteur, M. Robert Bertrand.]

Monsieur Bernard Landry, Député de Verchères, Assemblée nationale du Pays du Québec

Monsieur Landry,

Vous participez, disiez-vous, ce dimanche 23 novembre, à la Fête des Patriotes depuis près de quarante ans.

Je vous adresse ces suggestions qui pourraient être transmises à tous les éluEs de la région et/ou de la circonscription de Verchères.

Ma journée à St-Denis sur Richelieu, ce 23 novembre 2003

Beaucoup de bénévoles font un travail monumental. Très artisanal, peu de fonds pour organiser "professionnellement" les activités. En conséquences, on fait avec ce que l'on a.

Tant et aussi longtemps que les grands médias ne seront pas sur place pour télédiffuser, en direct ou en différé, cela continuera en une fête pour un cercle fermé. On peut rester surpris de voir autant de choses se déroulées avec si peu de moyens. C'est dire toute la reconnaissance qu'il nous faut avoir pour les responsables de toutes ses activités.

Pourquoi la Fête des Patriotes, à St-Denis sur Richelieu, ne pourrait- elle pas avoir autant de retentissements que les deux fins de semaines de Ste-Tite pour le country ? ou pour la période du Carnaval à Québec ?

Il faudrait tout simplement que le Maire, que tout le Conseil de cette municipalité, que la MRC de la région prennent les choses en mains et s'investissent pour faire de la région de St-Denis sur Richelieu un haut lieu d'activités qui pourraient prendre place deux fins semaine soit l'équivalent de 10 jours.

Les hommes d'affaires de cette région y trouveraient leur intérêt et la population n'attend que cela pour "entrer dans le mouvement". Toute cette petite ville de St-Denis et l'autre ville de l'autre côté de la rive pourraient profiter grandement des festivités qui pourraient être organisées de concert.

Il suffirait d'être un peu créateur, un peu d'énergie pour mettre en place la valeur des Patriotes, la valeur du patrimoine de toute cette région. Vous, Monsieur Landry, vous avez déjà fait beaucoup pour valoriser les Patriotes en marquant officiellement la Fête des Patriotes le 24 mai.

On voit les décorations qui s'organisent pour la période des Fêtes; ces décorations sont déjà là. Alors, il suffirait d'en profiter pour commencer cette période des Fêtes de fin d'année dix jours plus tôt et solliciter la participation de tous les citoyens et citoyennes de l'ensemble de la région et de ces villes de St-Denis sur Richelieu et l'autre ville de l'autre côté de la rive, de la Ville de St-Charles et les autres...

Quand le Carnaval de Québec a commencé, c'était petit, c'était juste la ville de Québec. Il y a eu toutes les autres villes aux alentours qui y voyaient des possibilités et ont demandé d'y participer, d'y jouer un rôle actif.

L'Histoire de la région de St-Denis existe et plusieurs panneaux descriptifs sont là pour le rappeler à toute la population. Une occasion en or de VIVRE L'HISTOIRE. Toutes les sociétés de l'Histoire pourraient être actives au cours de cette période de Fêtes des Patriotes avec des conférences, des colloques. Des groupes d'étudiants et étudiantes du Grand Montréal pourraient se déplacer pour des conférenciers spéciaux ou d'autres activités qui pourraient prendre place.

Y ajouter des orchestres, y ajouter des pièces de théâtres, y ajouter des concerts d'orgues : faire valoir l'historicité de ces lieux en jouant non seulement l'élément des patriotes mais également la volonté d'avant-garde pour le Pays du Québec.

Aux créateurs artistiques d'entourer les responsables de la Mairie et de la MRC de cette région avec la participation des citoyens et citoyennes des Villes qui voudraient se joindre au mouvement.

Il y a un potentiel qui est inexploité.

Pour le Carnaval de Québec, pour Ste-Tite, les responsables de la société civile, les municipalités concernées et les responsables de ces municipalités ont joué un rôle prédominent.

Qu'attendent les élus de cette région pour valoriser le potentiel historique de leur région par des activités qui pourraient durer 10, 12, 15 jours ?

La période consacrée aux Patriotes pourrait être celle qui entoure la Fête du 24 mai. Il faut commencer en quelque part. Ce pourrait être depuis le vendredi 21 au 25 mai pour la première année. La période pourra se prolonger avec les années.

Voulant croire que ces quelques réflexions et suggestions pourront être utiles.

Robert Bertrand, rédacteur, Québec un Pays http://membres.lycos.fr/quebecunpays/ cc: http://cf.groups.yahoo.com/group/Pour-le-Pays-du-Quebec/

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 2956 fois depuis le 23-nov-2003
 Lisette  (4 décembre 2004)
Pour les fêtes de la francophonie en 2008 qui auront comme lieu de départ Québec avec la fête du 400e, j`ai fait une suggestion au comité organisateur de ces fêtes, de justement valoriser les régions qui se sont battus pour le fait français. J`attends des réponses, c`est très récent. J`ai commencé à lire sur Denis Benjamin-Viger, c`est inspirant...
 Lisette  (4 décembre 2004)
Pour les fêtes de la francophonie en 2008 qui auront comme lieu de départ Québec avec la fête du 400e, j`ai fait une suggestion au comité organisateur de ces fêtes, de justement valoriser les régions qui se sont battus pour le fait français. J`attends des réponses, c`est très récent. J`ai commencé à lire sur Denis Benjamin-Viger, c`est inspirant...

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca