• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - Controverse à propos de Pierre-Dominique Debartzch (1782-1846)
 DEBAT  Partager      
Controverse à propos de Pierre-Dominique Debartzch (1782-1846)
Article diffusé depuis le 11-jan-2003
 




[Ce texte de Mme Odette Poitras vise à répliquer à certaines idées reçues à propos du seigneur de Saint-Charles, Pierre-Dominique Debartzch. Elle répond en particulier à un autre article disponible sur ce site (http://www.1837.qc.ca/1837.pl?out=article&pno=biographie24) et qui, selon elle, fait une part trop belle à l'ex-patriote.]




N'accordons pas à Pierre-Dominique Debartzch ce qu'il ne possède pas. Cessons de charrier de l'ethnie... D'abord sa mère Marie-Josephte Simon dit Delorme était la fille du Seigneur Hyacinthe Simon dit Delorme et de Marie-Josephte Jutras Desrosiers, fille du Seigneur de la Lussaudière; il était le petit-fils de Thérèse FIlliau dit Dubois. fille de Francois et de Thérèse Viger la fille de Charles de la grande famille Viger. Et l'arrière petit-fils de Dorothée Béniel. Cela fait combien de polonais?

Seigneur propriétaire de nombreuses terres? Ne charrions pas. Par sa mère Josephte Delorme, il héritait de 2/8 de la seigneurie gigantesque d'Yamaska (St-Hyacinthe), plus 1/8 d'une tante alliée aux Delorme. Il a fait de la bisbille suite au décès de sa mère, ce qui l'a momentané éloigné de la succession. Cette partie lui reviendra vers 1811. Seigneur? Son père (le fils de l'immigrant et époux de Thérèse Filliau dit Dubois), acculé à la faillite par les mauvaises récoltes et un crédit insupportable, a abandonné son commerce à St-Charles et s'est exilé aux Etats-Unis. Sa mère, riche en terres et séparée de biens, est alors revenue dans son village natal Saint-Denis. Pierre-Dominique n'avait alors que quatre ans. Ce sont les Delorme qui l'ont éduqué et nanti... financièrement!


Pierre-Dominique fera sa cléricature chez Denis-Benjamin Viger, parent des Filliau dit Dubois. Louis-Joseph Papineau y était au même moment. Dessaules, le beau-frère de Papineau et apparenté aux Delorme, a aussi hérité d'une petite partie de la seigneurie gigantesque des Delorme. Cela fait combien de polonais jusqu'ici?

Quant à lier l'action politique de Debartzch à celle de Papineau, c'est beaucoup trop charrier. C'était plutôt un traître aux patriotes et un bon ami de Globensky... un autre polonais d'origine!

Je connais fort bien la famille Simon dit Delorme... et je ne suis pas particulièrement fière du mariage Delorme-Debartzch... à mon avis, c'est une grosse tache dans la famille Delorme.

Et au fait, la ville de St-Hyacinthe tient son nom du seigneur Delorme, décédé en 1778 et dont les ossements ont été exhumés du cimetière de la paroisse en 1798 pour être ensuite placés dans l'église, du côté de l'épître et sur le banc ...seigneurial. Qui était seigneur? Négociant, Pierre-Dominique Debartzch? Mais la fortune des Delorme l'a aidé à épouser la fille du seigneur de Saint-Ours... petite-nièce du gouverneur Murray! Voyez la suite dans le Dictionnaire biographique du Canada! Et observez le nom des alliés de Pierre-Dominique Debartzch suite à son mariage... C'est un français qui a viré son capot de bort avec la forture des français.

J'apprécierais très vivement que votre texte soit corrigé afin qu'il reflète davantage la vérité. Participation à la bataille de la Châteauguay? Côte à côte avec Papineau pour les assemblées de comté? Ne me faites pas pleurer... La bataille de la Châteauguey et les Patriotes sont deux sujets de recherche pour moi.

ps - La famille Simon est une très grande famille pionnière et l'ancêtre Hubert a épousé Marie Vié en 1659. Le seigneur était le petit-fils de cet ancêtre, né en 1720. Il était au service du Roi , entrepreneur pour les plates-formes, affûts et artillerie. De qui a-t-il acheté la seigneurie en 1753? De Pierre-François Rigaud, écuyer et chevalier, seigneur de Vaudreuil. Rigaud de Vaudreuil, cela vous dit quelque chose?

Et puis, juste pour votre gouverne, le seigneur Hyacinthe Delorme, grand-père de Pierre-Dominique s'est remarié avec Marie-Anne Crevier Deschenaux, fille de François et de Marguerite Trudeau. Cela vous dit quelque chose, les Crevier, les Jutras, les Desrosiers, etc... Combien de polonais?

Avocat dites-vous? C'est grâce à son oncle

Hyacinthe-Marie Delorme et à la très grande fortune des Delorme qu'il a poursuivi ses études jusqu'à Harvard.

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 3508 fois depuis le 11-jan-2003

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca