• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - Pour la promotion de l’histoire, de l’éducation et de l’identité, le Parti québécois n’a pas son pareil
 DEBAT 
     
Pour la promotion de l’histoire, de l’éducation et de l’identité, le Parti québécois n’a pas son pareil
Article diffusé depuis le 21 août 2012
 




Pour la première fois depuis la Confédération, le PLQ formera peut-être le second parti d'opposition. Ça nous ramène à la lutte historique entre les Rouges d’Antoine-Aimé Dorion et les vieux Bleus de George-Étienne Cartier vers 1850.  Dans les circonstances les véritables patriotes pourraient être pris de doute au moment de voter le 4 septembre puisque les deux partis en tête dans les sondages semblent se porter à la défense de la majorité francophone où ils puisent chacun l’essentiel de leurs appuis.  À ce compte, c’est sur la défense de la culture et de l’identité que les véritables patriotes devraient pouvoir faire un choix éclairé.

À propos de l’accession de la souveraineté, les électeurs ont apparemment le choix entre le Parti Québécois, Québec solidaire et Option nationale.  Or, dès qu’on dépasse cette stricte question de l’accession à la souveraineté, on constate que seul le Parti québécois propose une véritable plateforme visant à promouvoir le patrimoine et l’histoire.  Tous les autres semblent s’en tenir à un multiculturalisme lénifiant et n’abordent pas les effets pervers de la réforme scolaire dite du « renouveau pédagogique ».  Le parti québécois est notamment le seul parti qui remette en question la réforme de l’enseignement de l’histoire afin de replacer le parcours de la nation québécoise au cœur de l’apprentissage de l’histoire.

La Coalition de l’histoire, qui se consacre depuis 2009 à la promotion et à la revalorisation de l’enseignement de l’histoire à tous les ordres d’enseignement, a fait connaître son désir de voir cette question abordée par tous les partis en vue du scrutin général. À notre avis, seul le Parti québécois offre une réponse adéquate et substantielle aux enjeux posés par la Coalition.

Bien sûr que la plupart des Québécois ont d’autres préoccupations légitimes concernant l’économie, la santé et l’environnement. La situation de l’enseignement de l’histoire nous apparaît cependant suffisamment préoccupante pour justifier l’appui de tout véritable patriote au parti de Mme Pauline Marois en vue du scrutin du 4 septembre.


Extrait du programme du Parti québécois : http://pq.org/parti/programme 

3.4 L’histoire nationale et l’éducation à la citoyenneté

 

Pour redonner toute sa place à l’histoire nationale du Québec, un gouvernement souverainiste :

• Reverra le programme d’enseignement de l’histoire dès le primaire, aux 1er et 2e cycles du secondaire, en privilégiant la connaissance des événements politiques de l’histoire nationale du Québec permettant de comprendre l’évolution de la société québécoise à travers une trame chronologique qui met en lumière les dates charnières de l’histoire nationale, politique, économique, sociale et culturelle du Québec et du Canada;

• Ajoutera un cours obligatoire d’histoire nationale du Québec dans la formation générale au collégial;

• Bonifiera la formation en histoire des futurs enseignants au primaire et au secondaire;

• Rétablira la référence au Québec dans le titre des cours d’histoire de secondaires III et IV;

 

 

• Ajoutera des notions d’histoire régionale afin d’accroître la connaissance de l’histoire dans chaque région au secondaire;

• Axera l’éducation à la citoyenneté sur la connaissance des institutions et la préparation à l’exercice des droits et devoirs du citoyen, en particulier sur l’importance de la participation à la vie publique;

• Créera un nouveau centre à l’Institut national de recherche scientifique dont le mandat consistera à nourrir et soutenir une connaissance accrue de l’histoire politique et nationale du Québec ici et ailleurs dans le monde. Ce centre sera responsable de la création et de l’attribution de chaires de recherche en histoire du Québec.
 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 2616 fois depuis le 21 août 2012

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca