• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - 1827: la crise sous lord Dalhousie
 EVENEMENT 
     
1827: la crise sous lord Dalhousie
Article diffus depuis le 2 janvier 2012
 




Un des premiers d閒is qui attend le gouverneur Dalhousie d鑣 son arriv閑 dans la colonie en 1824 est de r間ler la question des subsides. Il fera alors face Louis Joseph Papineau, chef du Parti canadien. Les deux hommes ne veulent pas de compromis. Lequel remportera ce qu'il est convenu d'appeler la guerre des subsides ? La querelle origine du fait que c'est l'Assembl閑 voter les sommes per鐄es dans la colonie et devant servir l'entretien de l'administration.  Pris au milieu de difficult financi鑢e, le gouvernement britannique demande  compter de 1818 que la Chambre vote en bloc les diff閞ents articles du budget pour la dur閑 de rien de moins que la vie du souverain r間nant (BRUNET, 1952 : 144). Prncipalement form閑 des membres du Parti canadien, la Chambre refuse d'ainsi voter le budget en bloc, souhaitant le voter point par point et pour un an seulement. Ce diff閞end donnera lieu un affrontement politique tant dans les journaux qu掄 la Chambre. Papineau soutient notamment qu抋ucune autre colonie britannique n抋 eu voter un budget dans de telles conditions. Pourquoi le Bas-Canada devrait-il le faire ?

Dans quelle autre colonie a-t-on form d抋ussi singuli鑢es pr閠entions? Dans les anciennes colonies anglaises, dans les 頻es sucre et les autres d閜endances britanniques, les revenus sont pr閘ev閟 en vertu d抋ctes de courte dur閑. On a vu dans la Jama飍ue l抋ssembl閑 reconna顃re le m閞ite d抲n gouverneur, et y 阾re attach [sic] au point de statuer que tels actes pour le pr閘鑦ement des deniers publics seraient en forces aussi longtemps que le gouverneur demeurerait parmi eux, mais pas une seule colonie n抋 accord l抩ctroi pour la vie du Roi. (La Minerve, 24 mars 1831)

Ailleurs Papineau montre la discrimination dont est victime le Bas-Canada.

L抩ccasion est parfois d抋utant plus 閘oquente qu抲n gouverneur nomm au Bas-Canada a pu se comporter diff閞emment en Nouvelle-蒫osse propos du vote annuel des subsides. L抜ntention est toujours la m阭e : faire voir la diff閞ence dans le traitement m閠ropolitain des diff閞entes colonies (La Minerve, 23 ao鹴 1827).

Le gouverneur Dalhousie avait une perception compl鑤ement diff閞ente du probl鑝e. Choqu de la situation des subsides, il d閏ide de proroger la Chambre d抋ssembl閑 et avant de la convoquer nouveau entend qu'elle puisse r閜ondre aux questions suivantes :

Avez-vous vot les subsides demand閟 par Sa Majest? Avez-vous donn des raisons que le pays puisse comprendre? Avez-vous r閜ondu aux messages du repr閟entant de Sa Majest? Avez-vous reconnu dans vos proc閐ures la pr閞ogative de la couronne ? (Journal de la chambre, 1827 : 316; CHAPAIS, 1919 : 180)

Suite de la prorogation, le Parti canadien est furieux. Papineau et six autres d閜ut閟 publient un manifeste o ils d閚oncent la prorogation de la Chambre par le gouverneur Dalhousie. cause de la prorogation de la Chambre, la Loi sur les milices n抋vait pas 閠 renouvel閑, ce qui a eu pour effet de rendre les chefs de milice moins l間itimes. Il y a donc eu des destitutions importantes de ce c魌. La population 閠ait m閏ontente et le faisait sentir surtout par le biais des lettres d閚on鏰nt l抋ttitude du gouverneur (CHAPAIS, 1919 : 181). Les 閘ections suivant la prorogation ont donn lieu une violente pol閙ique. Papineau per鏾it alors sa victoire resplendissante comme une invitation poursuivre la lutte contre le gouverneur.

Vous ne deviez bl鈓er disait-il, l抲ne ou l抋utre autorit constitu閑 qu抋pr鑣 un examen r閒l閏hi des faits et des doctrines invoqu閑s par l抲ne ou par l抋utre, tels qu抜ls vous ont 閠 expos閟, avec autant de clart que j抏n 閠ais capable en faveur de l扐ssembl閑, avec autant d抋rdeur que possible en faveur du gouverneur par ses partisans. Vous avez d閏id de me renvoyer au parlement, fort de ma conviction pass閑 et de votre approbation r閏ente. (La Minerve, 23 ao鹴 1827)

蒷u comme d閜ut, Papineau veut recouvrer son fauteuil d抩rateur de la Chambre. Il est nouveau 閘u mais le gouverneur Dalhousie refuse de reconnaitre sa nomination (CHAPAIS, 1919 : 183). Ce nouveau d閟accord entre le gouverneur et les d閜ut閟 donnera lieu une p閠ition pour d閚oncer les actions du gouverneur Dalhousie. Suite cette p閠ition, une commission d'enqu阾e sera cr殚e qui finira par donner largement raison aux dol閍nces des patriotes. C'est une victoire totale pour Papineau. Quant Dalhouse, il est rappel en Angleterre, puis nomm aux Indes.

Jean - Philippe Lampron

BIBLIOGRAPHIE

BRUNET, Michel, Guy FR蒅AULT et Marcel TRUDEL, Histoire du Canada par les textes, Montr閍l, Fides, 1952, 297p.

CHAPAIS, Thomas , Cours d抙istoire du Canada, Montr閍l, Bernard Valiquette, 1919,tome 3, 335p.

DESSUREAULT, Christian La crise sous Dalhousie : conception de la milice et conscience 閘itaire des r閒ormistes bas - canadiens, 1827-1828 , Revue d'histoire de l'Am閞ique fran鏰ise, vol. 61, no 2, 2007, p. 167-199.

FILTEAU, G閞ald, Histoire des patriotes, Qu閎ec, Septentrion, 2003, 628p.

HARVEY, Louis-Georges, Le printemps de l扐m閞ique fran鏰ise : am閞icanit, anticolonialisme et r閜ublicanisme dans le discours politique qu閎閏ois, 1805-1837, Montr閍l, Bor閍l, 2005, 296p.

Journal de la chambre , 1827 p.316

La minerve 23 aout 1827 ˂http://collections.banq.qc.ca/erezFullScreen?erezLang=french&fsiFile=http://collections.banq.qc.ca/fsi/37637.fsi˃ (14 novembre 2011)

La minerve 24 mars 1831 ˂ http://collections.banq.qc.ca/erezFullScreen?erezLang=french&fsiFile=http://collections.banq.qc.ca/fsi/38028.fsi ˃ (14 novembre 2011)

L蒔INE, Luc, La milice du district de Montr閍l, 1787- 1829 : essai d抙istoire soci- militaire, Th鑣e de Ph.D. (histoire), Universit du Qu閎ec Montr閍l, 2005, 342p.

 


Chercher dans les ouvrages consacr閟 aux patriotes.





Consult 4613 fois depuis le 2 janvier 2012

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca